spacer Dimanche 30 avril 2017 @ 11:02 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Suzakinishi The Anim...  :: Animes ::  Suzy aux fleurs magi... >>
Suzuka (2012)
Suzuka   TITRE ORIGINAL : Suzuka
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2005
  STUDIO : [STUDIO COMET]
  GENRES : [COMéDIE] [SPORT] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [SEO KOUJI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
涼風
Synopsis
Yamato est un jeune lycéen tout à fait ordinaire. La veille de son entrée au lycée, il passe devant la cour de celui-ci et entrevoit la fille la plus merveilleuse qu'il ait jamais vue. Rejoignant par la suite une résidence tenue par sa tante, où il va être hébergé, il découvre que sa voisine, Suzuka, n'est autre que la fille qu'il a aperçu dans la cour de son futur lycée. À partir de là, une nouvelle relation se crée entre les deux protagonistes...

-AcEiS-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Un garçon mignon, une jolie fille, une pincée de déclaration, le tout saupoudré de romantisme... Mmh, ça sent le shojo... Et comment !

Cet animé de Seo Kôji nous conte donc la vie sentimentale du jeune Yamato, tombé amoureux de la froide Suzuka. Classique au premier abord, le scénario se révèle prenant au fil des épisodes : rebondissements et retournements de situation sont au rendez-vous, si bien qu’on finit souvent par enchaîner les épisodes sans vraiment s’en rendre compte.

Car même si l’auteur construit son histoire sur les bases même du shojo classique, il réussit à lui donner un côté très réaliste rarement présent dans ce genre de séries.

En effet, les réactions des personnages ne sont pas idéales mais très proches de la réalité contrairement à la plupart des autres séries du genre (à l’instar d'Ichigo 100% où le héros enchaine les conquêtes le plus facilement du monde...).

Yamato n’est pas un tombeur, et il le sait. C’est sa personnalité et ses sentiments qui le mèneront au travers d’épreuves auxquelles on s’est déjà tous confronté (ou pas). Qui n’est jamais tombé amoureux ?

Les garçons se retrouveront sans doute dans les tentatives d’approche, de déclaration, et les nombreuses interrogations sur le sexe opposé (mais que pensent-elles ?!) qui ponctuent l’histoire. Celle-ci intéressera aussi le public féminin : mesdemoiselles, prenez des notes !

Les autres personnages sont plutôt attachants même si certains manquent quelque peu de profondeur. Quant au côté sportif, secondaire, il aide simplement au développement de la trame puisque Suzuka est championne de saut en hauteur.

L’animation, de qualité, est accompagnée d’une bande sonore somptueuse qui jongle avec nos émotions.

Tous ces ingrédients réunis dans un pur shojo qui, sans révolutionner le genre, ne laisse pas indifférent.

Si c'est votre 1er shojo, savourez-le.
Quant aux connaisseurs, celui-ci vaut le détour !

-Shaolan-


------------- Critique 2 -------------
Suzuka est un bon petit shôjo sentimental comme on les aime : simple, gentil, avec une histoire d'amour intéressante. Ici, Yamato (au chara design standard pour ce genre d'animé) essaye de séduire une fille, mais, au contraire de beaucoup de séries, il se fait jeter assez rapidement.

En effet, le dénouement est très rapide, il se fait en 5 épisodes, Suzuka ayant exprimée son refus de sortir avec lui. Ici, notre héros galère pour trouver une fille, se prenant vite des râteaux ce qui est une choses rare (souvent, soit le héros se tape toutes les filles malgrè lui, soit cela dure 20 épisodes avant qu'il ne trouve le courage d'exprimer ses sentiments).

Suzuka est un personnage très intéressant je trouve car elle n'est pas idiote comme la plupart des personnages féminins que l'on trouve dans ce type d'animé. Non, elle à un caractère fort, sachant ce qu'elle veux et ne se laisse pas faire. Quant à Yamato, même si il est assez stéréotypé niveau chara design, psychologiquement, il est assez proche de la réalité ce qui rend plus crédible la chose (car il pense et agit comme un vrai garçon pourrait le faire). Par contre, pour les autres personnages, on tombe souvent dans le stéréotype ce qui est fort dommage.

Côté scénario, celui-ci avance doucement mais surement, avec son lot de rires et de pleures.

Il y a une alternance entre le sport et le sentimental tout au long de l'animé, l'un s'imbriquant dans l'autre même si ici, il ne s'agit pas de montrer une rivalité entre athlètes. Non, le sport est juste là pour réunir les protagonistes entre eux et même si la trame des évènements est assez prévisible, cela ne gâche en rien l'intérêt qu'on peut porter à cet animé.

