spacer Mercredi 23 août 2017 @ 15:42 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Les animés de janvier 2010




En cette période froide et festive, au Japon, plusieurs auteurs et maisons de production ont pensé à nous et ont préparé, à notre intention, divers animés afin que nous puissions nous distraire, tranquillement installés sur notre canapé. Vous l'avez compris, la vague de janvier arrive bientôt et si certains de vos présents de Noël ne vous auront pas mis le sourire aux lèvres, voilà quelques séries qui, je l'espère, sauront vous le redonner.
D'ailleurs, la vague d'octobre ayant été plutôt décevante dans son ensemble, c'est avec un peu de fébrilité que l'on espère voir le niveau se relever dès le début de cette nouvelle année. Des œuvres telles que Durarara!!, Dance in the Vampire Bund, So⋅Ra⋅No⋅Wo⋅To, ou encore l'incontournable Nodame Cantabile: Finale semblent cependant ressortir du lot et avoir la capacité de nous offrir de bons moments en perspective. Allez, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, voyons ensemble les nouveautés à venir.




Durarara!!

Narita Ryogoho qui n'est autre que l'auteur de l'excellent Baccano! nous revient avec l'adaptation d'un autre de ses light novels sur les petits écrans intitulé Durarara!!. On y suit l'histoire de Ryuugamine Mikado, un adolescent qui se fait transférer dans une école à Ikebukuro afin de retrouver son ami Masaomi. Dès son arrivée, il sera à la fois témoin et victime d'une succession d'évènements étranges et inexplicables.
Avec une histoire originale, une ambiance dynamique à souhait et une réalisation impeccable laissée au soin du studio Brain's Base, qui a déjà derrière lui des œuvres comme Baccano!, Natsume Yuujin Chou ou encore Kure‑nai, on se dit que l'œuvre a tous les éléments en sa possession pour faire aussi bien, si ce n'est mieux, que son prédécesseur. Sans aucun doute l'un des animés à suivre de près. Bande‑annonce.


Dance in the Vampire Bund

Réalisé par le studio Shaft qui a travaillé récemment sur Bakemonogatari et ef - a tale of memories., Dance in the Vampire Bund nous conte l'histoire d'une princesse vampire nommée Mina Tepes. Cette dernière a usé d'une grande partie des richesses de sa famille pour payer l'intégralité de la dette nationale du Japon afin d'obtenir le droit de créer une zone où tout les vampires pourront vivre sans se cacher. Cependant, le projet ne plait pas à tous et certains vampires de factions adverses tenteront de l'assassiner avant qu'elle n'ait le temps de déclarer l'existence des vampires au reste du monde.
La vidéo de promotion montre un certain degré de violence, de sang et d'ecchi qui n'est pas sans rappeler l'ambiance d'un certain Elfen Lied. Il sera intéressant de vérifier dans tous les cas si Dance in the Vampire Bund se révèlera aussi sérieux que la bande‑annonce semble le prétendre. Bande‑annonce ici.



So⋅Ra⋅No⋅Wo⋅To

Des personnages au chara design proche du moe dans un registre militaire, vous y aviez pensé ? Les Japonais l'ont fait.
Dans un monde entaché par de nombreuses guerres, un moment de paix commence à s'entrevoir. Kumika, 15 ans, va rejoindre l'armée pour défendre une forteresse. Sur les lieux, elle rencontrera quatre autres jeunes filles avec lesquelles elle créera une musique qui traversera les champs de bataille désertés.
Si l'idée peut faire sourire au début, une fois la bande‑annonce visionnée, on se rend compte qu'il risque d'y avoir un passionnant antagonisme entre la fraicheur des personnages et le côté sombre du background. À condition que le sujet soit traité avec pertinence et subtilité, So⋅Ra⋅No⋅Wo⋅To a donc de grandes chances de se faire remarquer. Bande‑annonce.


Hanamaru Kindergarten

Attention ! Les studios Gainax lâchent une invasion de couches‑culottes à pattes courtes déchaînées sur nos écrans. Anzu, Koume et Hiiragi sont en maternelle et adorent attirer l'attention de leur surveillant Tsuchida qui semble quant à lui plus intéressé par sa collègue. Au vu de la bande‑annonce, l'animé mise énormément sur le côté kawai des héroïnes et la preview semble faire une légère fixation sur la poitrine de l'enseignante. Il n'y a plus qu'à espérer éviter un humour lourd ainsi que les répétitions de gags, mais dans l'ensemble, ce « slice of life » respire la bonne humeur. Bande‑annonce.


Nodame Cantabile: Finale

On ne présente plus cette série devenue une référence dès sa première saison. Après leur passage à Paris, on retrouve Chiaki et Nodame sur leur lancée pour réussir une carrière en Europe. Plus proches que jamais, ces derniers n'auront jamais été aussi près de réaliser leur rêve. Préparez‑vous à réentendre les fameux Mukya et Gyabo de Nodame et pensez à savourer ces épisodes car ils clôtureront à jamais la destinée de nos deux protagonistes adorés.
On rappelle au passage que l'histoire est à la base issue d'un drama et que le manga est édité en France par Pika Édition. Bande‑annonce.


