spacer Mercredi 26 avril 2017 @ 13:52 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Le Fan Service
Allez pour une fois, osons l'article que vous ne ferez pas lire à vos mamans o/

* roulement de tambours *

Le Fan Service !


Le fan service consiste, dans sa définition la plus restrictive, à combler les rêves inavouables des fans en glissant de l'érotisme ou une certaine sensualité là où cela n'apporte rien à la trame de l'histoire.
Dans la langue française cette appellation est presque exclusivement utilisé pour qualifier mangas et animes. Cette pratique est pourtant répandue dans d'autres secteurs de divertissements audio-visuel, où elle permet de booster les ventes, comme les clips de danse électro et autre rap, sans oublier des séries comme Alerte à Malibu etc.
Pour les animes et les mangas l'objectif est là aussi commercial, mais cela n'est pas incompatible avec une volonté plus culturelle : En effet au pays du soleil levant il y a une longue tradition dans l'imagerie populaire portée sur la chose, sans que cela soit une offense telle que la morale judéo-chrétienne le juge en Occident... et ce n'est pas plus mal à mon sens de glisser quelques plans agréables à l'œil ^^

Lorsqu'une grande part de l'œuvre est axé sur l'érotisme (même très léger) on parle de ecchi, et de hentai dans le cas de la pornographie. Ces deux genres étant totalement dédiés aux fantasmes des spectateurs, il devient inutile de les qualifier de fan service; je ne rentrerai donc pas dans les détails en ce qui les concerne.
En fait si le fan service glisse des images ou des situations souvent ecchi dans l'histoire, il ne les développe pas, préférant les renouveler tout au long de l'œuvre sans s'y attarder... oui je sais vu de loin ça peut sembler bonnet blanc et blanc bonnet, mais lorsque l'on voit une œuvre réellement ecchi comme Aika ou Girls Bravo, c'est tout de suite plus clair ;) Pour information, Animeka indique parfois en ecchi certains animes sans qu'ils le soient authentiquement, dans le but d'en faciliter la description (ex : Grenadier,Divergence Eve); "trop" de fan service mène bel et bien au ecchi.


Le fan service peut être aussi bien très direct que discret. Comprenez par là, à travers les exemples qui suivent, qu'il ne s'agit pas simplement de dessiner des poitrines disproportionnées ou de faire un gros plan sur une jupe de collégienne soulevée par le vent. D'ailleurs à propos de corps dévoilés par la main invisible du spectateur dans des produits « grand public », mangas et animes n'ont rien inventé : Marylin Monroe avait beau être une grande actrice, elle a fait moult scènes de fan service extrêmement osées pour l'époque.


Ci-dessus le plan type du fan service, avec ici les short de l'anti-héroïne de Black Lagoon.


Il peut s'agir de nudité plus ou moins crue et détaillée dans un style réaliste




Poitrines généreuses dans GITS et Street Fighter.


Ces plans sont plus ou moins osés. Pour autant, il est intéressant de noter que le caractère explicite de l'image ne va pas toujours de pair avec du pur fan service.
Ainsi les deux images ci-dessous (Sayonara Zetsubou Sensei saison 2) jouent dans la série avec le fan service mais sans vraiment chercher à l'assouvir, à commencer par la rapidité de ces plans ne laissant que peu de temps pour se rincer l'œil ^^ Pourtant la seconde image est on ne peut plus osée...




Là où c'est fort, et cela montre la différence de mentalités entre le Japon et l'Occident, c'est sa capacité à placer du fan service dans les séries pour enfant ou jeunes ados. Cela fonctionne si bien que ces produits passent aussi chez nous :

Métamorphose magical girl vu de loin ou furtivement... Le frère pourra toujours accepter de regarder sans trop rechigner le programme de sa sœur.

Ici Gigi devenant adulte.
(il y avait en prime dans la série la présence d'une mère tout à fait charmante :3 )

Pose lascive avec le générique de Cat's Eye notamment ^^



D'une façon plus générale, le fan service commence cependant avec le public adolescent.
Il suffit titiller les fantasmes !

Uniforme scolaire bien sûr et la fraîcheur de la jeunesse...

(Abenobashi)

Saut à la plage ou non : le maillot de bain... Ici vu dans Kimikiss Pure Rouge




Variante médiévale dans Slayers,

ou motif vache laitière dans Melody Of Oblivion



Hébergement chez une femme mûr (Misato Katsuragi d'Evangelion), voilà de quoi réveiller l'attention des spectateurs entrés dans la puberté, tout en alimentant le marketing virale des futurs figurines...
« - Moi je préfère Rei-chan, elle est trop vieille Misato.
- Tu plaisantes ? Ça se voit de suite que c'est une pro, que Rei c'est du glaçon ! »
(non, je ne développerais pas ;) )



... du fan service c'est glissé dans cette série très sérieuse qu'est Evangelion, sauras-tu le retrouver ? <3 Au passage vous noterez que la longueur des jupes n'est pas étrangère au fan service...


