spacer Vendredi 19 avril 2019 @ 23:11 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< ef - a tale of melod...  :: Animes ::  ef - a tale of memor... >>
ef - a tale of memories
ef - a tale of memories   TITRE ORIGINAL : ef - a tale of memories.
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2007
  STUDIOS : [SHAFT] [RONDO ROBE]
  GENRE : [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [MINORI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Synopsis
Dans le monde, chaque être humain possède ses propres rêves qui lui permettent d'avancer. Renji est un étudiant qui pense ne plus pouvoir réaliser le sien jusqu'au jour où il croise Chihiro dans une station de gare abandonnée. En raison de sa santé, cette jeune fille est non scolarisée et ne possède pas d'amis. Subissant une perte de la mémoire toute les 13 heures, elle est obligée de tenir à jour son journal intime et de le relire chaque matin pour savoir ce qu’il s'est passé les jours d’avant. Face à ce problème, Renji tentera d’apporter un peu de bonheur à Chihiro en dépit de la souffrance qu'il devra endurer pour cela.
Dans une ville de l'autre côté du globe, la sœur aînée de Chihiro, Kei, passe ses journées avec son ami d'enfance Hirono pour lequel elle entretient des sentiments plus poussés que ceux de l'amitié. Ce dernier qui malgré son jeune âge est un mangaka professionnel va rencontrer une mystérieuse jeune fille du nom de Miyako. Etant aussi libre que lui, les deux étudiants passeront du temps ensemble au grand dam de Kei.
« Si nous ne sommes que des pantins pour Dieu qui s’amuse de notre situation, pourrons‑nous réaliser nos rêves ? »

-Syaoran-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Le rêve, cette petite lumière qui brille en chacun de nous, à la fois apport d'espoir de par son existence et de désespoir parfois en raison de l'impossibilité de le réaliser. Un certain Guy de Maupassant a dit un jour : « La réalité implacable me conduirait au suicide si le rêve ne me permettait d'attendre. » traduisant ainsi l’importance du rêve pour la survie de l'être humain. ef - a tale of memories. est une série qui porte en partie sur ce thème, le retranscrivant dans une ambiance à la fois poétique, touchante et dramatique.

La première chose que nous remarquons dans l'animation se situe au niveau de la construction de certaines scènes. L'auteur a su « jouer » sur la structure des images en utilisant diverses méthodes qui captent notre attention : transparence, images en noir et blanc, arrière‑plan qui devient premier plan… Tous ces petits effets artistiques qui arrivent aléatoirement dans l'animé et qui ne durent qu'un instant se prêtent parfaitement à l'ambiance du moment renforçant l'aspect poétique et mélodieux de l'œuvre.
L'autre intérêt de cette série, c'est justement le fait de suivre deux histoires en même temps : d'un côté nous avons un triangle amoureux, et de l'autre un amour impossible qui prend des allures de fable. Cela surprend au début, mais cette alternance donne un peu de vigueur à l'animé et permet d'empêcher une quelconque monotonie. Il faut tout de même avouer que les premiers épisodes sont surtout contemplatifs et l'action se fait un peu désirer. Cependant, cette ambiance de départ est vraiment reposante et nous permet de découvrir les si attachantes personnalités qui nous sont offertes ici. Que ce soit Chihiro, Hiro ou encore Miyako, ils ont tous en eux ce petit quelque chose qui nous attire. On est alors pris dans cette douce atmosphère qui nous enlace et nous fait partager la joie de vivre des divers protagonistes. Et puis... la réalité rattrape le rêve. Les évènements imprévus s'enchainent, le ton devient alors plus sérieux et les situations plus dramatiques. Les personnages si chaleureux et vivants jusqu'ici dévoilent une nouvelle facette : plus torturée cette fois. Nous sommes pris de court tellement l'émotion dans ces passages est intense. Le désespoir de certains protagonistes se communique au spectateur grâce à certaines scènes véritablement poignantes. Nous repenserons notamment à ces fameux coups de téléphone, symboles d'une vie si fragile ou encore à ces feuilles de papier voltigeant dans les airs en guise d'un dernier adieu… Tellement de poésie et de messages forts en si peu d'épisodes. Certains apprécieront le dénouement, d'autres le trouveront trop « facile » mais qu'importe, après tout ce qui nous a été montré, avec le temps, les plus réticents finiront par l'apprécier.

