spacer Vendredi 6 décembre 2019 @ 01:15 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Superman de Tokyo  :: Animes ::  Superman/Batman : En... >>
Superman/Batman : Apocalypse (2010)
Superman/Batman : Apocalypse   TITRE ORIGINAL : Superman/Batman: Apocalypse
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2010
  STUDIOS : [WARNER BROS. ANIMATION] [MOI ANIMATION] [DC ENTERTAINMENT]
  GENRES : [ACTION] [AVENTURE] [CARTOON & COMIC] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [LOEB JEPH] [TURNER MICHAEL]
  TYPE & DURÉE : 1 OAV 78 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Synopsis
Sous le voile noir de ténèbres enveloppant Gotham City, un vaisseau d'origine extraterrestre s'écrase dans la baie de la ville. En sort une jeune femme, nue et très déboussolée, dont les pouvoirs, semblables à ceux de Superman, provoquent bien malgré elle des ravages dans la ville. L'ange gardien nocturne et vigilant silencieux de Gotham appelé Batman tente en vain de la maîtriser. Son collègue et pendant lumineux, Superman, arrive en renfort. Il parvient à raisonner la jeune femme et décide de la prendre sous son aile. Cependant dans l'ombre, les pouvoirs de la jeune femme intéressent également le souverain absolu et tyrannique, régnant d'une main de fer sur un monde de terreur et de souffrance où seuls les forts survivent : le criminel mégalomane Darkseid d'Apokolips. Ce dernier voit en la jeune Kryptonienne une arme pour asseoir sa domination sur le cosmos et un moyen pour se venger de son éternel ennemi : Superman...

-Bubu-
Critiques
Superman/Batman ou l'Alliance de choc. Le premier "film" d'animation à mettre en scène simultanément ces deux héros aux antipodes l'un de l'autre fut l'excellent triple épisode, intitulé "Nec Plus Ultra" ou Batman / Superman : L'Alliance pour la version film, tiré de Superman l'Ange de Métropolis. Cet épisode narrait leur animosité de prime abord lors de leur rencontre puis leur complicité dans une ambiance mêlant à merveille les univers du Justicier de la Nuit et de l'Homme d'Acier.
Or, depuis la création de la fameuse collection DC Universe Animated Original Movies, les deux héros font désormais cause commune dans des scénarios épiques désormais libérés du carcan de la censure propre aux séries animées. Celles-ci sont destinées d'une manière générale à un jeune public.
Ainsi une première expérience a été couronnée de succès avec Superman/Batman : Ennemis publics, de sorte que la même équipe de producteurs, à l'origine des plus grandes séries animées DC actuelles (Batman, Superman et La Ligue des Justiciers), décide de renouveler l'expérience avec ce tandem de choc dans cette nouvelle OAV où on passe un cran de plus dans le politiquement incorrect.


Sans être trash (tel que la websérie Lobo), le film Superman/Batman : Apocalypse contient pas mal de scènes violentes et sanglantes.
Ces dernières forment la quasi-totalité de cette OAV de sorte que la mention PG-13 (déconseillé aux moins de treize ans lors de sa sortie en DVD) n'est pas déméritée.
Les héros se prennent de sévères rossées. Plusieurs personnages secondaires vont ad patres. Bref les scénaristes jouissent d'une totale liberté sur ce point pour mettre en place une grande aventure et sortir des sentiers battus.


Cette grande aventure n'est pas des moindres puisqu'il s'agit ici de l'adaptation du comic-book The Supergirl From Krypton écrit par Jeph Loeb et dessiné par Michael Turner.
Ainsi, dans la verve de l'opus précédent et en dépit d'une continuité chronologique sujette à caution (cf. Notes de Rédaction pour plus de détails) , Superman/Batman : Apocalypse plonge le spectateur principalement dans l'univers de Superman et également dans celui des New Gods (les Nouveaux Dieux, une race de fiction créé par feu Jack Kirby en 1971). Apparaissent ainsi Darkseid, incarnant le mal absolu, et les personnages majeurs d'Apokolips soit les Furies (appelées les Folles Furieuses dans la V.F. du film), Granny Goodness (Mamie Bonheur). Ces dernières forment ensemble les âmes damnées de Darkseid.
En outre le film devrait être appelé " Trinity " (Trinité en V.F. comme le personnage féminin de la trilogie Matrix) car rassemble, comme le montre d'ailleurs le générique d'ouverture, les trois principales icônes de l'univers DC : Superman, Batman et Wonder Woman.


