spacer Lundi 23 octobre 2017 @ 11:48 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Blanche-Neige et les...  :: Animes ::  Blast of Tempest >>
BLASSREITER (2013)
BLASSREITER   TITRE ORIGINAL : BLASSREITER -genetic-
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2008
  STUDIOS : [NITROPLUS] [GONZO]
  GENRES : [AVENTURE] [CYBER & MECHA]
  AUTEURS : [GONZO] [NITROPLUS]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 24 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Paroles
Japon
Titre alternatif
ブラスレイター
Synopsis
Dans un futur proche, en Allemagne, des créatures appelées "les Démoniaques" ont fait leur apparition et terrorisent la population. Le nombre de ces créatures s'accroit par la contamination de certaines de leurs victimes.

Sur un circuit de moto, pendant un grand prix, une de ces créatures sème la mort et la désolation. Une unité de la police, la XAT, menée par Hermann Saltza se rend sur place afin de maitriser le monstre de type Amalgame. Les forces de police sont toutefois devancées par un étrange individu surnommé Blue qui détruit le monstre et sauve d'une mort assurée Gerd Frantzen, dieu vivant des grands prix moto.

Durant cet incident, Gerd (ami de Hermann) perd l'usage de ses jambes entrainant son licenciement et la perte de sa petite amie... Un mystérieux docteur vient alors à lui et lui propose un médicament miracle qui le transforme en un Amalgame à âme humaine de même type que Blue.

Commence alors pour la police une course contre la montre pour enrayer l'épidémie tout en essayant de faire le tri entre les bons et les méchants parmi ces êtres surpuissants.

- Porcorosso34 -
Critiques
Plus le temps passe et plus la technologie ne cesse de nous surprendre. Dans l’animation, l’intégration de la 3D est une technique qui reste cependant toujours périlleuse. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir certaines œuvres de méchas se vautrer lamentablement sur ce problème. Récemment, on a bien eu Karas qui démontrait un certain savoir faire dans ce domaine mais le nombre d’animes qui utilisent à bon escient la 3D ne se comptent pas par dizaine. C’est dans ce sens que Blassreiter vient s’imposer avec un graphisme et une 3D qui devrait en étonner plus d’un. Le plus intéressant est que cette œuvre possède en dehors de cela, suffisamment d’arguments pour que nous nous penchions d’un peu plus près sur son cas.

J’en parlais à l’instant, Blassreiter c’est tout d’abord une œuvre qui manie la 3D avec brio en réussissant à l’intégrer à la 2D sans que cela ne choque. Bien évidemment, ce style graphique surprendra légèrement au début mais force est de constater qu’une fois la surprise passée, on se délecte de son utilisation. Que ce soit les courses poursuites, les combats aériens ou aux sols, le résultat est plus que bluffant. Aucune lenteur, un cadrage proche des combats donnant une impression de proximité et une description des actions rendant le tout fluide, dynamique et particulièrement prenant sont la preuve d’une maîtrise graphique assurée.

Si l’histoire part d’une base assez conventionnelle et se trouve être légèrement dérangeante au début en raison de ces « monstres » capables de fusionner avec toute matière organique, cette dernière va rapidement grimper en intensité à l’aide d’un scénario qui fourmille de rebondissements. Grâce à eux, Blassreiter ne va cesser de prendre des directions différentes pour devenir finalement, vers son milieu, une série pré apocalyptique. C’est d’ailleurs à ce stade que l’anime atteint véritablement son apogée scénaristique. En effet, la conclusion du premier arc suivit des flash-back sont très bien travaillés du côté émotionnel et permettent de comprendre l’origine d’un tel background. Tout cela promettait alors une fin d’anime passionnante. Malheureusement, on dénote à ce niveau une certaine baisse de régime dans l’évolution de l’histoire. En vérité, les derniers épisodes se contentent essentiellement de nous montrer un enchaînement de combats qui malgré un rendu toujours aussi exceptionnels ne possèdent pas l’intérêt qu’avaient ceux du premier arc. Ajouté à cela un final dont la conclusion est d’une rapidité assez fulgurante et on se rend compte avec regret que Blassreiter aura eu du mal à se terminer tout en gardant la grande qualité de ses débuts.

Ceci est d’autant plus dommage que l’autre avantage de cet anime est qu’il met en avant une grosse dizaine de personnages diversifiés tous aussi prenants les uns que les autres. Une grande majorité des protagonistes possède d’ailleurs un moment plus ou moins long dans l’histoire où l’on découvre une partie de leurs passés. Cela permet de s’attacher beaucoup plus à ces derniers et de comprendre le pourquoi de leurs motivations actuelles. On constate ainsi que l’auteur a fait un réel effort de ce côté et on ne peut qu’applaudir le résultat obtenu sur la plupart des personnages tant certains passages, et notamment les flash-back du milieu de série, sont d’une intensité exquise.

Concrètement, jusqu’en son milieu, Blassreiter dépasse avec aisance toutes les espérances que l’on pouvait placer sur lui. Malheureusement, le second arc perd en rebondissements et par la même occasion en qualité par rapport au premier. Ceci n’enlève cependant que très peu de mérite à l’auteur qui aura construit un scénario bien plus riche et recherché que ce que l’on pouvait attendre au vu des deux premiers épisodes. En s’appuyant sur cette multitude de personnages travaillés en profondeur, et bien évidemment, sur cette intégration 3D réussie, Blassreiter arrive finalement à se mettre en avant et devrait être globalement apprécié par tout ceux qui affectionnent ce genre.

-Syaoran-
Note de la rédaction
Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Docomo d animestore
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
http://www.blassreiter.jp/
Japon
Site Officiel de la série Blassreiter

Recherche Google : blassreiter blassreiter -genetic- gonzo nitroplus nitroplus gonzo
Recherche Yahoo : blassreiter blassreiter -genetic- gonzo nitroplus nitroplus gonzo

Staff
Episodes
Paroles
Japon
BLASSREITER © 2008 Gonzo, Nitroplus / Nitroplus, GONZO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.