spacer Samedi 7 décembre 2019 @ 01:59 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Guyver - 2ème partie  :: Animes ::  Guzura >>
Guyver - The Bioboosted Armor (2007)
Guyver - The Bioboosted Armor   TITRE ORIGINAL : Kyoushoku Soukou Guyver (2005)
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2005 - 2006
  STUDIOS : [SOJITZ CORP.] [OLM (ORIENTAL LIGHT AND MAGIC)] [KADOKAWA GROUP] [GENCO]
  GENRES : [ACTION] [COMBAT & ARTS MART.] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEUR : [TAKAYA YOSHIKI [MORIO CHIMI]]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
強殖装甲ガイバー
Synopsis
Une ancienne race extraterrestre a colonisé notre planète il y a des milliards d'années et a créé l'arme ultime : l'Homme. Cette race était composée de clans s'affrontant constamment. Ainsi les humains se battent à leur place et ils leur ont créé une arme : le Bio-Booster Armor Guyver. C'est une armure qui une fois activée fusionne avec le corps et se transforme en armure parfaite. Maintenant cette race est éteinte depuis des millénaires, mais une société, la Chronos Corporation, recherche les modules Guyver restant sur Terre. Pour ce faire, elle utilise des Zoanoïds : des humains modifiés génétiquement aux capacités physiques et spéciales amplifiées. Sho Fukamachi met accidentellement la main sur l'une de ces armures et l'active malgré lui...

-RC-1262`Scorch`-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Le Guyver est de retour, avec une vengeance !

L'expression est faible car après deux OAV, la première assez pathétique et la seconde plus intéressante mais malheureusement incomplète, ainsi que deux long-métrages pour le cinéma, le premier franchement mauvais et le second à peine mieux, il était temps pour le Guyver de recevoir enfin la réalisation qui lui était due. Et quelle réalisation !

Passons sur la qualité d'animation, à peine plus sophistiquée que la moyenne des productions actuelles et qui reste globalement en dessous de celles des adaptations précédentes malgré le fossé temporel qui les sépare de celle-ci, ainsi que sur l'implémentation d'effets numériques au demeurant plutôt discrets et de bonne facture, car Guyver : The Bioboosted Armor est avant tout une œuvre d'ambiance. D'abord à travers sa touche graphique et ses cadrages qui ne vont pas sans rappeler les techniques des mangakas ; puis par sa narration étalée qui laisse bonne place aux relations psychologiques et aux développements des divers protagonistes mais aussi de l'intrigue et de son aura de mystère croissant, le tout servi par petites touches subtiles et progressives en évitant les sempiternels combats finaux, somme toute plutôt ennuyants après des décennies d'animés d'action, pour instaurer habilement le suspense et faire en sorte que le spectateur quémande toujours la suite : si ce stratagème sent bon le mercantilisme de l'audimat, il reste toujours appréciable lorsqu'il est bien fait, et dans ce cas-là il est simplement redoutable. Pour résumer, cette série se veut très actuelle dans sa facture et y réussit brillamment. Une œuvre d'ambiance, donc, en dépit des combats dantesques qui la rythment, d'une manière somme toute assez semblable à celle de la série de Spawn : la comparaison est plus pertinente qu'on ne croit au premier abord car si le Guyver est un mécha aux allures de X-Or, il se place pourtant dans la même veine que certains comics de super-héros tels que Iron Man ou ROM, mais la "japan touch" en plus...

Au point de pouvoir presque affirmer qu'il préfigure Urotsukidoji avec cette manie de déformer les corps dans des proportions infernales pour les transformer en horreurs sans nom. Pourtant, nous sommes bien dans un contexte de Science-Fiction mais très réminiscent du début des années 80, c'est-à-dire assez cliché : le thème de l'humanité comme fruit de manipulations génétiques extraterrestres, la corporation multinationale surpuissante dédiée à la conquête du monde, le jeune ado héritier d'un pouvoir qui le dépasse... C'est vu, revu et archi-vu mais cette itération-là a au moins le mérite d'avoir été innovante à son époque : en effet, jusqu'à Guyver les transformations du corps étaient plus le résultat de la magie, démoniaque la plupart du temps (on pense à DevilMan), que de la science. Dans ce sens, Guyver est presque pionnier du transhumanisme, ce courant de la science fiction héritier du cyberpunk qui explore l'impact des technologies de pointe (cybernétique mais aussi, surtout en fait, manipulations du génome) sur la nature de l'humain et l’avènement du chaînon suivant dans l'évolution de l'humanité, à savoir le post-humain. Il n'est pas inutile de mentionner Akira qui s'inscrit dans cette même veine, et approximativement à la même époque d'ailleurs : de là à dire que les productions nippones sont souvent avant-gardistes, il n'y a qu'un pas...

