spacer Samedi 25 novembre 2017 @ 07:00 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Dennis The Menace - ...  :: Animes ::  Dennou Boukenki Webd... >>
Dennô Coil (2016)
Dennô Coil   TITRE ORIGINAL : Dennou Coil - A Circle of Children
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2007
  STUDIO : [MADHOUSE PRODUCTION]
  GENRES : [AVENTURE] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEUR : [ISO MITSUO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
電脳コイル
Coil - A Circle of Children
Den-noh Coil
Dennō Coil
Dennô Coil
Dennou Coil
Synopsis
Afin de rendre visite à leur grand-mère et de passer du temps avec elle, Yasako et sa petite sœur Kyoukou se rendent à la ville de Daikoku où réalité et virtuel ne font plus qu'un. En effet, grâce à des lunettes spéciales que tous les habitants portent, aux éléments réels s'ajoutent des éléments virtuels comme des animaux de compagnie qui sont justement à l’origine de certaines rumeurs. Depuis peu, on a remarqué que beaucoup d'entre eux disparaissaient mystérieusement. Alors que Yasako et sa sœur se promènent avec Densuke leur chien virtuel, elles tombent face à une substance électronique illégale. Suite à une faille du système, Yasako perd la trace de Densuke. Tentant de le retrouver, elle fait la connaissance de Fumie, une enfant de son âge faisant partie de l'Agence des détectives électroniques. Cette dernière acceptant de l'aider va faire découvrir à la plus grande surprise de Yasako que celle qui dirige l’Agence n'est autre que sa grand-mère. Après plusieurs péripéties, Yasako se retrouve alors engagée dans l'Agence et tentera de percer les divers mystères de la ville...

-Syaoran-
Critiques
Vous êtes-vous déjà demandé qui sont ces nombreux noms dans les staffs des animés dont on ne connait que très peu de chose, si ce n'est qu'il ont fait l'"animation clé" de l'animé que vous venez juste de voir ? Vous savez, ces petits noms appartenant à des petites personnes qui ne nous disent rien, à l'inverse du Mamoru Oshii, du Hayao Miyazaki ou du Satoshi Kon écrit en gros à côté du mot réalisateur.

Eh bien il y a environ une dizaine d'années, l'un de ces petits noms a décidé de se faire une place dans ce monde de brutes qu'est l'animation japonaise. Cet homme, c'est Mitsuo Iso, il a créé, réalisé et écrit cette série qui s'appelle Dennou Coil : il a engagé un de ses collègues du studio Ghibli qui a fait l'"animation clé" de plusieurs films cultes que vous avez sans doute tous dévorés et ensemble, ils ont mené le projet "Dennou Coil". Après une dizaine d'années de préparation, c'est en mai 2007 que le premier épisode de cette série ambitieuse a été diffusé.

Cette série est ce que l'on pourrait appeler un "Miyazaki en 26 épisodes". En plus d'en reprendre le style graphique, il en reprend la construction scénaristique : tout comme Mon Voisin Totoro qui a utilisé une bonne demi-heure pour faire ressortir les personnalités de ses héroïnes ou alors Le Voyage de Chihiro dont la première partie est un immense voyage dans l'imaginaire qui explique un peu les engrenages de l'univers mystérieux dans lequel le spectateur a été violemment plongé, Dennou Coil utilisé près de la moitié du temps qui lui est alloué pour poser les bases de son scénario. C'est dans cette première moitié qu'elle étale toutes ses bonnes idées, et c'est dans cette première moitié qu'on remarque la qualité primordiale de cet animé : la créativité de Mitsuo Iso.

L'animé se déroule en 2026 dans un monde où l'Internet est superposé à notre réalité, un monde qui ne peut être vu que grâce à des lunettes spéciales (donc oui, attendez-vous à ce que tous les personnages de la série portent des lunettes : je ne sais pas pour vous, mais tout de suite, pour moi, ça a été une vague de fraicheur). On nous montre ainsi progressivement les différents personnages, leurs personnalités, les relations entre eux, leurs motivations, leurs objectifs, leurs peines, leurs joies, etc. Mais on apprend également à mieux connaitre le monde tout bizarre dans lequel on se trouve. Chaque épisode débute avec une petite rumeur qui circule à travers les enfants qui vivent à Daikoku (les rumeurs portent toujours un brin de vérité) et grâce à ces rumeurs, le spectateur apprendre qu'il existe dans ce monde des Illegals (trois épisodes entiers sont destinés à faire ressortir les Illegals, au passage), un "autre côté" de la réalité, une Michiko-san, sorte d'Illegal très sombre qui entraîne les gens vers cet autre côté, etc.

