spacer Mercredi 26 avril 2017 @ 08:04 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Baby-sitting Jack-Ja...  :: Animes ::  Baccano! (spécial) >>
Baccano! (2011)
Baccano!   TITRE ORIGINAL : Baccano!
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2007 - 2007
  STUDIO : [BRAIN'S BASE]
  GENRES : [AVENTURE] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEUR : [NARITA RYOUGO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
バッカーノ!
Synopsis
1711. En route pour le Nouveau Monde à bord de leur navire, des alchimistes invoquèrent le diable pour obtenir l'immortalité. Le démon leur donna une étrange liqueur qui leur conféra la vie éternelle. Ils en apprirent les secrets de fabrication mais finirent par avoir peur de son pouvoir, ils se dispersèrent à travers le monde afin d'échapper à l'emprise du mal qui les rongeait.

New York, 1930. En ces temps de prohibition, les destin de plusieurs personnes vont se mêler lorsque Cerrad, un vieil homme obnubilé par la quête de la liqueur démoniaque, se lance dans la distillation de cette potion d'immortalité

- Tanhos -
Critiques
------------- Critique 1 -------------

Animé et roman sont clairement deux choses bien différentes. Cependant, il est possible que certains animés arrivent à ressortir et à faire ressentir au spectateur tout le travail d'écriture qui les compose. Quand on lit un excellent livre, il n’est pas rare de perdre la notion du temps tant l’histoire nous passionne. Il en va de même pour Baccano!, impossible de s'arrêter en route, on a qu'une seule envie… atteindre la dernière station.

Tout commence avec un opening sur un petit air jazzy qui nous fait pressentir le rythme endiablé qui caractérise la série. Dans une ambiance mafieuse mêlée d'un soupçon d'alchimie, l'auteur décompose intelligemment son récit en plusieurs grandes scènes séparées temporellement mais que nous allons suivre en même temps. Ces divers évènements s'imbriquent tel un puzzle et nous font découvrir un univers des plus prenants, allant crescendo en intérêt. Au‑delà de l'action trépidante et de cette extraordinaire narration, on découvre des personnages aux caractères très diversifiés et souvent d'une extravagance rare. Que ce soit Isaac et Miria, le fameux duo farfelu qui nous fait rire aux larmes de par sa manière de vivre ou encore Ladd et sa folie destructrice, ils arrivent tous à capter notre attention, nous immergeant ainsi totalement dans leur monde. On peut dire que pour la dizaine de personnages que l'auteur utilise, diversité rime avec qualité. Le plus exquis dans la série reste de comprendre pourquoi tous ces protagonistes si différents vont se retrouver au même endroit au même moment. Le puzzle se construit, dissipant au fur et à mesure les mystères qui l'entourent. Une fois toutes les pièces mises en place, on se rend compte à quel point l'œuvre a été malicieusement rédigée. On regrette alors la durée de cette dernière, tant le voyage fut agréable.

Au final, Baccano! est un mélimélo ordonné avec soin, chose que nous n’avons pas la chance de voir souvent. Mettant en scène une pléiade de protagonistes au charisme et au comportement ébouriffants, l'auteur nous enferme dans un mystérieux labyrinthe romanesque dans lequel il n'oublie pas de laisser traîner le fil d'Ariane afin de ne pas nous perdre. Au gré des épisodes, les pages imaginaires se tournent, rassemblant au passage les pièces d'un puzzle dont la construction fut décidément bien prenante à suivre. Après avoir parcouru ces quelques lignes, si ce n'est pas encore fait, un conseil, prenez le train en marche. Destination : un univers jazzy où extravagance et excellence ne font plus qu'un.

-Syaoran-


------------- Critique 2 -------------

« Baccano » est un mot italien qui signifie « vacarme », mais Narita préfère le traduire par « chaos ». C'est en regardant le premier épisode de Baccano! qu'on comprend son choix. C'est simple : on n'y comprend rien. Bien qu'il fasse une bonne vingtaine de minutes, on ne peut s'empêcher de vérifier sa longueur ; on a l'impression de regarder la même chose depuis des heures.

Ce n'est que par la suite que l'on découvre qu'avant d'être un récit de mafia et d'élixir d'immortalité Baccano! est une série qui raconte une histoire avec style. Il suffit de voir la conversation entre la fille et son majordome, première scène de la série : la série s'interroge sur la meilleure construction narrative et l'applique. Après le ramassis d'incongruités du premier épisode, l'histoire remet donc les évènements en place, vagabonde d'une période à l'autre en nous laissant languir pour développer un autre point qui concerne une toute autre époque et un tout autre lieu. Les pièces du puzzle ne se démystifient que peu à peu et c'est au spectateur de les reconstituer.

Le hic, c'est que la série ne laisse pas le temps de reconstituer ces évènements. Le rythme est complètement effréné. Cela se comprend : la série a quatre époques et pas moins de dix‑sept personnages à développer, il n'y a pas de temps à perdre, on ne s'arrête pas en cours de route, le spectacle doit continuer.

Et c'est à mon avis ça la force de Baccano!. Baccano! est un anime très rythmé, très haletant, très accrocheur. Il aimerait que nous pensions, mais il ne nous laisse pas le temps de penser, et il utilise chaque moment pour faire progresser son histoire. Telle une nouvelle, il y a constamment une certaine urgence qui plane, la machine est lancée, et pas question de l'arrêter en cours de route ni même de la freiner. Et c'est justement parce qu'il n'y a pas de temps morts pour casser le rythme que Baccano! est si fun à regarder. Il y a aussi une petite touche décalée dans les scènes de combat (ponctuées d'un zeste de jazz qui sied parfaitement), une mise en scène nickel, une animation très soignée et certaines personnalités très déjantées de personnages (« IZAKU ??! — MIRIAAAAAAAAA !!! ») qui aident à prendre son pied en suivant le courant, mais à mon humble avis, c'est réellement le manque de temps morts qui fait de Baccano! une série si agréable à regarder.

Inévitablement, certains sentiront que l'urgence est telle que l'on ne ressort pas rassasié : la série doit tellement garder son rythme qu'elle semble incomplète. Certaines explications tardent à venir ; d'autres ne se pointent jamais. Mais si on y réfléchit, c'est loin d'être un défaut. Il faut savoir comment apprécier cet anime : un peu à la Ghost in the Shell (le film) où il n'y avait pas à se poser de questions sur le contexte sociopolitique et à s'attarder aux messages philosophiques véhiculés, il n'y a pas à s'attarder sur les moindres recoins de l'univers narratif de Baccano!, car le but de l'anime est tout simplement d'offrir un bon divertissement grâce à son rythme endiablé.

Possiblement l'un des meilleurs anime ayant été diffusés en 2007, Baccano! est un anime comme on aimerait en voir plus souvent : autant les fans d'action que ceux d'histoires bien construites et bien narrées seront ravis. Je ne peux donc que vous conseiller de vous jeter dessus si ce n'est pas déjà fait.

-Windspirit-
Note de la rédaction
Bande annonce

Série composée de 13 épisodes TV et 3 épisodes uniquement disponibles en DVD.

Trois bonnes raisons de regarder Baccano!.

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

logo
Distributeur Blu-ray
Distributeur DVD
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD
logo
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Baccano! (spécial)
Références
Recherche Google : baccano! baccano! narita ryougo brain's base
Recherche Yahoo : baccano! baccano! narita ryougo brain's base

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Baccano! © 2007 NARITA Ryougo / Brain's Base

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.