Pour les deux premiers, on a droit à un duo classique de séries télévisées ou de films d'action comme Starsky & Hutch ou le duo Terrence Hill - Bud Spencer. Par conséquent, en prenant un point de vue "caricatural", l'un est désigné comme le cerveau et le rabat-joie de service (Batman), ne faisant pas confiance à la jeune femme venue d'ailleurs (Kiara). A l'inverse l'autre (Superman), véritable montagne de muscles mais pas stupide, adopte une attitude très optimiste vis-à-vis de sa cousine kryptonienne, lui témoignant rapidement confiance. Cependant, mise à part cette divergence, quid de leur amitié ?


Celle-ci est à peine effleurée au travers de quelques piques d'humour (pas très fines soit dit en passant) et de leur respect réciproque. Néanmoins on ne sait rien des raisons de leur entente quasi cordiale (chacun connaissant l'identité secrète de l'autre).
Il en est de même pour Wonder Woman jouant les entremetteuses quant à justement la question de Kiara et du manque de contrôle de ses pouvoirs, n'hésitant pas à contrer Superman. Son tempérament incisif et sévère est à rapprocher d'une Xéna la guerrière dans la série néo-zélandaise éponyme .


D'une manière générale la psychologie des personnages n'est pas le point essentiel du film hormis pour Kiara ( le personnage central du film ). Celle-ci cherche un sens à sa nouvelle existence alors qu'elle est ballottée entre ses différents aînés, lui permettant d'exprimer difficilement ses sentiments. Ceci constitue un point grandement appréciable.
Cependant le film est avant tout un film d'action à grand spectacle (la musique y apporte d'ailleurs beaucoup).


Ainsi le facteur perturbateur, soit l'intérêt de Darkseid pour la jeune femme, est l'élément-clé nécessaire à une grande bataille entre le Bien et le Mal et non une bastonnade générale comme dans Superman/Batman : Ennemis Publics.
Il y a peu de temps morts. On a bien quelques passages légers (surtout au début du film) comme la partie de shopping entre Clark et Kiara. Le film garde dans l'ensemble un rythme très soutenu et haletant.
D'ailleurs, outre le rythme, le film se dote d'une belle animation.


L'animation est, dans l'ensemble, d'une grande qualité.
Les effets spéciaux sont ainsi très bons (comme le vortex liant Apokolips à la Terre : le Boom Tunnel), les combats sont très fluides, les personnages n'agissant pas comme des pantins désarticulés. En outre leur design et leur histoire ne diffèrent guère d'un iota du comics dont est tiré le film.
En ce qui me concerne, les personnages masculins sont charismatiques (notamment Darkseid qui, par son flegme et la prestation de Michel Vigné en V.F., se détache du lot). Ils ont tous une belle carrure mais pas au point d'avoir les muscles survitaminés à la testostérone comme dans l'opus précédent. Concernant leurs visages, on peut comparer les héros (surtout Superman) à de véritables "Don Juan" .
Après, le character-design dépend des goûts de chacun. Pour ma part, cela ne m'a pas trop dérangé.
De même il est à noter le joli coup de crayon pour les personnages féminins. Celles-ci prennent des formes très harmonieuses.
On peut d'ailleurs noter que le design opéré pour Wonder Woman est très proche de celui choisi pour son film éponyme de 2009.
Ces proportions se lisent également dans les décors qu'on peut volontiers qualifier de majestueux avec des couleurs très chatoyantes.

De Gotham City, avec son ambiance sombre et malsaine au début du film, à Métropolis la ville-lumière et moderne en passant ensuite par Thémiscyra (appelée le Paradis en V.F.), soit la cité des Amazones. Cette dernière est un digne hommage à la civilisation hellénique antique et à son univers mythologique voire onirique.
Enfin, on peut considérer Apokolips comme une belle représentation du Purgatoire voire de l'Enfer.
Recouverte de machines et de gigantesques puits de feu, peuplée de créatures démoniaques inspirées du bestiaire fantastique, et dirigée par le maléfique et tyrannique Darkseid. Apokolips est ainsi décrit comme un monde cauchemardesque.
Toutefois, le film n'est pas exempt de défauts.


