spacer Mercredi 22 janvier 2020 @ 01:13 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Le Noël de Komaneko  :: Animes ::  Le Noël magique de F... >>
Le Noël des Looney Tunes (2009)
Le Noël des Looney Tunes   TITRE ORIGINAL : Bah, Humduck! A Looney Tunes Christmas
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2006
  STUDIO : [WARNER BROS. ANIMATION]
  GENRES : [CARTOON & COMIC] [FAMILIAL & JEUNESSE] [COMéDIE] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [DICKENS CHARLES]
  TYPE & DURÉE : 1 OAV 46 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Synopsis
A la veille de Noël, l'hypermarché Canard veinard est en plein effervescence. Bugs Bunny souhaite joyeux Noël au public avant de se faire recouvrir de neige par la limousine de Daffy Duck. Pour le cupide et égoïste canard, les fêtes sentent bon le billet vert. Ainsi, il oblige le personnel de la boutique à travailler le jour de Noël. Bugs le prévient du malheur qui frappe ceux qui méprisent l'Esprit de Noël mais le volatile n'en a que faire. C'est alors qu'apparaît le fantôme de Sylvestre, jadis son idole (même sadisme, même autorité), tué par l'un de ses employés un 24 décembre. Enchaîné à de lourds maillons, le spectre accorde à Daffy une chance de se racheter. Enfermé involontairement la nuit dans son propre magasin, le palmipède se réfugie dans son coffre fort mais trois esprits l'attendent de pied ferme...

-Bubu-
Critiques
Après Disney, c'est aux Looney Tunes de s'attaquer (pour la première fois en long-métrage) à l'adaptation du célèbre Chant de Noël de Charles Dickens.
Ce conte populaire a été tellement décliné à toutes les sauces dans la fiction américaine. L'histoire est systématiquement la même, elle met toujours en vedette un être acariâtre qui, en l'espace d'une seule et unique nuit, oublie toute une vie de pingre gripsou afin de s'ouvrir enfin aux autres. Le Noël des Looney Tunes est l'une des rares exceptions qui confirme la règle car le méchant Scrooge n'est autre que l'irascible Daffy Duck. Or, quand les Looney Tunes décident de saborder un grand classique de la littérature américaine, forcément cela change complètement la donne.

Contrairement au Noël de Mickey, dont le titre original n'est qu'une réappropriation du titre de l'oeuvre, le Noël des Looney Tunes dispose d'un titre plus recherché : Bah, humduck !, détournement de l'exclamation fétiche de Scrooge: "Bah, humbug !"
De plus, si le premier place l'action au XIXe siècle, comme dans le conte, celle du Noël des Looney Tunes est beaucoup plus contemporaine : nombreuses technologies à l'écran, un PDG obsédé par le profit, des employés au bord du burn-out, la course sauvage aux cadeaux (et les bénéfices qui en retombent), les personnages gardent leur nom de Toons et se charrient. Daffy, en tant que PDG nerveux et condescendant, en prend pour son grade. C'est un plaisir non dissimulé de le voir se tourner en ridicule, cumuler gaffe sur gaffe, perdre son bec et se prendre des savates de fantômes bien peu commodes. Ceux-ci n'ont à première vue pas le rôle pour l'emploi à commencer par le duo Mémé/Titi pour le passé, le tonitruant Sam le pirate pour le présent et un toon pour le futur qui est la pire des claques pour ce personnage originellement menaçant (un indice : il ne peut parler sans cracher et peine à articuler deux mots. Qui est-il à votre avis ?).

Du début à la fin, Daffy Duck subit les affres de ses succulentes affaires commerciales de Noël, mais en gardant constamment son goût immodéré pour les billets verts. De fait, la perspective de l'histoire originale est radicalement changée pour offrir aux spectateurs un joyeux bordel animé dans l'esprit de la série Merrie Melodies. Le studio Warner s'amuse d'ailleurs à convier absolument tous ses personnages phares dans un festival de caméos en tout genre tout aussi savoureux que complètement improbables. En réalité, la seule victime indirecte de cette déferlante animée reste Bugs Bunny dont la présence à l'écran est réduite au maximum, le lapin étant noyé par la déferlante de bêtises de ses comparses et l’incommensurable poisse de son éternel rival emplumé.

Si chez Disney, l'humour est soigneusement dosé pour laisser leur place à la tristesse, à la nostalgie, à l'indignation et à la peur, chez Warner on évite le ton moralisateur et on met le paquet sur l'exubérance. Le ton ici est volontiers parodique même si quelques moments tristes sont distillés. Problème : chaque belle larme - qui se change en glace comme celle du petit pingouin en début de métrage - est régulièrement contre-balancée par un gag. Moins intense que chez Disney, l'émotion est tout de même là grâce à la présence de Porky le bègue (qui joue le rôle de Cratchit) et de sa petite fille Priscilla.

Mal rythmé (quelques gags sont patauds), caricatural et irrévérencieux, Le Noël des Looney Tunes n'en demeure pas moins un sympathique long-métrage. L'excellente prestation de la V.F. et surtout celle de feu Patrick Guillemin, qui nous a quitté en 2011, pour Daffy assurent le spectacle.
Dans l'optique où la fête de Noël vous déprime un peu, et qu'un rien vous amuse ou parvienne à vous dérider, Le Noël des Looney est fait pour vous !

-Bubu-
Licencié par :

Warner Bros. Animation
Éditeur DVD
[France 4]
Distributeur TV
[France 3]
Distributeur TV
[Boomerang]
Distributeur TV

Avis des visiteurs
Pas de note.
Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : le noël des looney tunes bah, humduck! a looney tunes christmas dickens charles warner bros. animation
Recherche Yahoo : le noël des looney tunes bah, humduck! a looney tunes christmas dickens charles warner bros. animation

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Le Noël des Looney Tunes © 2006 DICKENS Charles / Warner Bros. Animation

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.