Seikon no Qwaser

Édité dans nos contrées par Asuka depuis 2008, ce shōnen se voit finalement offrir une version animée. Il se place dans le registre action-ecchi et nous immerge dans un monde où les conflits de religion font rage. Oribe Mafuyu, étudiante à l'académie Saint Mikhailov, fait la connaissance d'un adolescent aux cheveux argentés se nommant Alexander. Ce dernier n'est autre qu'un Qwazer, un être capable de manipuler l'acier et se nourrissant de lait divin. En raison d'une mystérieuse icône présente dans l'académie, Mafuyu va se retrouver mêlée à une bataille entre différentes factions.
Soyons clair, Qwaser of Stigmata est une œuvre en partie ecchi et outre les nombreux plans de petites culottes, si les amateurs du genre aimeront peut‑être le fait que le héros doive téter le sein d'une jeune femme pour récupérer son énergie, ces passages risquent d'être un frein considérable à l'appréciation de l'animé pour les autres. Bande‑annonce.


Baka to Test to Shoukanjuu

Dans un registre essentiellement comique maintenant, on trouve Baka to Test to Shoukanjuu. Tiré d'un light novel, l'histoire met en scène Akihisa, un étudiant qui tente de rejoindre une académie où les notes des tests décident de la classe dans laquelle l'élève sera affecté, en sachant que les meilleurs rejoindront la classe A qui jouit de nombreux privilèges. Ce dernier va cependant se retrouver dans la classe F et tentera de remonter les échelons, ainsi que de prendre le pouvoir avec ses camarades en invoquant de petites créatures fantastiques pour combattre.
Bien que l'humour ne semble pas révolutionnaire, la bande‑annonce prête à sourire et il serait de toute façon de mauvais gout d'en demander plus à cette petite série sans prétention. Bande‑annonce.



Ookami Kakushi

Depuis 2007, dans le domaine de l'animation, le groupe 07th Expansion, dirigé par Ryūkishi07, est régulièrement sous les feux de la rampe, devenant par la même occasion une véritable référence. En effet, ces spécialistes de dōjin games ont créé un genre qui a su marquer les fans de japanimation. Ils ne sont autres que les auteurs de Higurashi no naku koro ni et du récent Umineko no naku koro ni qui ont tous deux été adaptés en animé et qui ont conquis bon nombre de passionnés.
Courant 2008, Konami souhaitait sortir un Action-RPG sur PSP, un thriller psychologique dans une ambiance mystérieuse et pesante. À ce moment là, la réputation de Ryukishi07 dans ce domaine n'était déjà plus à faire. De ce fait, Konami n'aura pas eu à réfléchir trop longtemps avant de demander l'assistance de ce dernier en tant que directeur du jeu pour que le projet voit le jour. Leur collaboration donnera ainsi naissance le 20 aout 2009 à Ookami Kakushi.
Suivant le chemin des précédentes créations de l'auteur, c'est en toute logique que nous voyons venir en janvier l'adaptation de ce jeu.

L'histoire prend place dans un village traversé par une rivière qui sépare les nouveaux quartiers des anciens où de mystérieuses traditions continuent d'exister. Venant tout juste d'emménager dans la ville, le jeune Hiroshi est à la fois heureux et déstabilisé par les coutumes des alentours. Sa gêne s'étend quand la déléguée de sa classe, qui semblait se tenir loin de lui, l'avertit un jour de ne jamais s'approcher des vieux quartiers où seule la terreur l'attend.

Après ce long discours, il ne me semble pas nécessaire d'ajouter grand‑chose car il est évident que l'œuvre sera du même genre qu'un Higurashi. À voir cependant si à force de trop vouloir étendre la corde du registre, celle‑ci ne va pas finir par s'user. Opening du jeu.


Omamori Himari

Tirée du manga éponyme, cette série nous présente Yuto Amakawa, un adolescent issu d'une famille ayant asservi de nombreux démons par le passé. Cependant, le charme qui le protégeait d'eux a perdu de sa puissance le laissant sans défense face à ces derniers. Heureusement pour Yuto, Himari, un esprit chat, apparait devant lui pour le protéger.
Essentiellement basé sur du fan service en masse et avec un scénario ainsi qu'un chara design des plus convenus, Omamori Himari vise un public précis et risque, par conséquent, de connaitre un succès modéré.



Ladies versus Butlers

Autre nouveauté proposant son lot d'ecchi et de fan service, Ladies versus Butlers nous fait suivre Akiharu Hino dans son apprentissage pour devenir un majordome. Ce dernier rejoint pour ce faire une académie qui entraine ses élèves afin qu'ils deviennent des maids ou des butlers accomplis. Durant son enseignement, Akiharu devra ainsi s'accommoder aux nombreuses jeunes filles présentes dans l'académie.
Outre les multiples plans sur les diverses parties de la gent féminine, on risque de parler longtemps de cette œuvre en raison de la coiffure improbable d'une héroïne tant celle‑ci semble être l'une des plus ridicules jamais créées. Attention au choc en regardant la bande‑annonce. Bande‑annonce.