En premier lieu, le scénario repose surtout sur un enchaînement quasi-ininterrompu de combats, sans de véritables enjeux à part sauver la belle blonde, entre les gentils d'un côté et les méchants de l'autre.
Outre le problème de continuité signalé plus haut, la présence d'une armée de Doomsday quelques minutes à l'écran est discutable.
Certes cette dernière participe à l'épopée mais pose des problèmes de cohérence vis-à-vis du personnage original. Celui-ci est à l'origine d'une des plus célèbres histoires des comics dont le dénouement tragique est justement assez fidèlement retranscrit dans l'OAV Superman - Doomsday.
D'ailleurs, le film est plus centré sur Superman que sur Batman si bien que ce dernier apparaisse comme un personnage presque secondaire mais pas inutile pour autant.
De plus le dernier acte, très classique dans son genre, paraît somme toute assez superflu mais est traité de manière très intense.
Pour terminer on pourra peut-être regretter le manque d'ambition du scénario reprenant (trop diront certains) fidèlement la B.D. et, notamment, son manque d'enjeux ainsi que sa résolution certes intelligente mais un peu prévisible.



Au final, à l'inverse des autres films comportant le personnage de Batman (allant du thriller au polar) et, davantage dans l'ambiance propre à l'univers de Superman, Superman/Batman : Apocalypse est un très bon film d'action.
Le spectacle offert, digne d'un bon péplum, est dans l'ensemble exécuté de main de maître de sorte que l'on passe un moment agréable mais pas inoubliable. Le résultat final reste cependant meilleur que pour Superman/Batman : Ennemis Publics.

-Bubu-
Note de la rédaction
Bande annonce


Superman/Batman : Apocalypse est le 9e film animé réalisé pour la collection DC Universe Animated Original Movies, à l'instar de Superman/Batman : Ennemis publics (2011) ou Wonder Woman (2009) ou encore le film Superman - Doomsday de 2008.
DC Universe Animated Original Movies est une collection de films d'animation, directement destinés au marché de la vidéo (direct-to-DVD), visant un public adolescent et adulte.

Superman/Batman : Apocalypse est l'adaptation du comic-book La Supergirl de Krypton écrit par Jeph Loeb et dessiné par Michael Turner en 2004. Il s'agit du troisième arc narratif de la série de comics intitulée Superman/Batman.

• L'histoire du long métrage a priori fait suite chronologiquement aux événements décrits dans Superman/Batman : Ennemis publics.
Cependant si l'on regarde de manière plus approfondie, on peut considérer ces OAV comme deux films à part l'un de l'autre. Ces derniers contiennent entre eux pas mal de différences que ce soit du point de vue du traitement de l'histoire, du design des personnages et de leur ordre d'apparition. Par exemple Power Girl, équivalent de Supergirl de Terre-II (une Terre parallèle à la nôtre), apparaît dans Superman/Batman : Ennemis publics mais logiquement ne fait pas d'apparition dans Superman/Batman : Apocalypse. Le film raconte justement l'avènement de Supergirl dans notre Terre.

• Le court métrage Green Arrow fait partie des bonus du DVD du film.

________

- Chronologie de DC Universe Animated Original Movies -

(Collection d'OAV destinées à un public adolescent et adulte)


*

(Film ancré dans l'univers de jeux vidéos de même nom)


*

(Films d'animation adaptés de la série de comics signés par Franck Miller)


> Batman: Year One
> Catwoman
> Batman : The Dark Knight Returns, Part I
> Batman : The Dark Knight Returns, Part II

*

(Six courts métrages d'animation sensés faire le pont entre les films Batman Begins et The Dark Knight réalisés par Christopher Nolan)






*

(Collection de films d'animation adaptant des histoires tirées du reboot de l'univers DC : The New 52 lancé en 2011)


*
Superman/Batman

(Suite de films inspirés de la série de comics de même nom introduite par Jeph Loeb)


> Superman/Batman : Ennemis publics
> Superman/Batman : Apocalypse


Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum.
Licencié par :

Warner Bros. Animation
Éditeur DVD
[France 4]
Distributeur TV
[Cartoon Network]
Distributeur TV
[Canal + Family]
Distributeur TV
[Toonami]
Distributeur TV

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Green Arrow
Superman/Batman : Ennemis publics
Références
Recherche Google : superman/batman : apocalypse superman/batman: apocalypse loeb jeph turner michael warner bros. animation moi animation dc entertainment
Recherche Yahoo : superman/batman : apocalypse superman/batman: apocalypse loeb jeph turner michael warner bros. animation moi animation dc entertainment

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Superman/Batman : Apocalypse © 2010 LOEB Jeph, TURNER Michael / Warner Bros. Animation, MOI animation, DC Entertainment

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.