spacer Mardi 11 décembre 2018 @ 17:40 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Darkside Blues  :: Animes ::  Das Floss >>
Darling in the FranXX (2018)
Darling in the FranXX   TITRE ORIGINAL : Darling in the Franxx
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2018
  STUDIOS : [TRIGGER] [CLOVERWORKS] [A-1 PICTURES INC.]
  GENRES : [ACTION] [CYBER & MECHA] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [AKAI TOSHIFUMI] [NISHIGORI ATSUSHI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 24 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ダーリン・イン・ザ・フランキス
DARLING in the FRANXX
DarliFra
ダリフラ
Synopsis
Des centaines d'années après notre ère, la Terre n'est plus que ruines. Afin de survivre, l'humanité a construit Plantation, une cité fortifiée mobile. A l'intérieur de cette forteresse, à Mistilteinn plus précisément, se trouve le lieu de formation des pilotes de Franxx (des mechas). A bord de leur Franxx, ces adolescents qui ne connaissent rien au monde extérieur vouent leur existence à combattre les Kyoryus, une mystérieuse forme de vie géante.
Hiro, alias Code:016, était autrefois un des meilleurs pilotes de son âge, mais il a accumulé du retard et a fini par se faire dépasser par ses camarades. C'est alors qu'il rencontre Haruka Tomatsu, aussi appelée Zero Two, une fille aux longs cheveux roses et possédant des cornes, qui va devenir sa coéquipière.

-Mirahidote-
Critiques
Darling in the FranXX, un anime qui ne vous laissera sans doute pas indifférent.
C'est la conclusion que j'en ai tirée après en avoir parlé autour de moi.
Les deux réalisateurs en charge du projet Atsushi Nishigori (Gurren Lagann, Kill la Kill, Le voyage de Chihiro) et Toshifumi Akai (Bakemonogatari, ToraDora, To Love-Ru) se sont associés pour nous offrir une production de grande qualité.

Pour ce faire, le récit est fortement influencé par des animes ayant fait leurs preuves. On peut y voir par exemple du Evangelion (facile celui-là) mais également RahXephon et Elfen Lied.
Et ça ne s'arrête pas là ! On retrouve aussi de la mythologie nordique ainsi que l'empreinte de certains films signés Disney comme La Petite Sirène ou La Belle et la Bête.
Si tout ceci ne vous donne pas déjà l'eau à la bouche, je vais de ce pas développer mes propos.

L'histoire, dystopique, se déroule dans un monde aride et futuriste où le "magma", une énergie extraite de la Terre, permet d'alimenter des robots pour contrer les attaques incessantes de monstres appelés "Hurleurs".
Ces robots sont pilotés par des couples d'enfants qui suivent les ordres de "Papa".
Toutefois, l'intrigue principale comporte plusieurs niveaux de lecture, rendant de ce fait son analyse d'autant plus passionnante.
Le tout réalisé avec brio par les studios Trigger et CloverWorks (A-1 Pictures). Ces derniers déploient une charte graphique simple mais très efficace. Voyons cela en détail !

En effet, graphiquement on constate plusieurs différences en fonction des situations : le naturel, très détaillé et coloré et le futuriste, sobre avec de simples aplats de couleurs.
Dans les deux cas le trait est maîtrisé, plus épais pour le simpliste et plus fin pour les détails.
L'animation est très travaillée, sans aucun doute grâce aux deux réalisateurs qui sont avant tout des animateurs.
Elle permet d'ailleurs une intégration parfaite de la 3D, qui ne se remarque quasiment pas.
Bien que quelques personnages soient assez stéréotypés, le character design est également une réussite et a le mérite de bien les différencier.
L'ensemble étant supporté par des cadrages splendides pour le plus grand plaisir des yeux.
Pour abréger, la qualité graphique, en plus d'être irréprochable, se permet d'exprimer quelque chose.
Mais la véritable force de cet anime réside avant tout dans ses personnages.