Chuu Bra!!

Comme le veut l'adage « Jamais deux sans trois. », voilà une troisième série pour combler tous vos désirs en terme de pantsu. Dans cet animé, également adapté d'un manga, nous découvrons Nayu, une jeune adolescente qui va choquer ses camarades lors du premier jour de classe en portant sur elle une culotte à dentelles noire. La vérité est que cette dernière vise à faire comprendre au monde entier tous les mérites des sous‑vêtements. Elle décidera alors d'aider les autres filles de son établissement à se développer à ce niveau en ouvrant un club de sous‑vêtements. L'avantage de l'affiche de Chuu Bra!!, c'est qu'au moins elle annonce directe la couleur ; il reste à savoir maintenant si celle‑ci sera au gout de tous les amateurs du genre. Bande‑annonce.


Katanagatari

Nisio Isin, grand écrivain de nouvelles à qui l'on doit notamment Bakemonogatari, nous revient avec une autre de ses créations, intitulée Katanagatari. Cette dernière nous emmène à la rencontre de Shichika Yasuri, un combattant confirmé à la tête d'une école d'arts martiaux dont il représente la 7e génération. Vivant avec sa sœur Nanami sur une ile isolée, il reçoit la visite d'un militaire qui lui apprend l'existence des douze derniers sabres forgés par un légendaire maitre forgeron. Son dévouement pour son art est tel qu'il décide de partir en voyage afin de les retrouver.
On détient ici certainement l'œuvre possédant les graphismes qui marqueront le plus les spectateurs en janvier en raison de ce style épuré et original, tout simplement magnifique dans son genre. Bref, un nouvel espoir de janvier qui peut viser haut si l'ambiance et le scénario suivent derrière. À noter d'ailleurs qu'il possèdera un format particulier puisqu'il s'agira normalement de douze épisodes d'une heure chacun. Bande‑annonce.


Fate/stay night

Considéré au Japon ainsi qu'en France comme l'un des meilleurs visual novels jamais créé, Fate/stay night nous revient en deux nouveaux formats prévus pour fin janvier.
En premier lieu, le 22 janvier paraitra à la télévision japonaise les deux OAV de 60 minutes ayant pour nom Fate/stay night TV reproduction. Cette version représente un condensé de la série de 24 épisodes sortie en 2006. Pour l'occasion, ces OAV bénéficieront d'un nouvel opening (la chanson Disillusion sera réenregistrée et la réalisation sera différente) ainsi que de deux nouveaux endings.
Le lendemain même, sortira au cinéma le film intitulé Fate/stay night Unlimited Blade Works. Comme son nom l'indique, ce dernier reprendra l'un des trois scénarios du jeu de Type‑Moon dans lequel l'histoire est centrée principalement sur Rin et son servant Archer (Unlimited Blade Works fait référence à la fois au nom du scénario mais également à celui de l'attaque ultime d'Archer). Afin d'attiser encore plus vos désirs, sachez que le film devrait avoir droit à une réalisation du même niveau que celle de Kara no Kyoukai. Autant dire que cela risque d'être visuellement splendide. Bande‑annonce.


Suites de séries

Pour clore correctement ce compte‑rendu des nouvelles œuvres à paraitre, je me permets de faire un mini paragraphe pour vous parler de quelques suites d'animé qui seront présentes en ce mois de janvier. Vous pourrez retrouver notamment le quotidien des quatre jeunes filles de Hidamari Sketch dans une saison 3 intitulée Hidamari Sketch X Hoshimittsu, la suite des aventures de Akane dans la saison 3 également de Harukanaru Toki no naka de ainsi qu'une nouvelle OAV de Quiz Academy.


Autres séries


Certaines séries n'ont pas été traitées dans cet article en raison d'un manque d'informations les concernant pour la plupart. Cependant, il nous semblait évident que ces œuvres méritaient également d'être énoncées. Vous pouvez par conséquent retrouver ces dernières dans la liste ci-dessous :

Cobra the Animation
Himitsukessha Taka no Tsume The Movie 3
Kaitou Reinya
Mahou Shoujo Lyrical Nanoha The Movie
Masuda kousuke gekijou gag manga biyori 4




Après ce rapide tour de ce qui nous attend pour janvier, on s'aperçoit que dans l'univers de la japanimation, les mois se suivent et ne se ressemblent pas. En effet, en comparaison à la vague d'octobre qui comptait pourtant le double de titres, celle de janvier nous apparait comme étant plus diversifiée au niveau de son contenu. En étant un peu exigeant, on pourra toutefois regretter l'absence d'un nouveau shōjo‑ai qui aurait pris la relève du sympathique Sasameki Koto (ce dernier arrivant à son terme). Cependant, il serait mal venu de bouder notre plaisir tant les diverses séries proposées se classent dans des registres variés et semblent faire preuve pour quelques‑unes d'entre elles d'une certaine originalité. Bref, à condition que les animés tiennent toutes leurs promesses, ce début d'année 2010 semble nous réserver quelques bonnes surprises. Affaire à suivre…



N'hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le forum !
Le 16-12-2009 à 20:22:38 par : Syaoran

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.