Malheureusement, la réflexion s'arrête là et le seul épisode qui aborde directement la problématique ainsi présentée, le huitième, The Shaking Skyscraper, ne fait qu'effleurer le sujet mais sans pour autant laisser le spectateur exempt d'interrogations, voire d'idées : c'est bien là à mon sens un des nombreux critères qui distinguent les productions banales de celles qui comptent.

Si vous voulez explorer une des meilleures incarnations d'un élément-clé de l'animation japonaise, Guyver : The Bioboosted Armor est le candidat idéal.

-Guilhem-


------------- Critique 2 -------------
Dans la famille flashback qui ne servent à rien, je demande...

Que dire ? Bah pas grand chose si ce n'est que cette série est sincèrement décevante sur bien des points, à commencer par le graphisme. En effet, la réalisation est franchement bof pour l'année de production. Il y a un manque de dynamisme dans le dessin mais aussi dans la série en elle-même. Certes on est quasiment tout de suite dans l'histoire mais après c'est le calme plat. Les méchants veulent reprendre les armures aux gentils et ils envoient donc les grosses bébettes pas belles pour ça. Les monstres "évoluent" durant la série en étant un petit peu génétiquement transformés à chaque épisode ou presque, du déjà vu et sans grand intérêt donc.
Niveau scénario, ça ne mérite pas forcément un oscar non plus avec des "c'est fini pour toi Guyver One" à foison (mais comme c'est le gentil, bah forcément même quand il va mourir c'est jamais fini pour lui).
Au niveau de l'action, eh bien encore une fois c'est pas ça. Les combats sont lents, sans véritable surprise ni retournement de situation, Guyver utilise toujours pour battre les ennemis son super smash machin truc (non pas le Smash Bros Melee). Il s'agit d'un énorme laser qui met bien entendu 15 ans à se charger mais qui, je vous l'accorde, envoie la pâtée.
L'anime "devient" intéressant lorsque l'on commence à connaitre les boss des vilains, à savoir les 12 guerriers saints avec à l'heure tête un personnage nommé Archanfel. Même si son nom fait penser à un ange ("archangel"), c'est évidement bien loin d'être le cas car il veut dominer la planète avec ses bestioles.
Ensuite, il y a les fameux retours en arrière ou flashbacks auxquels nous avons droit à chaque épisode bien sûr. Ce sont à chaque fois des scènes sans intérêt, des souvenirs pour la plupart de "l'héroine" qui repense à ce qu'elle a fait, dit ou vu (un peu dans le style des HS de Naruto Shippuuden si vous voyez le truc...)
J'ai mis "devient" car à ce moment de l'histoire tout s'accélère, on voit tous les méchants d'un coup, un des guerriers saints veut tuer le boss mais on sait presque pas pourquoi et au moment où le "Guyver One" se transforme à son tour, forcément dans le dernier épisode, ça se finit en queue de poisson. Il tue un des méchants qui à la base n'est pas un personnage principal ni même secondaire et c'est tout. On ne sait donc pas ce qu'adviennent le super boss, les 12 guerriers saints et le reste de leur famille...
Les réalisateurs de Guyver - The Bioboosted Armor ont voulu, je pense, accentuer l'anime sur la psychologie des personnages. Malheureusement c'est loin d'être réussi et ça n'arrive pas à la cheville de Death Note dans ce domaine.
Étant fan de méchas, je m'attendais aussi à quelques combats intéressants mais encore une fois j'ai été déçu.
L'histoire en elle-même est bonne, avec l'armure quasi-vivante qui se rapproche de l'exosquelette, avec la conspiration au sein de la société Cronos, etc, mais le travail a été bâclé et reste au final un anime commercial sans véritable attractivité ni contenance.

-Sebos-
Note de la rédaction
Cet animé est la troisième adaptation en animation du manga éponyme de Yoshiki Takaya actuellement non-traduit en France ; à signaler également l'adaptation en deux films américains The Guyver et Guyver II: Dark Hero avec des effets spéciaux et des maquillages de Screaming Mad George.

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Kazé
Éditeur DVD
[KZ TV]
Distributeur TV

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Guyver - 1ère partie
Kyoushoku Soukou Guyver
Références
Recherche Google : guyver - the bioboosted armor kyoushoku soukou guyver (2005) takaya yoshiki [morio chimi] sojitz corp. olm (oriental light and magic) kadokawa group genco
Recherche Yahoo : guyver - the bioboosted armor kyoushoku soukou guyver (2005) takaya yoshiki [morio chimi] sojitz corp. olm (oriental light and magic) kadokawa group genco

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Guyver - The Bioboosted Armor © 2005 TAKAYA Yoshiki [MORIO Chimi] / Sojitz Corp., OLM (Oriental Light and Magic), Kadokawa Group, GENCO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.