spacer Vendredi 18 janvier 2019 @ 09:32 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Napoleon - The Ticke...  :: Animes ::  Narudoma >>
Naru Taru
Naru Taru   TITRE ORIGINAL : Narutaru
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2003
  STUDIOS : [PLANET] [KIDS STATION]
  GENRES : [AVENTURE] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEUR : [KITOH MOHIRO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
なるたる
Shadow Star
Narutaru: Mukuro Naru Hoshi Tama Taru Ko
Synopsis
Tamai Shiina est une jeune fille dynamique qui fait un jour la découverte d'une étrange créature en forme d'étoile, sur l'île où vivent ses grands‑parents. Elle donne à la créature le nom de Hoshimaru, qui signifie « étoile ronde ».
Hoshimaru semble doté d'étranges pouvoirs... Mais quelle est la vraie nature de cette créature, qui n'est d'ailleurs pas être la seule de son espèce ? Quelles liens entretiennent Shiina et Hoshimaru ?
Critiques
------------- Critique 1 -------------

Naru Taru est un animé violent moralement et physiquement. Il ne faut pas se fier à l'Opening et au premier épisode qui sont d'un ton diamétralement opposé au contenu du reste de la série, soyez avertis avant de le regarder.

L'histoire est au premier abord enfantine, une jeune fille nommée Shiina trouve un bébé dragon tout mignon en forme d'étoile qui va la suivre partout. L'Opening et l'Ending sont aussi très kawaii mais on déchante vite et la série prend un tout autre tournant dès le troisième épisode.

Regarder cet anime est assez dérangeant, l'histoire met en place beaucoup de violence (suicide, viol, torture...). Seulement, cette violence concerne des enfants et certaines scènes sont presque choquantes, notamment un "viol" entre collégiens et un assassinat vraiment malsain. L'auteur nous propose alors des passages remarquablement faits où les actes ne sont pas montrés directement mais notre imagination fait le reste, et c'est bien pire.

Le côté enfantin des premiers épisodes se mêle tout le long des treize autres au côté adulte et trash ce qui empêche l'auteur d'aller au fond des choses, il met en scènes des personnalités intéressantes mais ne les fouille pas assez. On se retrouve ainsi à la fin de la série sans réellement savoir grand chose sur l'héroïne principale. Certaines réactions des personnages sont trop graves sans être expliquées notamment le fameux "viol" où l'acte est trop mature pour l'âge des concernées. On peut alors se demander si c'est voulu, dans quel cas le sens m'échappe, ou si c'est simplement de la violence gratuite.

La série se finit en queue de poisson et toutes les questions en suspens n'ont pas de réponses. L'auteur ne fait qu'approcher l'univers qu'il a mis en place et on ne comprend finalement pas où il voulait en venir. Par exemple, les dragons sont mal exploités, l'auteur pose les bases d'une légende au fur et à mesure mais ne s'attarde pas réellement dessus et ne s'en sert que comme des armes au service du trash. Malheureusement, toutes les autres facettes de l'histoire restent aussi incomplètes.

L'animation des personnages est à la limite du passable mais à contrario, les dragons sont toujours parfaitement animés et les décors et autres paysages sont bien dessinés. La bande son n'est pas marquante mais chaque scène a un thème qui lui colle parfaitement, à tel point qu'on ne remarque même pas la musique alors qu'elle arrive à nous véhiculer tout le stress des situations graves.

L'auteur met en place un monde mystérieux et envoûtant ainsi que des protagonistes aux psychologies dérangeantes dans un monde de violence, cru. Il dispose ainsi de bases prometteuses seulement, il ne fait qu'effleurer cet univers et nous donne finalement de la violence gratuite qui n'aura d'intérêt que pour les personnes cherchant du gore et encore, le côté enfantin de l'animé en exaspérera plus d'un.

-Sean-

------------- Critique 2 -------------

L'histoire semble destinée à des enfants de 6 à 10 ans comme on pourrait le penser en regardant le générique, mais dès le premier épisode, on remarque que le ton de l'anime est donné et que quelque chose d'autre se cache en dessous : le thème de la mort est très vite évoqué, l'univers devient plus angoissant, la musique se fait plus oppressante.

Pourtant c'est long, c'est lent, ça n'avance pas, chaque épisode est rempli de scènes basiques de la vie quotidienne où il ne se passe quasiment rien. Le temps semble long même lors des passages qui font progresser l'intrigue car l'ensemble manque cruellement de rythme et est desservi par des dessins repoussants. En effet, le chara design est particulièrement laid : mention spéciale à la coiffure de l'héroïne, mais les visages, véhicules et créatures ne sont pas en reste. L'animation est elle aussi de piètre qualité avec parfois des séquences si saccadées qu'on pourrait compter le nombre d'images par seconde...

Sous ses airs enfantins et joyeux, Naru Taru cache en réalité une histoire trash qui, sans tomber dans le gore, aborde par moment des thèmes très crus. Il y a aussi des épisodes orientés vers « l'action », si on peut appeler comme ça des scènes de combats longues et répétitives qui durent parfois sur plusieurs épisodes. Le mélange est‑il réussi ? Vraisemblablement pas. L'histoire est trop décousue et les contrastes sont trop importants.

Finalement, on en arrive à supposer que l'histoire des créatures inventée par l'auteur n'est qu'un moyen maladroit pour parler de thèmes comme la souffrance morale d'adolescents mal dans leur peau, la violence scolaire et l'autorité parentale. L'auteur avance à tâtons, hésite longuement sur la ligne scénaristique à adopter (conte fantastique, mecha, action, social ?), s'embrouille, pour finalement se décider dans les derniers épisodes. D'où une fin précipitée où de nombreux éléments et questions restent en suspens. Le mélange (involontaire) des genres fera aussi que cet anime aura du mal à trouver son public. L'auteur nous montrera par la suite qu'il sait faire preuve de talent avec Bokurano, mais dans Naru Taru, il n'est visiblement pas encore au point.

-Shibo-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le Forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[S`n`N] Sôai`No`Naka ( 13 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Références
Recherche Google : naru taru narutaru kitoh mohiro planet kids station
Recherche Yahoo : naru taru narutaru kitoh mohiro planet kids station

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Naru Taru © 2003 KITOH Mohiro / Planet, KIDS STATION

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.