spacer Jeudi 24 juin 2021 @ 11:13 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< One Piece Film Gold ...  :: Animes ::  One Piece Film: Stro... >>
One Piece Film Z (11e film) (2013)
One Piece Film Z (11e film)   TITRE ORIGINAL : One Piece Film Z
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2012
  STUDIO : [TôEI ANIMATION]
  GENRES : [AVENTURE] [DRAME] [FANTASTIQUE & MYTHE] [COMéDIE]
  AUTEUR : [ODA EIICHIROU]
  TYPE & DURÉE : 1 FILM 104 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
ワンピース フィルム Z
Synopsis
Les Dyna Rocks, des pierres d'une puissance dévastatrice similaire à celle des armes antiques, viennent d'être volées par Z. Cet ancien amiral de la Marine, à la tête d'une puissante armada, désire mettre un point final à l'ère de la piraterie en détruisant le Nouveau Monde. Croisant la route du Chapeau de Paille, Z met facilement à terre l'équipage tandis que Ain, son bras droit, parvient à faire rajeunir Nami, Robin, Brook et Chopper. Pour récupérer leurs corps d'origine, Luffy et ses amis pistent la flotte de Zephyr au Bras Noir et se lancent à corps perdu dans une bataille pouvant changer le destin du monde...

-Bubu-
Critiques
Comme Dragon Ball Super : Broly, le bad guy se taille la part du lion au point d'éclipser le héros et le surclasser question charisme. Petite précision avant toute chose : j'adore l'univers de One Piece mais Luffy est un héros très linéaire dans la tradition du shônen nekketsu (courageux, batailleur, naïf, ne renonçant jamais à ses convictions) contrairement à ses compagnons plus nuancés mais qui ont, comme lui, cette petite extravagance qui fait leur charme et prête à sourire.

Z est un cas à part qui tranche complètement avec les autres vilains de la série. Ce n'est ni juste un méchant arrogant ni une simple brute patibulaire au premier coup d'œil qui veut juste tout faire péter. Il est avant tout un homme brisé qui a perdu foi en l'humanité après avoir subi les pires horreurs et pour qui la fin justifie les moyens. Comme dans le manga original, le monde de One Piece est complexe et ne se limite pas aux méchants marines et aux gentils pirates. Il y a une part d'ombre dans chaque camp et nos héros font un peu bande à part avec leur soif de liberté !

On peut toutefois regretter les réactions de Luffy (venger le Sunny amoché dans une des plus belles batailles navales, sauver ses amis et récupérer son chapeau volé) paraissent bien égoïstes, se fichant des civils potentiellement tués (contrairement à ses compagnons) et mettant en porte-à-faux le discours de Z qui pointe justement du doigt les exactions des pirates et le sillage de morts qu'ils laissent sur leur passage. On a presque l'impression que c'est Z le plus humain (à l'instar de Broly comparé à Goku) bien qu'il n'en ait rien à faire de tuer des innocents. Il offre une version encore plus extrême de la justice absolue de la Marine (vu dans le manga) qui n'hésite pas non plus à sacrifier et à tromper des civils pour raison d'État.
Par ailleurs, c'est le premier grand vilain à ne pas avoir de superpouvoir et à réussir à mettre à mal le héros par deux fois.
Plus le méchant est réussi mieux le film l'est, sur ce point-là, pari réussi même si certains risquent de tiquer sur la "longueur" du flash-back et sur les palabres destinées à éclaircir les motivations du personnage ainsi que certains points de l'univers de One Piece pour les néophytes tel que le granit marin.

Dérivé d'une franchise à succès, ce long métrage offre aussi son lot de fanservice : on retrouve ainsi toutes les figures de la Marine, du personnage le plus célèbre au plus discret figurant hantant les arrière-plans. Un véritable tableau pour les pupilles avec des prestations très classes de Kizaru ou de Aokiji qui ont tout pour ravir les fans.
De plus chaque héros a bien entendu sa petite minute de gloire.
Pourtant de façon paradoxale, le déroulement et l'intrigue ne sont pas très One Piecien vu l'absence de population « locale » à découvrir et à aider. On a deux nouveaux personnages secondaires, le charpentier et son petit-fils, qui servent à appuyer le message du film (choisis qui tu veux être) et n'alourdissent pas l'intrigue comme cela a pu être le cas dans d'autres opus.

