spacer Lundi 22 septembre 2014 @ 17:57 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Suzukaze
Suzukaze
Declic Collection
Declic Collection
Animesindex
<< Chroniques animales  :: Animes ::  Chroniques de la gue... >>
Chroniques de la guerre de Lodoss (1994)
Chroniques de la guerre de Lodoss   TITRE ORIGINAL : Lodoss tô senki
  ANNÉES DE PRODUCTION : 1990 - 1991
  STUDIO : [MADHOUSE PRODUCTION]
  GENRES : [AVENTURE] [FANTASTIQUE & MYTHE] [ÉPIQUE & HéROIQUE]
  AUTEUR : [MIZUNO RYO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 OAV 30 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ロードス島戦記
Record of Lodoss War
Synopsis
Il y a cinq cents ans, la guerre opposant les dieux des Ténèbres à ceux de la Lumière a provoqué la séparation de Lodoss du reste du continent d'Araycrust. Lodoss, l'île maudite, est sans cesse ravagée par les guerres et soumise au déchaînement de forces surnaturelles.
Sur cette terre peu accueillante, Parn, fils de chevalier, tue un gobelin pour sauver la fille du chef de son village. Ce dernier, sous la pression des habitants qui craignent des représailles, est obligé d'expulser le jeune paladin du village. Sur la route de l'exode, notre jeune héros va être rejoint par Deedlit (Dido) la haute elfe, Slayne le magicien, Ghim le nain, Eto le prêtre et Woodchuk le voleur. Ensemble il vont former le principal espoir de Lodoss contre l'invasion de l'île par l'empereur de Marmo : le terrible Beld.

-Porcorosso34-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Globalement, ce serait la campagne Advanced Dungeons and Dragons de base mais version animé : en gros, c'est plutôt cliché tout le long, mais pas si manichéen que ça, et le scénario propose quelques coups de théâtre plutôt sympas… J'aurais apprécié plus de développement psychologique chez les personnages dont certains sont carrément occultés à ce niveau‑là, pour ne pas dire franchement stéréotypés (comme le magicien ou le clerc, voire le voleur…).

En fait, les personnages principaux du groupe sont le chevalier Parn (dont le nom ne va pas sans évoquer Le Cycle de Pern, de Anne McCaffrey), sa copine elfe Dido (non, pas de jeu de mot sous le niveau de la ceinture…) et, dans une certaine mesure, le nain Ghim, qui porte sa part de tragédie. L'animé se focalise essentiellement sur Parn, qui souhaite reprendre le flambeau de la chevalerie afin de faire honneur à la mémoire de son père disparu durant une précédente guerre, et sur sa relation avec Dido, qui redouble d'ardeur pour s'attirer les faveurs de l'aspirant chevalier alors que celui‑ci n'a pas l'air de la voir, tout obsédé qu'il est par sa quête personnelle. Pourtant elle est carrément charmante…

Le problème principal de la narration est qu'elle est un peu confuse (et comme je regardais deux épisodes par soir juste avant d'aller me coucher, il y a forcément des petits détails qui m'ont échappé…), mais à partir du moment où on sait que c'est plus du Donjons et Dragons que du Tolkien, c'est pas trop gênant. Il y a ce qu'il faut de combats (qui tombent souvent un peu du ciel d'ailleurs). Apparemment, le scénariste fut un maître de jeu qui usa et abusa des tables de rencontres… Il y a donc ce qu'il faut d'action pour garder le spectateur un poil bourrin accroché à l'histoire, mais aussi un minimum de sentiments et de développement psychologique pour plaire à un public plus « féminin »… On aurait aimé en voir un peu plus, ou en tous cas qui concerne davantage de personnages, parce que, globalement, c'est un peu le désert niveau évolution, mais bon, c'est quand même assez court pour une série et relativement long pour une OAV (13 épisodes quand même…), donc on ne peut pas trop en demander non plus.

Le bestiaire est bien fourni, et on retrouve plus ou moins avec bonheur l'ensemble des monstruosités classiques du genre illustrées plus ou moins fidèlement, mais dans un style graphique globalement réussi. C'est là le point fort des Chroniques de la guerre de Lodoss : les visuels sont accrocheurs et bien travaillés. On ne peut pas en dire autant de l'animation qui est relativement simpliste, voire carrément à chier, au moins techniquement parlant : on retrouve à foison les glissements de cellulos les uns sur les autres pour donner une illusion de mouvement, ou bien des zooms et dézooms sur des détails du décor pour simuler des effets de profondeur. Bref toutes les techniques décriées dans Les Chevaliers du zodiaque mais que le spectateur moyen a tendance à ne pas remarquer, surtout lorsqu'il est habitué aux planches d'illustrations chiadées citées plus haut, tout obsédé qu'il est par les petits détails… Si on garde à l'esprit que c'est une OAV, on se dit que le compromis est correct, surtout pour l'époque de réalisation, mais, vers la fin, ça commence à devenir un peu lourd…

Les lieux ont ce qu'il faut de magie pour être convaincants : ruines brumeuses, paysages fantastiques, châteaux à l'architecture démentielle, villages miteux… Tout comme le bestiaire : Les Chroniques de la guerre de Lodoss sont bien fournies à ce niveau‑là ce qui permet de relever considérablement l'ambiance générale sans pour autant tomber dans le contemplatif gratuit, ce qui est appréciable. Le character design, également, ne fait pas rire et, malgré certains stéréotypes, participe très activement à l'ambiance : ça devient pratiquement du roman de cape et d'épée par moments, et ce n'est pas une mauvaise chose.

En gros, une petite série sympa pour passer un week-end tranquille entre amis rôlistes.

-Guilhem-

------------- Critique 2 -------------
Lodoss est un univers d'heroic fantasy assez réussi avec pas mal de diversité ethnique, culturelle, etc. Le dessin est assez soigné, ce qui est intéressant pour marquer la grande différence entre les personnages principaux. L'histoire principale est intéressante, même si certains points ne sont pas développés.

Malheureusement, Chroniques de la guerre de Lodoss a beaucoup de lacunes non négligeables, surtout sur deux points : la mise en scène est catastrophique, on voit beaucoup la même scène se répéter et les actions deviennent ennuyeuses, tout comme certains personnages qui manquent de fluidité dans leurs mouvements (comme les dragons par exemple).
Mais ce qui gâche tout, c'est surtout les dialogues pas assez complexes et riches, ce qui est inconcevable dans ce genre d'animé où il faut un langage sérieux et soutenu pour que l'on s'accroche à fond dans l'action. De plus, l'histoire est assez hasardeuse par moments, et l'on perd certains repères.

Bref, cet animé avait tout pour plaire, mais la mise en scène ainsi que les dialogues ont tout gâché.

-Proteus-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

logo
Éditeur DVD
logo
Distributeur DVD
logo
Distributeur TV
logo
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Chroniques de la guerre de Lodoss : La Légende du chevalier héroïque
Références
Recherche Google : chroniques de la guerre de lodoss lodoss tô senki mizuno ryo madhouse production
Recherche Yahoo : chroniques de la guerre de lodoss lodoss tô senki mizuno ryo madhouse production

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Chroniques de la guerre de Lodoss © 1990 MIZUNO Ryo / Madhouse Production

Version 1.5 - Copyright © Association Animeka 2002-2010 - Termes d'utilisation.