spacer Samedi 19 août 2017 @ 11:13 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< THE IDOLM@STER CINDE...  :: Animes ::  The Idolmaster - Liv... >>
The Idolmaster
The Idolmaster   TITRE ORIGINAL : THE iDOLM@STER
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2011
  STUDIO : [A-1 PICTURES INC.]
  GENRES : [COMéDIE] [MUSICAL]
  AUTEUR : [BANDAI NAMCO GAMES]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 25 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
アイドルマスター
Synopsis
C'est l'histoire de jeunes filles qui font partie de l'agence Pro 165 et qui veulent toutes devenir des idoles. Entre celle qui dort tout le temps, celle qui a la phobie des hommes et des chiens ou encore celle qui se prend pour une reine, le calme se fait rare à l'agence !

-Neigea-
Critiques
C'est sans grande conviction que j'ai commencé The Idolmaster. Intrigué par son sujet assez inédit, il me faut bien avouer que je n'attendais pas beaucoup de cet animé. Et pourtant, il se révèle être une sacrée surprise, d'autant plus belle qu'on ne s'y attend pas vraiment de la part d'une série tirée d'un jeu vidéo.

Premier point important : à la lecture du synopsis, on voit déjà venir une énième comédie avec des personnages stéréotypés, un scénario inutile, etc. Il n'en est rien ! Loin de s'accaparer les gros standards de la japanimation, le comportement des filles est tout ce qu'il y a de plus crédible. Sans tomber dans l'excès, leurs traits de caractère servent surtout de distinction pour les reconnaître (elle sont douze, donc difficile de se rappeler qui est qui dès le premier épisode). Entre la maladroite optimiste, les jumelles boute-en-train, la fille de riche arrogante, la sportive, la blonde qui dort tout le temps, le faux garçon… on est servi ! Si on ajoute les autres personnages de l'agence, on obtient un casting assez impressionnant, donnant matière à travailler aux scénaristes.

On en vient donc au second point : le scénario évolue. Ça peut paraître idiot de dire ça, mais je trouve qu'il s'agit de la plus grande plaie des comédies : l'intrigue sert de décor pour les premiers épisodes, et après, basta ! L'histoire n'avance pas et est oubliée, les situations sont cliché, la fin est inexistante. Ici, rien de tout ça. On suit le quotidien peu ordinaire et les progrès de douze jeunes filles souhaitant devenir des idoles, de leurs débuts jusqu'à… (ah ah ! regardez et vous saurez !). N'importe quel amateur de mangas a été confronté au moins une fois à cette notion d'idole (équivalent occidental d'une jeune célébrité, bien souvent dans la chanson) dont est très friande la jeunesse asiatique. The Idolmaster présente, à la manière d'un Bakuman, le chemin parcouru par ces jeunes filles pour devenir idoles ; l'apprentissage de la danse, du chant, de la pose (photo), de la tenue vestimentaire, leurs remises en question, des débuts hasardeux jusqu'aux concerts exclusifs. Tout cela m'a paru fort crédible, même si le ton est clairement optimiste. J'ai été surpris de voir certains personnages changer de comportement pour la simple et bonne raison qu'il faut se mettre au boulot, à l'exemple de Miki, adepte de la sieste qui va devenir une travailleuse acharnée.

Impossible de ne pas parler de la musique, évidemment omniprésente. Tous les adeptes de pop japonaise (y compris moi) trouveront leur compte dans les nombreux morceaux interprétés par nos idoles en herbe. J'ai tout particulièrement apprécié cette attention très professionnelle de présenter la chanson par un bordereau indiquant le titre, le compositeur, l'interprète, etc., et ce même si la chanson ne dure que dix secondes à l'écran. Et puis disons-le, la musique a le pouvoir de prendre aux tripes lorsque utilisée à bon escient. Je pense surtout à ce vingtième épisode, qui offre, à mon goût, la plus belle scène de la série.

À ne rien attendre de The Idolmaster, j'ai été surpris à tous les points de vue. Le grand nombre de personnages n'inclut cependant aucun élément inutile. Tous les intervenants ont leur place et, malgré une forte dominance féminine, aucun fan-service ne vient polluer l'ambiance. Si l'on pouvait reprocher une chose à cet animé, ce serait ce registre idyllique et très (trop ?) optimiste dans l'évolution de la carrière de ces apprenties idoles. Nul doute qu'en vrai les problèmes rencontrés doivent être d'une nature et d'une ampleur bien différentes. Mais à quoi servirait les animés si l'on devait raconter la vraie vie, après tout ? En somme, une série à conseiller à toutes personnes appréciant la J-pop (et la musique en général) et blasées des intrigues immobiles.

-Hive-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Puchimas! Petit Idolmaster
The Idolmaster - Live for You!
The Idolmaster: kagayaki no mukougawa e!
Références
Recherche Google : the idolmaster the idolm@ster bandai namco games a-1 pictures inc.
Recherche Yahoo : the idolmaster the idolm@ster bandai namco games a-1 pictures inc.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
The Idolmaster © 2011 Bandai Namco Games / A-1 Pictures Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.