Pas aussi psychédélique qu'a pu l'être Strong World, One Piece Z est beaucoup plus mélancolique, ton choisi et illustré par la mélodie Umi wa shitte iru sekai no owari mo ("Toi l'océan qui sait tout"), magnifique hommage aux marins morts en mer. Une chanson calme et lointaine semblant annoncer, de surcroît, la fin d'une époque (pour Z : la fin de l'âge d'or de la piraterie). Que les fans purs et durs se rassurent, ce long métrage offre son lot de réactions déjantées et de situations rocambolesques à l'image de Usopp déguisé incognito en manager véreux !

Côté technique, tout débute avec une grosse bagarre laissant transparaître une belle animation et se termine aussi sur une autre d'une ampleur digne d'un feu d'artifice. Toutefois, on déplorera un petit souci de rythme au milieu de l'intrigue, lors de la deuxième confrontation entre héros et vilains qui se termine brusquement en queue de poisson pour des motifs très peu défendables. Certes, on peut imaginer que le scénariste Osamu Suzuki a fait cela pour mieux préparer sa bataille finale en apothéose.
Ainsi, One Piece Z connaît un énorme creux (beaucoup de dialogues, peu d'actions ou alors qui n'aboutissent pas) entre la première demi-heure démentielle et la dernière explosive bien que cela se laisse suivre.
De même, on relève aussi quelques incohérences : on évoque une bombe atomique (que l'on ne verra jamais dans le récit original) semblable aux armes antiques (tant recherchées dans le manga et faisant l'objet de plusieurs arcs) alors que le film tend à s'accrocher comme un véritable chapitre officiel de l'œuvre originale (se déroulant entre l'arc "Île des Hommes-Poissons" et l'arc "Punk Hazard").

Pourquoi y a-t-il aussi peu d'amiraux qui interviennent (Kizaru) pour une menace d'ordre mondiale ? Pour ménager leur première apparition dans le manga original on présume mais on perd en crédibilité. De plus, il aurait été intéressant d'exposer la dualité entre l'ancienne (qui a connu Z et qui les a pratiquement tous formés) et la nouvelle génération (Fujitora). Là, on chipote.
De même pourquoi les empereurs pirates, les darons du Nouveau Monde au courant de la moindre vaguelette, sont-ils absents ? Parce que les auteurs sont limités en terme de personnages, on suppose également. Un caméo aurait été tout de même souhaitable. On voit bien Shanks bien que ce soit juste par le biais d'un souvenir.
Heureusement, la réalisation des combats, accompagnés de magnifiques osts, délivre des plans dantesques n’ayant rien à envier aux meilleurs animes. Mention spéciale à cette caméra tournoyante lors des combats de Zoro et Sanji contre les fidèles de Z (malheureusement pas très développés). Le tout pour se terminer sur une note émouvante, le genre qui vous donne envie de laisser couler une petite larme.

Sans le côté exotique de Strong World (découverte de nouvelles espèces en terra incognita) , ce film bien qu'imparfait est l'un des plus aboutis de One Piece.
One Piece Z est directement dans la lignée de l'arc Marineford, qui a démontré avec brio que les grands hommes ne meurent jamais, avec un antagoniste qui tranche avec les précédents et plus charismatique que le héros de base !

-Bubu-
Note de la rédaction
Bande annonce


________

- Chronologie de l'univers One Piece -


0. One Piece Film : Strong World – Épisode 0 (Adaptation du chapitre spécial)

1. One Piece

Saga "East Blue" (introduction des personnages principaux) :


> One Piece Episode of East Blue : Luffy to 4-nin no Nakama no Daibouken (produit pour les 20 ans du manga)
> Kinkyuu kikaku One Piece kanzen kouryaku hou (Synthèse des cinq premiers épisodes)
> One Piece - Taose! Kaizoku Ganzack* (épisode pilote)
> One Piece, le film* (prend place après l'épisode 18 terminant l'arc "Kuro")
> One Piece Luffy
> One Piece Zoro
> One Piece Usopp
> One Piece Sanji
> One Piece Nami
> One Piece : Épisode de Nami - Les larmes de la navigatrice, le lien des compagnons : Version redessinée et plus concise de l'arc "Arlong" (tomes 8 à 11)
> One Piece - Luffy Rakka! Hikyou - Umi no Heso no Daibouken* (se glisse après l'arc "Arlong" et avant l'arc "Loguetown")
> One Piece, film 2 : L'Aventure de l'île de l'Horloge* (suit l'épisode 53 concluant l'arc "Loguetown")
> One Piece - Jango Dance Carnival* (Bonus du deuxième film)

