spacer Vendredi 28 juillet 2017 @ 10:57 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Alderamin on the Sky  :: Animes ::  Aldnoah.Zero saison ... >>
Aldnoah.Zero (2014)
Aldnoah.Zero   TITRE ORIGINAL : Aldnoah.Zero
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2014
  STUDIOS : [TROYCA] [A-1 PICTURES INC.]
  GENRES : [ACTION] [CYBER & MECHA]
  AUTEURS : [OLYMPUS KNIGHTS] [UROBUCHI GEN]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
アルドノア・ゼロ
Synopsis
Lors de la mission Apollo 17, un artefact extraterrestre fut découvert sur la Lune. Lorsque les humains comprirent qu'il s'agissait d'une porte spatiale menant vers Mars, ils l'utilisèrent pour coloniser cette dernière. Toutefois, les colons décidèrent de créer un nouvel empire et de garder pour eux toute la puissance des reliques de l'ancienne civilisation. Un conflit éclata alors entre les deux camps qui se déclarèrent la guerre en 1999. Suite aux nombreux combats autour de la porte spatiale, celle-ci devint hors de contrôle et détruisit une grande partie de la Lune. Les différentes météorites formées en conséquence tombèrent sur la Terre et la ravagèrent en grande partie. À la suite de cela, un traité de paix fut signé par l'Union Terrienne et l'empire Vers mais quinze ans après la catastrophe, celui-ci semble sur le point de disparaître. Une nouvelle guerre menace dès lors …

-Syaoran-
Critiques
------------- Critique 1 -------------

Aldnoah.Zero est une œuvre mêlant science-fiction et mecha, de manière plus ou moins réussie selon les moments : du plus pour l'ambiance globale de l'univers proposé, l'intégration des robots dans un monde en guerre, et du moins pour les combats qui cèdent malheureusement à la surenchère spécifique à ce genre, avec des mecha aux super-pouvoirs toujours plus grands et dévastateurs. 

Le scénario part sur de bonnes bases en proposant une intrigue reposant sur des conflits d'intérêt entre les nations, mais s'égare sur la fin : la technologie martienne est bien trop supérieure à celle des Terriens. Ce simple fait entraîne une lutte si déséquilibrée que les événements de l'histoire ne parviendront jamais à inverser le rapport de force, engageant l'animé dans des situations abracadabrantesques pour justifier la poursuite de l'histoire. Car sans ces artifices, tout devrait se conclure par l'extermination pure et simple des Terriens en quelques épisodes! 
À noter que l'animé appelle une suite au bout des douze épisodes en laissant quelques suspens sur la fin malgré le format très court de la série. 

Par ailleurs, on a à faire à un panel assez riche avec des personnages réfléchis, peut être trop détachés comme dans le cas du héros, dont l'air éternellement distant finit par ne pas coller aux situations qui l'entourent. La série se permet aussi quelques incohérences, comme lorsque Mars, qui possède pourtant des mecha invulnérables, débarque des troupes au sol sans aucune protection, ou encore lorsque la bande de lycéens que nous suivons se révèle bien plus douée au combat que tous les militaires de carrière et vétérans présents sur Terre… 

Quant à l'animation, celle-ci est soignée et la bande son, elle, est agréable.

Aldnoah.Zero est au final un bon spectacle de science-fiction à apprécier, mais qui aurait gagné à traiter son sujet différemment. En espérant que la future saison confirme les bons côtés de la série. 

-Fhea-

------------- Critique 2 -------------

Aldnoah.Zero est possiblement l'animé de l'été 2014. Fort d'une excellente réalisation, de dessins et effets spéciaux décidés à en mettre plein la vue, et d'une animation fluide et agréable, la série se révèle être une véritable claque graphique. 

Si la recette scénaristique paraît au premier abord classique voire clichée de par ses ingrédients courants (des mecha, des martiens qui veulent conquérir la Terre, la guerre, des morts, des survivants, de la vengeance...), l'animé s'avère finalement très fort en rebondissements au fur et à mesure qu'on enchaîne les épisodes, comme on pouvait s'y attendre de la part du scénariste Gen Uboroshi (Psycho-Pass, Fate/Zero, Madoka…). On regrettera cependant un développement un peu trop faible des personnages, et en particulier d'Inaho, pourtant présenté comme le héros, et dont on ne sait finalement que très peu de choses, ainsi qu'une histoire qui n'a visiblement pas la vocation de nous faire réfléchir mais simplement de nous divertir. La faute à un format de douze épisodes seulement pour une première saison. Format qui a trop souvent montré qu'il était difficile de développer un univers avec cette limitation. Pour autant, le travail accompli à ce niveau n'est pas mauvais, puisqu'on retiendra facilement les grands événements d'un contexte qui se présentait comme complexe à la lecture du résumé. Le point faible du scénario reste donc son manque d'originalité dans ses premiers instants, ce qui risque d'en décourager plus d'un, ainsi que la facilité du héros à éliminer ses adversaires alors que l'armée elle-même n'y parvient pas. Toutefois, en passant outre ces défauts, on découvrira un récit de plus en plus riche en surprises et dont la fin risque d'en surprendre plus d'un. 

Au niveau de la réalisation, comme dit plus haut, rien à redire. Les studios Troyca et A-1 ont accompli un remarquable travail de modélisation et d'animation 3D, crédible (car trop souvent, mélanger dessins classiques et 3D donne des résultats désolants), qui rend les combats et scènes d'actions époustouflants, prenants et parfois extrêmement tendus. Ceux-ci sont accompagnés par des effets spéciaux et des musiques qui offrent un résultat véritablement épique. Le dessin des personnages est intéressant aussi, bien qu'assez classique, et les décors et jeux de lumières sont très agréables à regarder également. 

Sur le plan musical, la série frappe très fort. La personne qui se tient derrière la bande son n'est pas n'importe qui puisqu'il s'agit du désormais célèbre Hiroyuki Sawano, reconnu notamment pour ses compositions sur Shingeki no Kyojin, Guilty Crown, ou encore Kill la Kill ! Parfaitement dans la continuité de Shingeki no Kyojin justement, on retrouve une ambiance dramatique et épique dans ses musiques à la fois électroniques et orchestrales, agrémentées d'une touche de science-fiction qui colle parfaitement à l'univers. Pour ce qui est du générique d'ouverture, celui-ci n'est pas vraiment marquant ; en revanche, les génériques de clôture sont très intéressants et en particulier le second, aLIEz, qui s'avère être le thème musical principal de la série et qui à lui seul pourrait bien vous convaincre de jeter un œil à l'animé. 

En résumé, il est difficile de reprocher à Aldnoah.Zero autre chose que son manque d'originalité dans les premiers épisodes, à moins de ne pas aimer le genre mecha/science-fiction bien entendu. Réussite sur le plan visuel et sonore, il serait dommage de passer à côté d'un travail ayant réuni trois grands noms de l'animation japonaise.

-Auraman-
Note de la rédaction
PRIX PUBLIC :
Catégorie CYBER et MECHA
Bande annonce

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Crunchyroll
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Aldnoah.Zero saison 2
Références
http://www.aldnoahzero.com/
Japon
Site officiel de la série.

Recherche Google : aldnoah.zero aldnoah.zero olympus knights urobuchi gen troyca a-1 pictures inc.
Recherche Yahoo : aldnoah.zero aldnoah.zero olympus knights urobuchi gen troyca a-1 pictures inc.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Aldnoah.Zero © 2014 Olympus Knights, UROBUCHI Gen / Troyca, A-1 Pictures Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.