Néanmoins, il manque quelque chose à cet anime pour le rendre très bon. Ce qu'il manque le plus, c'est surement un effet dramatique persistant. Bien que certains passages soit très bon, la complexité du scénario est défaillante, ce qui a pour effet d'avoir des passages où il ne se passe pas grand chose. Cela donne l'impression qu'on nous ressert toujours la même chose (Yamato cherchant après Suzuka, qui n'a d'autre choix que de s'énerver contre lui).

De plus, même si la fin est bonne, elle se fait un peu attendre du fait justement, de ce manque de complexité.

Pour être clair, Suzuka est un très bon animé sentimental avec des situations intéressantes et peu communes. Cependant, la présence de certaines lenteurs et de répétitions du scénario peuvent en décevoir certains.

-Proteus-


------------- Critique 3 -------------
En lisant les critiques précédentes que je trouve complémentaires, je ne peux m'empêcher de donner mon avis.

Pour ce qui est de l'animé en lui-même, je suis assez d'accord, cependant, ayant lu les mangas auparavant, j'ai été extrêmement déçu. L'animé suit certes la trame du support original, mais il y a beaucoup de pertes qui nuisent grandement à l'ambiance : de nombreux éléments ne sont pas retranscrits par l'animation, à savoir tous les non-dit, les silences, les clins d'œil, la gêne omniprésente de Suzuka et Yamato lorsqu'ils sont ensembles, etc (sans compter la perte au niveau graphique, les personnages étant bien moins beaux et séduisants que dans le manga où les lignes sont fluides, les traits fins et les regards pleins de sens).

De plus, les personnages paraissent bien plus enfantins et fleur-bleue, avec des réactions assez puériles, le manga ayant un ton beaucoup plus sérieux, plus crédible, plus réaliste. Cet aspect-ci pourrait rebuter un public plus âgé, moins adolescent, lassé par les histoires d'amourettes assez improbables.
Ainsi, on ressent quelques longueurs au visionnage des 26 épisodes, alors que ce sentiment est totalement absent du manga, malgré un scénario effectivement sans grande surprise (ne vous attendez pas à un tournant majeur comme dans Shuffle!).

En définitive, Suzuka est un assez bon titre, agréable à regarder mais qui fait quand même pâle figure à côté du manga du même titre. À choisir entre les deux, préférez sans aucun doute le support papier.

-Shibo-


------------- Critique 4 -------------
Suzuka est un shojo sans grande prétention bourré de quiproquos, disputes... On retrouve également notre bon vieux triangle amoureux, indispensable à toute série de ce genre.

Le scénario n’a rien d’inédit, l’arrivée d’un jeune homme en ville tombant instantanément amoureux d’un joli brin de fille, on note toutefois l’importance donnée au sport puisque ce dernier permettra de faire avancer l’histoire tout en lui rajoutant du piquant.
Ayant un peu de mal à m’attacher aux persos au début, Yamato pour son côté insouciant, irréfléchi et pas futé pour deux sous et Suzuka pour la froideur dont elle fait preuve envers ce dernier (tout au long de l’animé du reste), je me lançais donc hésitant dans la suite de la série.
Vous me direz, l’anime tourne justement grâce aux bêtises de Yamato et aux accès de colère de Suzuka, mais les situations se faisaient de plus en plus répétitives :
Heureusement qu’Honoka est arrivée, faisant de cette ébauche une véritable série sentimentale.

Sans trop s’appesantir sur les personnages je voudrais également parlé des détails plus « pratiques ». Sans être transcendant le chara-design est soigné quant aux musiques, c’est un vrai régal, d’un style complètement épuré ces dernières alternent entre le piano et les instruments à sonorité douce (le thème principal est exceptionnel...). Soit dit en passant c’est un grand monsieur qu’est aux commandes puisqu’il s’agit ni plus ni moins de Mr Takumi, rendu célèbre pour la BO de Claymore (que j’affectionne tout particulièrement).

Ça fout un coup finalement lorsque le dernier épisode arrive. Si vous voulez faire une pause entre deux animes d’action, vous savez quoi choisir maintenant. C’est une bouffée d’air frais cette anime, on rit, on pleure... Que demander de plus ?

-Eddy-
Note de la rédaction
Clash ! Suzuka Vs Shuffle!

Bande annonce
Licencié par :

logo
Distributeur DVD
Éditeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Fuuka
Références
http://www.tv-tokyo.co.jp/anime/suzuka/
Japon
Site de TV Tôkyô consacré à la série Suzuka, en japonais

Recherche Google : suzuka suzuka seo kouji studio comet
Recherche Yahoo : suzuka suzuka seo kouji studio comet

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Suzuka © 2005 SEO Kouji / Studio Comet

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.