spacer Jeudi 3 décembre 2020 @ 20:21 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< One-Punch Man  :: Animes ::  One-Punch Man - Road... >>
One-Punch Man (Saison 2) (2019)
One-Punch Man (Saison 2)   TITRE ORIGINAL : One-Punch Man 2
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2019
  STUDIO : [J.C. STAFF]
  GENRES : [ACTION] [COMéDIE] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [MURATA YUUSUKE] [ONE [MANGAKA]]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ワンパンマン2
One-Punch Man 2nd season
Synopsis
Retourné à la vie "super-héroïque" Saitama croise le chemin de Fubuki et de King, considéré comme le plus fort de l'Association des Héros. Mais une recrudescence inquiétante du nombre de monstres et l'apparition d'un chasseur de héros va rompre la monotonie de son passe-temps de héros...

-kthulu-
Critiques
La première saison était hilarante, aucun ne le contestera. Et je crains que personne ne vienne me contredire non plus si je vous dis que cette suite est plutôt barbante.

Quand auparavant on se marrait devant la mine déconfite de Saitama face à sa propre sur-puissance, réduisant en bouille des monstres tous plus caricaturaux les uns que les autres, la deuxième saison qui nous est servie ici se prend au sérieux. Tout simplement.

Cela aurait pu être tout de même bien, hein. Après tout, pourquoi pas ? Par exemple la suite de Mob Psycho (du même auteur), produite la même année, a pas mal changé sa recette et s’en sort pourtant avec brio.

Malheureusement, il faut bien l’admettre, dans le cas présent, c’est complètement raté. L’histoire part sur les chapeaux de roues en introduisant Garo, le grand méchant chasseur de héros, adepte des arts martiaux qui se présente devant les autres super-méchants assemblés en disant en gros “wesh les mecs, faites gaffe j’ai poutré dix dojos d’affilée, suis méga-trop-fort”

Non, vous ne rêvez pas ! Dans un monde où il y a des cyborgs tirant des rayons laser, des télékinésistes capables de soulever des montagnes, des monstres de douze mètres de haut à foison et toute une pléthore de super-pouvoirs, Monsieur veut nous impressionner en faisant du karaté.

N’importe quelle personne normalement constituée lui rirait au nez, mais je crois que l’auteur a décidé de devenir quelqu’un de pas drôle. Donc le mec pète les dents aussi bien des héros que des monstres pour montrer à quel point il est fort et méchant. En temps utile il nous expliquera ses motivation (qui sont évidemment débiles) : depuis tout petit il trouve que les méchants sont bien plus cool, et trouve ça profondément injuste que dans les dessins animés c’est toujours le héros qui gagne.

Voilà, "Choupin" a donc passé sa vie à s’entraîner aux arts martiaux afin de devenir lui-même le méchant qui vaincra le *Bien*. Si seulement il s’en prenait aux Social Justice Warriors d’Internet, je lui lancerais des fleurs, mais au lieu de ça il utilise son talent pour faire tout un tas de choses que sa maman réprouverait, genre rosser tous les héros qui croisent sa route. Enfin sans les tuer parce qu’il n’est pas vraiment méchant apparemment.

D’ailleurs pour en revenir aux arts martiaux, si ça se trouve les fans de Ken le survivant (pas regardé) vont me lyncher, mais moi les wannabe qui se la pètent avec des mouvements chelous au ralenti et des poses à la con, j’ai toujours trouvé ça complètement débile.
Pensez-en ce que vous voulez, mais pour moi vous avez beau vous faire mousser avec votre ceinture noire en kikoolol-ryu, vous vous feriez quand même bouffer tout cru par un lion, et vous n’éviterez pas de vilaines balles qui voudraient faire du tourisme impromptu dans votre cerveau. Et oui, contrairement à la diarrhée mentale que véhiculent certains animés, les arts martiaux ne feront pas de vous un surhomme.

