spacer Vendredi 28 avril 2017 @ 00:33 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Ore ga Ojou-sama Gak...  :: Animes ::  Ore no Imouto ga Kon... >>
Ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai (2013)
Ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai   TITRE ORIGINAL : Ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2010
  STUDIOS : [ANIPLEX INC.] [AIC]
  GENRES : [COMéDIE] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [FUSHIMI TSUKASA]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 15 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
俺の妹がこんなに可愛いわけがない
My Little Sister Can't Be This Cute
Oreimo
Ore no imôto ga konna ni kawaii wake ga nai
Synopsis
Kyousuke, résolu à rentrer dans le moule et à mener une vie minable dénuée d'intérêt, découvre que sa petite sœur, avec laquelle il a du mal à s'entendre, possède une passion pour les animés et les eroge. Démasquée, Kirino se trouve bien évidemment embarrassée, la tolérance de la société nippone lui promettant d'abréger sa vie sociale si ces informations étaient révélées. Elle va donc conclure un pacte avec son frère afin de lui faire garder le secret. Fougueuse, elle en profitera pour lui faire croquer le fruit défendu (je parle des eroge).

-GregN8-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Cela faisait presque un an que je n'avais pas autant ri devant une série. Le thème de cet anime est assez spécial, mais tout à fait adapté pour ce genre de comédie. J'apprécie le coté moe über kawaii de certains personnages et l'absence de fan service qui aurait surement transformé cette oeuvre en une énième sortie ecchi sans aucune nouveauté.

La soeur en question dans cet animé ne donne pas vraiment envie d'être aimée. Parfaite en tout point, vaniteuse, et n'est pas forcément agréable à vivre. On prend cependant du plaisir à suivre son évolution au fils des épisodes, et elle permet de donner du charme aux personnages secondaires totalement opposés tels que son frère Kyousuke Kousaka ou encore l'amie du frère, Manami Tamura.

La qualité de l'animation est haute en couleur. Vive, elle met du piment et de la dynamique à l'animé. L'opening est d'ailleurs en parfait accord avec l'anime lui-même, c'est à dire rythmé et dynamique.

Le scénario est entrainant est les différentes péripéties s'enchainent pour notre plus grand plaisir.

Je recommande donc cet animé pour tout ceux qui veulent passer un bon moment de détente tout en étant subjugué par le coté mignon de certaine scène.

-Sh3ng-


------------- Critique 2 -------------
Et voici l'une des séries de la rentrée 2010 qui attire l'œil.
Car si le sujet est on ne peux plus banal, une énième comédie dramatique suivant les relations entre un frère et sa sœur, là où elle se démarquait, c'est par son dessin.
Le character design est épuré, mais très expressif, avec des couleurs bien marquées, mais l'ensemble est accrocheur et les créateurs de la série surfent ouvertement sur le côté kawaii des personnages féminins, le dessin illustre parfaitement cette volonté.
Bon, passé le dessin, c'est l'histoire qui déterminera s'il s'agit d'une énième histoire d'amour/amitié à dormir debout.
Eh bien oui et non, la série a clairement un scénario faiblard, et constamment sous-utilisé, on aurait pu développer des intrigues sur chaque personnage, donner à l'ensemble de la série une cohérence en traçant une route entre les différentes intrigues,
Mais non, les scénaristes ne sont pas vraiment foulés.
Et pourtant, les petites histoires entre cette sœur rayonnante à qui tout réussit et son grand-frère tranquille et ordinaire, se laisse agréablement regarder, avec quelques touches d'humour plus ou moins bien placées.
Là encore, le réalisateur aurait pu contrebalancer la légèreté de l'histoire par davantage d'humour, mais à part quelques clins d'œils à Evangelion à destination des connaisseurs -dont je fais partie- c'est de la bonne vieille sitcom pour pas cher.
Voilà, une série sympathique et pas prise de tête, même si totalement marketing et orienté pour les garçons ayant des fantasmes incestuo-lolicon-imoto (petite sœur trop mignonne), allant jusqu'à faire de la propagande pour ses confrères de l'industrie des jeux vidéos/animés.

-Gunbuster-


------------- Critique 3 -------------
Si le Japon fait usage du "soft power" via les mangas et animés pour développer son influence culturelle dans le monde, paradoxalement, être fan à outrance de mangas et d'animes, c'est à dire un otaku, ne semble pas réellement bien vu par la société japonaise. Et c'est ce monde que nous fait découvrir la série animée "Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga nai", tirée d'une série de romans toujours en parution et autour desquels ont été également extraits des mangas et bientôt un jeu vidéo.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le personnage principal, Kirino, est une otaku pour le moins atypique, vu qu'il s'agit d'une collégienne fan d'animes, mais surtout d'eroges traitant de relations amoureuses entre les garçons avec... Leurs petites sœurs. Un côté assez subversif et irrévérencieux qui n'est néanmoins que sous-entendu par touches (l'on n'est pas dans l'immoralité propre à "Aki Sora"). Le grand frère en question, lui, veut mener une existence banale, mais se retrouve entraîné malgré lui dans un monde peu ordinaire, mais haut en couleurs, une expérience qui va malgré tout faire évoluer sa relation chaotique avec sa tsundere de sœurette. Un monde qui recèle aussi d'autres personnages attachants comme Saori, otaku binoclarde qui cache une belle jeune fille solitaire (aspect néanmoins effleuré dans l'anime) et "Kuroneko" une lolita gothique au phrasé lugubre (la seiyuu du personnage est tout bonnement fabuleuse).

En ce qui concerne l'histoire, les péripéties se suivent sans déplaisir, même si certaines situations apparaissent parfois irréalistes ou surréalistes (Kirino a l'occasion de voir une de ses fanfictions adaptée en anime), mais bénéficient d'un humour délirant qui fait très souvent mouche, notamment grâce au caractère imprévisible de Kirino (bien que son caractère pourra agacer certains spectateurs) et des répliques percutantes de "Kuroneko" (le coup de cœur de votre serviteur). Le monde des animes et des eroges est aussi bien représenté, mais sans jamais tomber dans le graveleux, et la relation entre Kirino et son frère touche parfois, tout en restant sur le fil raide de la morale (même si certains passages sous-entendent que la jeune otaku cache des sentiments pas très catholiques pour son aîné).

"Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga nai", par son humour rafraîchissant et son décor qui peut parler à l'otaku qui sommeille en chacun de nous, est une comédie qui pourra toucher un assez large public, en dépit d'une fin laissant certaines questions en suspens... Mais qui pourraient trouver leurs réponses dans les futurs romans, le manga, voire les épisodes spéciaux prévus avec les deux derniers Blu-Rays prévus au Japon pour mi-2011.

-Johnny-
Note de la rédaction
Bande annonce

Nous vous invitons à venir discuter de cet anime sur le forum !
Licencié par :

logo
Distributeur Web

Vidéos
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Ore no Imouto ga Konnani Kawaii Wake ga Nai. (2013)
Références
http://www.oreimo-anime.com/
Japon
Site officiel de la série.

Recherche Google : ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai fushimi tsukasa aniplex inc. aic
Recherche Yahoo : ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai fushimi tsukasa aniplex inc. aic

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Ore no imouto ga konna ni kawaii wake ga nai © 2010 FUSHIMI Tsukasa / Aniplex Inc., AIC

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.