spacer Lundi 25 septembre 2017 @ 08:05 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Gun X Sword  :: Animes ::  Gunbuster 2 >>
Gunbuster (2005)
Gunbuster   TITRE ORIGINAL : Top wo Nerae! Gunbuster
  ANNÉES DE PRODUCTION : 1988 - 1989
  STUDIOS : [VICTOR ENTERTAINMENT [JVC]] [GAINAX] [BANDAI VISUAL]
  GENRES : [ACTION] [CYBER & MECHA]
  AUTEURS : [ANNO HIDEAKI] [OKADA TOSHIO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 6 OAV 27 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
トップをねらえ!
Aim for the Top! Gunbuster
Synopsis
2015. Une forme de vie extraterrestre et monstrueuse envahit le système solaire. Sur Terre est développé un programme de défense armée à l'aide de mecha commandés par des jeunes filles et des jeunes garçons.

Noriko Takaya, fille d'un commandant tué lors d'une mission prendra les commandes, avec sa « soeur » Amano Kazumi, du Gunbunster, un légendaire mecha, pour tenter de sauver la population humaine...

-Bee-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Top wo Nerae! Gunbuster a été commercialisé par Bandai à la fin des années 80. Alors qu’à l’époque, le studio Gainax était surtout connu pour son film Les ailes d’Honneamise, Gunbuster marque leur première tentative de création d’une série d'OAV de qualité. Sortie en 1988 et 1989, elle aura un succès énorme et se verra gratifiée d’une suite en 2004.

Le premier épisode laisse présager une nouvelle comédie avec un soupçon de science‑fiction. Takaya Noriko, fille d’un amiral tué par des aliens, veut à tout prix suivre les pas de son père et devenir pilote. Hélas, elle est relativement maladroite, pour ne pas dire franchement mauvaise. Cependant, elle sera sélectionnée par le nouveau coach pour partir dans l’espace avec une des jeunes filles les plus douées de l’académie : Amano Kazumi.

Cette entrée en matière, quoique superbement réalisée (pour l’époque) et riche en action, ne laisse pas présager du meilleur pour la suite de l'animé. Dès le second épisode, le scénario et les personnages s’étoffent et l’atmosphère devient beaucoup plus sérieuse. De la comédie lycéenne la série se tourne rapidement vers le space opera. C’est l’un des points forts de Gunbuster : pouvoir alterner les séquences d’humour avec les scènes plus graves. L’épisode trois est, à ce titre, très bien réalisé. Enfin, le dernier épisode est réellement bouleversant. Le choix du noir et blanc pour renforcer sa gravité est une véritable idée de génie.

Un autre des nombreux points forts de la série concerne également la science. En effet, les scénaristes semblent s'être très bien documentés ; les différents phénomènes observés sont tout à fait plausibles. Par exemple, la dilatation temporelle observée dans l'animé est présumée réelle. Lorsqu’on voyage à la vitesse de la lumière, le temps s’écoule plus lentement par rapport aux personnes restées sur Terre. Par contre, il est théoriquement impossible de voyager plus vite que la lumière. D’autres notions telles que le parsec ou l’unité astronomique sont réellement utilisées en science. À la fin de chaque épisode, un petit cours nous est dispensé par les deux héroïnes (au format SD). Souvent très drôles, ils permettent de mieux comprendre la physique de Gunbuster.

En résumé, Top wo Nerae! Gunbuster est une série d'OAV à ne pas manquer pour tous les fans de science‑fiction et de mecha. L'animé, bien qu’ayant un peu vieilli graphiquement, véhicule des thèmes toujours d’actualité. Humour, action, réflexion : que demander de plus ?

-Morgan Bourven-


------------- Critique 2 -------------
Gunbuster nous emmène dans un monde où la Terre est menacée par de terribles aliens et dont le seul espoir de survie réside au recours de l'arme ultime : le Gunbuster (un mecha). Classique me direz‑vous ? En effet, pour aujourd'hui ça l'est (voir un peu périmé), mais vingt ans en arrière, c'était le top du top.

Malgré son grand âge, Gunbuster reste un bon animé avec un scénario très solide et bien ficelé, mêlant termes techniques, action et humour pour nous garder en éveil. La réalisation graphique et sonore est très bonne tout comme les personnages, qui sont très intéressants et dont on voit beaucoup de facettes.

Mais ce qui fait la force de cet animé, c'est surtout son ambiance : à la fois dramatique et drôle. Le fait aussi qu'il y ait 6 OAV permet un développement assez rapide de l'histoire, sans lenteur ni oubli important, évitant ainsi les répétitions de scènes de combat par exemple.

Il y a aussi ces explications astronomiques avec des termes techniques ainsi que cette atmosphère réaliste qui rend cette histoire tout à fait plausible et réalisable tellement l'environnement est bien conçu.

Par contre, même si à l'époque cet animé était excellent, il a mal vieilli au fil du temps pour plusieurs raisons : les extraterrestres sont trop... comment dire... pas assez convaincants, car on ne les voit que très peu et ils ont une apparence peu détaillée.

Les mecha (bien que le système pour les piloter soit très bon) sont peu crédibles du fait du stéréotypage qu'on leur fait subir. En effet, souvent (surtout à la fin de la série), on tombe dans le phénomène « gros mecha qui déchire tout », typique des années 80.
Le dernier épisode est en noir et blanc, ce qui peut en choquer certains ou en ravir d'autres ; tout dépend de vos goûts mais dans une certaine mesure on peut dire que cela accentue l'effet dramatique de l'histoire.

Pas gênant, me direz‑vous ? Eh bien si, quand même, surtout après deux ou trois épisodes sérieux. Voir ces scènes ternit un peu le bon sentiment que l'on avait à regarder l'animé. Ajoutez à cela de l'ecchi parfois très mal placé (Noriko ira jusqu'à montrer un sein pour enlever le réacteur de son mecha ?!) alors que cela était très inutile pour ce genre d'animé (si si, calmez-vous les amateurs de hentai).

Des écarts donc qui pénalisent fortement l'animé en lui‑même bien que cela n'ira pas jusqu'à vous rebuter de voir la suite.

Un animé à voir si vous aimez les vieilles séries bien faites mais un peu érodées par le temps.

-Proteus-
Note de la rédaction
À noter que le sixième OAV est en noir et blanc.

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum !
Licencié par :

Beez
Éditeur DVD
[No Life]
Distributeur TV
HONNEAMISE
Éditeur Blu-ray

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Gunbuster 2
Gunbuster vs Diebuster
Références
http://www.top2.jp/top1.html
Japon
Le site officiel de la série "Gunbuster - Saison 1", en japonais.

Recherche Google : gunbuster top wo nerae! gunbuster anno hideaki okada toshio victor entertainment [jvc] gainax bandai visual
Recherche Yahoo : gunbuster top wo nerae! gunbuster anno hideaki okada toshio victor entertainment [jvc] gainax bandai visual

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Gunbuster © 1988 ANNO Hideaki, OKADA Toshio / Victor Entertainment [JVC], GAINAX, Bandai Visual

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.