spacer Samedi 20 juillet 2019 @ 03:48 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Spike Team  :: Animes ::  Spiral Zone >>
Spiral
Spiral   TITRE ORIGINAL : Spiral: Suiri no kizuna
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2002 - 2003
  STUDIOS : [SOTSU AGENCY] [J.C. STAFF] [ANIPLEX INC.]
  GENRES : [ACTION] [ÉNIGME & POLICIER] [COMéDIE]
  AUTEUR : [MIZUNO EITA]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 25 EPS 23 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
スパイラル -推理の絆-
Spiral: Lines of Reasoning
Synopsis
Ayumu Narumi, un jeune étudiant, se retrouve le premier suspect d'une tentative de meurtre. L'inspecteur chargé de l'enquête n'est autre que sa belle-sœur, Madoka (la femme de son frère). Tous les deux vivent ensemble depuis la disparition du frère d'Ayumu. Hiyono Yuizaki, journaliste du lycée d'Ayumu, va couvrir l'affaire et ne va pas lâcher d'une semelle le jeune homme. Ils vont très vite devenir complices. Ayumu est doté d'un esprit de déduction hors du commun et va rapidement trouver le vrai coupable. Il découvre que celui-ci a des liens avec les Blade Children, dont sont frère lui avait parlé avant de disparaître il y a deux ans. Par la suite, il va devoir résoudre plusieurs énigmes qui le rapprocheront de la vérité sur la disparition de son frère et sur les Blade Children.

-sebleouf-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Tout d’abord, le fond de l’anime, le fil conducteur de l’histoire étant : qui sont les Blade Children ? Une simple question qui est posée immédiatement dès les premières minutes du premier épisode. Notre héros, Ayumu Narumi, est un étudiant d’une grande intelligence (et mignon en plus) se retrouvant impliqué dans une affaire de tentative de meurtre. À cette occasion, il va montrer ses talents de détective accompagné d’une étudiante passionnée de journalisme, Hiyono Yuizaki. Par cette affaire, il entrevoit une nouvelle piste sur la disparition soudaine de son frère ainé avec la réapparition de ce concept mystérieux, « Blade Children ». Et hop, c'est parti pour vingt-cinq épisodes d’enquêtes résolues avec brio.

Notre héros a beau être brillant et intelligent, on peut regretter une conduite désinvolte et prétentieuse du genre monsieur Je-Sais-Tout-et-Je-Vous-Domine, ainsi ses enquêtes sont résolues avec peut-être trop de facilité. Mais elles ont le don de nous surprendre constamment. Le suspense reste intact malgré ça. Son défaut de caractère s’explique par une blessure psychologique profonde qui prendra tout son sens pendant le déroulement de l’anime. Vous voulez une comparaison ? Non ?!… C’est un détective Conan antipathique mais un cran au-dessus.

L’histoire tient la route. Les enquêtes permettent de progresser dans le mystère de base, souvenez-vous : les Blade Children ! Elles permettent de nous tenir attentifs ; certains peuvent cependant trouver l’histoire lassante et somnolente. Sur ce point, les avis divergent… Ces Blade Children sont les méchants « gentils » poursuivis par d’autres grands méchants. Heureusement, sinon les Blade Children passeraient pour des méchants non crédibles. Ayumu s’inscrit entre ces deux groupes dans le but de retrouver son frère disparu. Pour conclure, cet anime rentre dans la catégorie ce-n’est-pas-une-fin… Il tombe malheureusement à plat, l’énigme principale reste irrésolue. L’intérêt de cette série est la qualité de déduction du héros face à la complexité des affaires présentées.

Côté romance… comme d’habitude : on la soupçonne, on la frôle, on la sent, mais aucune concrétisation franche… Faites travailler votre imagination, chers otaku, si vous êtes avides d’amour… Personnellement, j’ai trouvé ça un peu dommage. Côté design : les garçons sont mignons, avec des coupes de cheveux excentriques, et les filles, adorables. En résumé, les personnages sont bien dessinés, et leurs mouvements correspondent bien à leurs paroles et émotions. On dénote par contre un manque de finesse pour ce qui est du décor, rien de flagrant mais je suis là pour critiquer, non ? Côté musique, oubliez le générique de début, c’est une erreur ; heureusement, celui de fin le rattrape. Il y a un thème qui revient à chaque résolution par Ayamu nommé The Melodies of Logic Must Be Played Thruthfully… Incontournable et stimulant. Les musiques sont principalement du piano avec un rythme rapide.