Tous ont vécu et ont appris quelque chose.
Pour être plus clair, chaque protagoniste avait dès le départ une personnalité propre et chacun a évolué dans son sens.
Certains ont eu le droit à plus d'attention, au moyen de flash-backs et compagnie sans que l'anime n'en abuse. Ces retours en arrière servent principalement à expliquer l'émergence de ce contexte apocalyptique.
En revanche, comme je l'ai dit précédemment, certains personnages sont trop stéréotypés, du moins à mes yeux même si un caractère simple et codifié puisse parfaitement s'appliquer à un enfant ignorant le monde qui l'entoure. Néanmoins, cet argument reste assez faible pour un seinen.
Quoi, j'ai dit seinen ?
En effet, la cible éditoriale est principalement le shônen. Or, là encore, ça ne colle pas vraiment.
On peut dire que l'anime se situe entre les deux, penchant facilement dans la complexité du seinen sans jamais vraiment l'atteindre.
Honnêtement, je chipote pour vraiment peu. Ce cas n'est pas isolé, mais la perfection était pourtant très proche, ce qui, à mon sens, est d'autant plus frustrant.
Mais...
En parlant de frustration, attaquons le cœur du débat !


Le scénario !
Alors là, les avis seront partagés.
Certains diront qu'il est génial, d'autres que c'est juste nul. D'aucuns feront part de leur hantise pour les mechas (Code Geass, Gurren Lagann, Evangelion et RahXephon pourtant d'excellents animes) mais, surtout, beaucoup reprocheront une fin grotesque, peu inspirée, aboutissant à un ultime combat épique et inutile comme se réservent généralement les animes shônen classés mechas.
Pour ma part, je ne suis pas de cet avis.
J'ai tout simplement adoré l'histoire. La direction de la série, différant de mes attentes, ne l'a fait paraître que bien plus exaltante !
Le dénouement suit parfaitement le matériau de base et communique une morale rare et agréable.
Un seul regret : la perte progressive de la lecture multimodale, mentionnée plus tôt, au profit du concept de départ.
Cette fin n'est donc pour moi en aucun cas une maladroite tentative de faire un ultime combat épique.
Surtout que question combats, on en a, et des beaux en plus !


Les scènes de luttes, assistées par la 3D, sont d'une puissance exquise. Il serait dommage de passer à côté tant elle reste omniprésente.
Ces joutes reflètent beaucoup de choses et sont une vision métaphorique des combats que l'on mène dans la vie de tous les jours.
Techniquement : la réalisation est toujours au top et beaucoup d'éléments permettent de percevoir ces métaphores, ne serait-ce que la position des couples dans le FranXX (j'ai presque eu peur au début) ou leurs dialogues, tous lourds de sens.
Les combats entre mechas sont parfaits et, de surcroît, laissent libre cours à l'interprétation du spectateur.
Pour mieux comprendre sur que j'insinue et chasser tout doute, penchez-vous un peu plus sur les endings de l'anime.
En parlant de génériques, les OST d'ambiance sont très bonnes globalement. Par contre, je suis beaucoup moins fan des openings et endings.
Une mention spéciale est à décerner pour "XX:me - Escape" qui, comme moi, retiendra sans nul doute votre attention.


Pour résumer cette longue critique, je dirais que Darling in the FranXX est une très bonne série qui sans avoir révolutionné le genre, a réussi avec succès à créer une histoire originale imprégnée de multiples références.
Elle nous fait respirer un nouvel air, agréable, et nous offre une morale pleine de promesses et d'espoir dans un monde en constante évolution.
Ne vous bloquez pas par une appréhension sur les méchas. Cette œuvre parlera à beaucoup de fans d'anime (seinen ou shônen), de combat ou d'amour.

-Toxicman-
Note de la rédaction
Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Crunchyroll
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
http://darli-fra.jp/
Japon
Site officiel

Recherche Google : darling in the franxx darling in the franxx akai toshifumi nishigori atsushi trigger cloverworks a-1 pictures inc.
Recherche Yahoo : darling in the franxx darling in the franxx akai toshifumi nishigori atsushi trigger cloverworks a-1 pictures inc.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Darling in the FranXX © 2018 AKAI Toshifumi, NISHIGORI Atsushi / Trigger, CloverWorks, A-1 Pictures Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.