Avec ef - a tale of memories., en utilisant les rêves et le désir de les réaliser comme source d'inspiration, l'auteur touche un point sensible de l'être humain et a su l'exploiter avec beaucoup de tact. Sympathique « magicien » de la construction d'image, il a su doter son œuvre d'un rythme envoutant nous faisant ainsi découvrir divers protagonistes attachants. À la fin de l'œuvre, on retiendra le message principal qu'il a sans doute voulu faire passer : « Même s'il ne semble y avoir aucun espoir pour le réaliser, il ne faut jamais abandonner son rêve, car sinon, c’est notre propre existence que nous finirons par oublier. »

-Syaoran-


------------- Critique 2 -------------
ef - a tale of memories. rassemble pour moi tous les défauts de la japanimation : passons outre le design trop kawai, car après tout, on aime ou on aime pas (et dans ce cas, personne ne vous oblige à regarder !).

Ce que je reproche à cet anime, c'est la façon qu'il a de tourner autour du pot, de dire tout et n'importe quoi sans parvenir à cibler précisément ce qu'il veut exprimer. C'est comme si, pour dire B, il ne nous explique que A, puis finalement que C. Il en résulte une impression de brume épaisse entourant les sentiments que veulent exprimer et que ressentent les protagonistes, comme s'ils communiquaient avec des mots inconnus. On a l'impression de ne pas avancer, de ne pas saisir les tournants et les moments clés de l'intrigue.

Autre point négatif, le caractère torturé de chacun des personnages, qui est poussé à son paroxysme. On a ainsi du mal à croire aux hésitations lassantes de Renji, au harcèlement étouffant et effrayant de Miyako et à l'ambiguïté lourdingue de Kei. Je ne dis pas que ces sentiments et ces actes sont irréels, je dis qu'ils sont mal faits, mal rendus car trop poussés, trop caricaturés. Ça semble si lourd qu'on finit par s'en agacer.

Ceci dit, ef - a tale of memories. possède certaines qualités. À commencer par la mise en scène très originale, proposant des passages en noir et blanc, tout en silhouette, qui parvient à figer l'espace d'un instant l'émotion du moment. Cette audace est plutôt bienvenue dans ce patchwork de clichés « japanimesques ».
Les dégradés de couleurs qui emplissent l'écran et les paysages crépusculaires favorisent un climat poétique plutôt agréable.
Chihiro, victime d'amnésies, est assez bouleversante (sans toutefois rivaliser avec une Misuzu dans Air TV par exemple), tandis que la nonchalance de Hirono est bien dosée. Ces deux personnages sont d'ailleurs les plus réussis, à l'opposé des invraisemblances concernant les autres.

L'opening, qui a des airs d'Evanescence, est aussi à ranger dans la colonne des points positifs. Tout comme la durée de vie : douze épisodes. Si cela peut paraître peu (et donc représenter un critère négatif), il faut se rappeler que quand on accroche pas à une série, elle peut sembler interminable ; c'est là que l'on se rend compte que le format court est une petite bénédiction.

Vous l'avez compris, ef - a tale of memories. ne me laisse pas un bon souvenir. Je vous laisse lire la critique de Syaoran ci‑dessus pour comprendre et décrypter la thématique principale de la série (l'accomplissement de nos rêves). Pour moi, ce fut bien trop brouillon pour que je puisse en relater quoi que ce soit.

-N!ck-
Note de la rédaction
Bande annonce

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
ef - a tale of melodies.
ef - a tale of memories. ~Recollections~
Références
Recherche Google : ef - a tale of memories ef - a tale of memories. minori shaft rondo robe
Recherche Yahoo : ef - a tale of memories ef - a tale of memories. minori shaft rondo robe

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
ef - a tale of memories © 2007 Minori / SHAFT, Rondo Robe

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.