Résumons-nous : un suspense vous tenant en haleine, un fil conducteur qui tient la route, peu de romance, une fin insuffisante. C’est une série que je qualifierai d’intéressante. Elle a pour réputation d’être médiocre, mais ce serait la juger trop vite.

-Loveleuste-


------------- Critique 2 -------------
Compte tenu des nombreuses critiques négatives à l'encontre de Spiral, on peut longtemps hésiter avant de se décider à le regarder. Ces jugements sont souvent trop sévères, même si cet animé n'est pas sans défaut.

Tout d'abord, le générique de début n'est vraiment pas terrible, que ce soit sur le plan de la musique ou des images présentées. La voix de la chanteuse est aiguë, nasillarde et enfantine. Le générique de fin est beaucoup plus agréable, sans être extrêmement envoûtant ou entraînant. Les musiques durant l'animé ne se remarquent pas vraiment, mais elles restent très bien intégrées aux scènes et nous permettent d'exacerber les sentiments qu'on éprouve lors des passages importants ; les airs de piano sont quant à eux particulièrement beaux. La chanson de Hiyono Yuizaki, même si elle peut être énervante, reste en tête après avoir vu l'animé. Pour le character design, là non plus, rien d'exceptionnel, il est dans le standard de l'époque. Le héros ressemble à un personnage typique de shônen avec ses cheveux ébouriffés, et les filles sont kawaii. L'animation est fluide, les yeux et les attitudes des personnages sont expressifs, même si on a déjà vu mieux.

L'animé tourne autour de deux grands thèmes : la logique et la confiance en soi (et en ceux qui nous soutiennent). Par conséquent, même si l'intrigue principale concerne les Blade Children et le frère d'Ayumu, tout est développé selon ces deux thèmes. Il ne faut donc pas s'attendre à une grande explication détaillée ; dans cet animé, le travail de réflexion n'est pas prémâché, tout est dans la subtilité et dans le sens du détail. Avec un peu d'interprétation et en étant attentif aux indices de chaque épisode, on finit par comprendre qui sont réellement les Blade Children. Contrairement à la plupart des shônen, le concept gentil-méchant reste très flou. Néanmoins, les enquêtes sont prenantes et, avec quelques connaissances (et un peu de travail cérébral), il est possible de les résoudre.

Ici, le héros, Ayumu, ne défend aucune bonne cause. Tout d'abord entraîné par l'envie de savoir ce qui est arrivé à son frère, c'est le destin qui va le pousser à en découvrir toujours plus. L'animé peut être divisé en deux grandes parties. Dans la première, on découvre les Blade Children aux personnalités variées mais souvent à tendance psychopathe et toujours intelligents, aimant jouer avec leurs proies tout comme les chats (ils ont d'ailleurs les mêmes yeux). C'est Ayumu, accompagné de Hiyono, qui fera les frais de ce jeu malsain. Dans la seconde partie, on découvrira qui s'attaque aux Blade Children et à ceux qui ont les capacités de les aider. Le caractère des différents personnages évolue très peu au fil des épisodes. Le changement le plus visible s'observe chez les Blade Children qui accorderont leur confiance à Ayumu. Ce dernier restera un personnage taciturne, intelligent, qui manque souvent de confiance en lui, mais pas de bons sentiments (même s'il ne les exprime qu'à demi-mot). Hiyono, quant à elle, restera bruyante, joviale, un peu folle mais ne manquant pas d'intelligence.

La fin ne laisse pas vraiment un sentiment de frustration, au contraire, la conclusion de cet animé reste poétique et repose sur une très belle morale : peu importe d'où on vient ou à quoi on est destiné, l'important est l'instant présent, il faut croire en soi et décider soi-même de son destin pour atteindre le bonheur.

Pour conclure, cet animé s'adresse particulièrement aux personnes qui aiment réfléchir, car sans logique ni réflexion il ne pourra être apprécié à sa juste valeur.

-bybs-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : spiral spiral: suiri no kizuna mizuno eita sotsu agency j.c. staff aniplex inc.
Recherche Yahoo : spiral spiral: suiri no kizuna mizuno eita sotsu agency j.c. staff aniplex inc.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Spiral © 2002 MIZUNO Eita / Sotsu Agency, J.C. STAFF, Aniplex Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.