La prof ou l'infirmière sexy (ici Shuffle (oui encore :p ) et Abenobashi)


Il est du reste assez fréquent qu'un personnage soit entièrement dévoué au fan service. Par exemple dans Death Note Misa Misa, dont l'apparence, l'attitude générale, et les évènements du scénario la concernant seront calibrés pour les fans masculins. (n'y voyez aucun reproche, je suis moi-même fan de Misa-chan :3 )



Plus ambiguë, la « petite sœur » (de sang ou copine plus jeune) lançant son « onii-chan* » à avec une intonation équivoque...
*onii-chan = grand frère

Sous entendus lesbiens pour les garçons (cumulable avec une petite sœur...), ici dans Mai Hime


là dans Death Note avec une scène entre garçons en fan service féminin



... En jouant avec des codes fétichistes.



Maillot de bain scolaire de Amaenaide ci-dessus,



Talons aiguilles dans GITS Stand Alone Complex


Combinaison sexy dans Simoun ou limite SM si l'on fait abstraction de la couleur, pour les jolies pilotes d'Evangelion (notez comme le héros est moins sexy :p )

Toujours du coté fétichiste, les soubrettes, mais cette tenue est principalement exploité dans les séries ecchi telle que Hand Maid May
Dans l'image suivante, tirée de Kimikiss Pure Rouge la soubrette est détournée au profi d'un fan service destinée aux filles, avec le beau gosse de la série en servante :


Pour le fan service discret, il y a aussi la classique scène de la fille qui tombe « malencontreusement » dans les bras du jeune homme (ici Abenobashi), ou inversement.



Dans ce même esprit « c'est du tout cuit » de nombreuses séries mettent en scène un panel de filles afin que le héros ait l'embarras du choix, qu'il s'agisse d'anime de harem* ou non !
*Anime de harem : un héros masculin (adolescent généralement) est le personnage central au milieu d'un harem de filles qui lui sont dévouées. L'intrigue principale est « qui choisira notre héros ».

Et puis il y a aussi de très bonnes raisons socio-culturelles, comme les sources d'eau chaude.

(Himawari)

En plus du contenu à proprement parlé de l'anime et du manga, il y a souvent un ajout de fan service au moment du générique ou sur la couverture, ainsi que de l'image de fond où sont listés les sponsors (début d'épisode tant qu'à faire ;) ) et l'image de milieu d'épisode.


Kimikiss Pure Rouge, Shuffle


Une série n'est jamais assez fan service... Pas grave => goodies artbook wallpaper s'en chargeront o/


Ici figurines venant des personnages d'Evangelion et de La Mélancolie de Suzumiya Haruhi.


D'une façon plus « noble » (je ne suis pas sûr que ce soit le bon terme) une version DVD plus osée que la version TV est parfois réalisée, comme pour Gantz saison 1. La raison peut être plus ou moins une auto-censure pour raison morale, ou mercantile. On parle alors de version « uncut », terme qui me fait assez rire dans le cas de Gantz où ça charcute à tour de bras ^^



Il est possible également de faire une OAV spéciale pour pallier au manque impardonnable en fan service de la série. Par exemple School Days Magical Heart




Mais comme je l'ai dit, la présence de corps dénudés n'est pas obligatoirement du fan service.



Dans Spice and Wolf la femme louve n'est pas particulièrement aguichante, en étant dévêtue c'est son coté naturel qui ressort de sa personnalité.
Ainsi, les détails de l'anatomie sont absents : cachés derrière les cheveux ou hors cadre, ou encore omis volontairement (tétons non dessinés lorsque les cheveux ne les cachent plus). Enfin c'est assez amusant de constater que presque toutes les images de l'héroïne dénudée sont dans le premier épisode de cette série.



Il y a aussi la possibilité de rire du fan service (hop un dernier coup de Shuffle)... Pas vraiment sexy n'est-ce pas ? >_<

...ou de jouer avec les codes du hentai avec dérision :


ici des tentacules dans Mai Hime ~~~~~~~~~ ^ ^


Quitte à faire dans le troll, et si je vous disais que le fan service ne s'arrête pas là, mais d'une façon plus sournoise couvre aussi les super pouvoirs des gamins que des spectateurs tout à fait communs rêve d'avoir, ou les méchas surpuissants et leurs légions de modèles réduits ? Et la violence, autre forme de fan service ? Personnellement je dis que oui, s'agissant là aussi de jouer avec les pulsions animales des spectateurs.

Sectoriser les genres afin de mieux cibler les attentes par types de publics, ce ne serait pas déjà du fan service ? A ce compte j'entends déjà dire que dans ce cas tout est fan service, donc ce qualificatif ne désigne plus rien en particulier. C'est pas faux, cependant il faut admettre qu'il est omniprésent, quand bien même il n'est pas partout. (cf les derniers exemples ci-dessus)
Quoi qu'il en soit le procédé est le même : répondre aux attentes du spectateur de façon à générer le plus de vente sans se prendre la tête avec le qualitatif et encore moins la créativité artistique. Ça ne veut pas dire que c'est nul, mais très efficace sur le plan commercial assurément. ^ ^


Pour en parler sur le forum, c'est par ici.
Le 01-11-2008 à 00:13:25 par : metallord

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.