Bien entendu ça n’empêche pas bon nombre de personnages d’avoir des capacités physiques surhumaines, mais mieux vaut justifier ça par « c’est un ninja, donc il est super rapide » que par « oh mon dieu, il a étudié le style de combat de la marmotte cendrée ! Il doit être au moins invincible » !

Quoi qu’il en soit, ça s’améliore – ou plutôt ça devient moins mauvais – passé l’épisode 4 ou 5. On commence à voir un peu moins de Garo, ou alors il se bat contre des gens bien plus forts qu’il n’arrive pas à vaincre facilement. Résultat des courses : moins de bullshit de sa part et de la baston un peu plus intéressante.

Et puis subitement, paf ! Le vrai scénario se met en branle et des monstres apparaissent partout en ville ! Chouette, on va enfin s’amuser à nouveau, il est temps pour nos héros de briller… ou pas. Pas de chance, Saitama est occupé à participer à un tournoi d’arts martiaux donc ça sera sans lui. À la place on suivra le combat de quelques autres personnages mineurs sans que ça ne soit vraiment passionnant.

Quant au tournoi à proprement-dit, sans surprise le bien nommé One punch man torche tout le monde sans effort ce qui quelque part pourrait faire penser que l’auteur voulait justement se payer la tête de cette discipline. Genre il se prend la méga-attaque-ultime-de-la-mort-qui-tue et… rien, il reste là, complètement blasé.

Si vous avez ne serait-ce qu’esquissé un sourire, allez vous infliger dix coups de fouets parce que vous n’avez pas bien suivi : c’est une situation qui devrait être amusante mais elle ne l’est pas car l’animé se prend au sérieux. On n'est pas ixi pour l’humour mais plutôt pour la pseudo crise existentielle de Saitama qui s’ennuie terriblement et se questionne sur l'intérêt du combat si celui-ci n’en retire systématiquement aucun frisson.

Questionnement assez judicieux vous me direz, parce que nous aussi on se demande quel sens ça a de poursuivre un animé aussi pénible.

Bref, avance rapide jusqu’à l’épisode 11 pour que le niveau sorte enfin de la fange, je trouverais même cet épisode brillant si le reste n’était pas aussi lent et mou. On a donc droit à un combat entre Garo, blessé et acculé, et une flopée de héros de second rang. Le génie de cet épisode est que pour une fois on se penche sur les motivations des « héros », qui sont telles que la morale s’inverse et l’on se retrouve à vouloir voir le chasseur de héros triompher, conformément à son idéal.

Sauf que pour faire bonne mesure, on replonge immédiatement dans la médiocrité pour l’épisode suivant.

En conclusion, cette suite est franchement naze. Comparée à la précédente, cette saison est sans intérêt, à tel point que je me suis véritablement demandé si ça n’était pas une manœuvre délibérée de l’auteur de tuer sa propre franchise, afin que l’on arrête de lui réclamer des suites, re-suites, spin-off et cie.

Si ça n’est pas le cas, il faut tout de même savoir être juste et compréhensif envers la difficulté de l’auteur : comment créer une suite qui ne soit pas juste la même chose avec de nouveaux méchants ?
Il y avait sans doute beaucoup d’axes à explorer, mais je crois qu’avec les arts martiaux, l’auteur a choisi le plus inintéressant de tous. Cette série, qui était à l’origine à mourir de rire, n’est désormais plus qu’un animé de combat ennuyeux.


-paf-le-chien-
Note de la rédaction
Licencié par :

Kazé
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD
[J-One]
Distributeur TV
ADN - Anime Digital Network
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
One Punch-Man OAV 2
One-Punch Man
One-Punch Man Saison 2 épisode 0
Références
http://onepunchman-anime.net/
Japon
Site officiel.

Recherche Google : one-punch man (saison 2) one-punch man 2 murata yuusuke one [mangaka] j.c. staff
Recherche Yahoo : one-punch man (saison 2) one-punch man 2 murata yuusuke one [mangaka] j.c. staff

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
One-Punch Man (Saison 2) © 2019 MURATA Yuusuke, ONE [Mangaka] / J.C. STAFF

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.