Saga "Grand Line" :


> One Piece : Episode of Alabasta - Prologue : Version redessinée et plus concise de l'arc "Whiskey Peak" (tomes 12 et 13)
> One Piece : Épisode d'Alabasta - Les pirates et la princesse du désert : Version redessinée et plus concise de l'arc "Alabasta" (tomes 18 à 23)
> One Piece, film 4 : L'Aventure sans issue* (se déroule juste à la fin de l'arc "Alabasta" à l'épisode 130)
> One Piece, film 5 : La Malédiction de l'épée sacrée* (suite du film précédent et antérieur à la saga "Skypiea")
> One Piece - Oounabara ni hirake ! Dekkai deKKAI chichi no yume ! (se faufile à la suite de l'arc "Post-Alabasta")
> One Piece : Episode of Skypiea : Version remastérisée et abrégée de la saga "Skypiea" (tomes 24 à 32)
> One Piece - Mamore ! Saigo no daibutai (s'insère après l'épisode 219 achevant l'arc "Davy Back Fight")
> One Piece, film 6 : Baron Omatsuri et l'île aux secrets* (s'articule entre l'arc "Davy Back Fight" et l'arc "Water Seven")
> One Piece - Film 7 : Le mecha géant du château Karakuri* (se place entre l'arc "Davy Back Fight" et l'arc "Water Seven")
> One Piece Épisode du Merry : Un compagnon pas comme les autres : Condensé de la saga "Water Seven/Enies Lobby" (tomes 32 à 46)
> One Piece - Romance Dawn Story (Adaptation du chapitre spécial)
> Arc "Little East Blue" (épisodes spéciaux 426 à 430) : Introduction du long métrage d'animation One Piece : Strong World
> One Piece : Strong World* (se déroule quelque temps après les événements de "Thriller Bark" (épisode 381) et avant l'arc "Archipel Sabaody" (épisode 390))
> One Piece 3D - Mugiwara Chase*
> One Piece 3D : Gekisou! Trap Coaster*
> One Piece Recap OAV (produit pour les dix ans de la série)
> One Piece 3D2Y : Surmonter la mort d'Ace ! Le serment des compagnons* (se positionne entre l'épisode 516 et l'épisode 517)

Saga "Nouveau Monde" :


> Arc "L'ambition de Z" (épisodes spéciaux 575 à 578 ) : Introduction du long métrage d'animation One Piece : Film Z
> One Piece Film Z : Glorious Island* (Prologue du film)
> One Piece : Film Z* (se déroule entre l'arc "Île des Hommes-Poissons" et l'arc "Punk Hazard")
> One Piece Épisode de Luffy : Aventure sur l'île de la main
> One Piece : Adventure of Nebrandia
> One Piece - Épisode de Sabo : Le lien des trois frères, Retrouvailles miraculeuses, une volonté en héritage (se déroule pendant la première moitié de l'arc "Dressrosa")*
> Arc "Silver Mine" (épisodes spéciaux 747 à 750) : Introduction du long métrage d'animation One Piece : Gold
> One Piece : Heart of Gold* (Préquel du film One Piece : Gold)
> One Piece Gold - Episode 0* (Prologue du film)
> One Piece Gold* (se déroule après l'arc "Dressrosa")

* Animés non issus du manga original de Eiichirou Oda
Licencié par :

Kazé
Éditeur Ciné
Eurozoom
Distributeur Ciné

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
One Piece
One Piece - Film 10 : Strong World
One Piece - Film Z : Glorious Island (special)
One Piece Épisode du Merry : Un compagnon pas comme les autres
One Piece Film Gold (13e film)
Références
http://onepiecez-lefilm.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=17&Itemid=140
Japon
Site officiel du film Z

Recherche Google : one piece film z (11e film) one piece film z oda eiichirou tôei animation
Recherche Yahoo : one piece film z (11e film) one piece film z oda eiichirou tôei animation

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
One Piece Film Z (11e film) © 2012 ODA Eiichirou / Tôei Animation

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.