Vers son milieu, la série s'enclenche réellement et se met à exploiter les bases qu'elle a posées. Ce qui paraissait être un anime pour enfants se révèle vite être une vraie œuvre de science fiction, assez complexe et plutôt difficile à suivre si on n'a pas l'habitude. La série utilise toutes les bonnes idées qu'elle a mise en place dans sa première moitié, créé des coins de scénario qui ne se relient qu'au bout d'un certain moment, les complots fusent de toutes parts, le mystère s'installe, des moments encore plus poignants et épiques que dans la première partie prennent place (la maison de Yasako envahie par les Illegals était un moment d'anthologie), plusieurs messages plutôt profonds se mettent à circuler (notamment concernant le fait de tourner la page et de passer à autre chose lorsqu'un proche meurt, tout en lui gardant pourtant une place dans son cœur et ne l'oubliant en aucun cas), bref, la série devient encore plus excellente qu'avant, ni plus ni moins.

Le seul regret que l'on pourrait avoir, c'est le peu d'importance que la série s'est mise à accorder aux personnages secondaires qui étaient très présents dans sa première moitié et auxquels on s'était beaucoup attachés, notamment Fumie et Daichi. Au lieu, des personnages plus importants, comme Haraken, Tamako, Isako, Nekome et Yasako connaissent un développement plus conséquent. Est-ce une mauvaise chose ? À peine. Les personnages secondaires avaient déjà une certaine part de développement, ils n'ont juste pas été exploités à leur juste valeur, et la série avait beaucoup de choses à développer et n'avait que 26 épisodes : il fallait bien faire un choix. C'est à peu près le seul regret que l'on ressent en sortant de Dennou Coil.

Autrement, la série est bourrée de qualités. Notamment au niveau technique. Mitsuo Iso est un animateur de longue date qui a bossé pour quelques films de Ghibli, et il a engagé Katsuya Kondou, l'un des animateurs-clé de Ghibli depuis Laputa. Il est donc presque impossible de ne pas faire l'analogie avec les films de Hayao Miyazaki : cette analogie a même valu le surnom de "Miyazaki does Lain" à Dennou Coil (Serial Experiments Lain étant un autre animé mettant en scène la Réalité Améliorée). Comme dans les Miyazaki, le dessin n'a pas une touche très 3D, mais se rachète avec une fluidité des mouvements parfaite et dynamique. Le chara design est magnifique, les personnages ont tous un charme certain et sont agréables à regarder (attendez de les voir animés, notamment Kyoko, qui est un mix assez bizarre entre Chihiro (Le Voyage de Chihiro) et Mei (Mon Voisin Totoro)), les décors sont très soignés et très diversifiés, et vous ne pourrez que tomber amoureux des délires et manifestations d'imagination débordantes des animateurs.

Que l'on soit fan de Miyazaki ou non (ça existe, des gens qui n'aiment pas Miyazaki ? disons ceux qui ne "connaissent" pas Miyazaki), Dennou Coil est définitivement un animé à voir. En plus de ses qualités techniques et de son scénario très intéressant et très Miyazakien, il y a une sorte de je ne sais quoi qui fait qu'on accroche très rapidement et qu'on ne décroche que très difficilement. Si vous envisagez de le regarder dans un avenir proche, je ne peux vous promettre qu'un excellent moment.

-Windspirit-
Note de la rédaction
Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Dybex
Distributeur DVD
Éditeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : dennô coil dennou coil - a circle of children iso mitsuo madhouse production
Recherche Yahoo : dennô coil dennou coil - a circle of children iso mitsuo madhouse production

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Dennô Coil © 2007 ISO Mitsuo / Madhouse Production

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.