spacer Jeudi 5 août 2021 @ 06:57 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Kurogane no Linebarr...  :: Animes ::  Kurokami The Animati... >>
Kurokami The Animation
Kurokami The Animation   TITRE ORIGINAL : Kurokami The Animation
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2009
  STUDIOS : [SUNRISE] [BANDAI VISUAL]
  GENRES : [ACTION] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEURS : [LIM DALL YOUNG] [PARK SUNG-WOO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 23 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
黒神 The Animation
Black God
Synopsis
Selon un mythe, chaque être humain aurait deux sosies dans le monde appelés Doppeliners. Ces personnes qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau partageraient la même destinée. Par conséquent, si deux d’entre elles se rencontrent, alors parmi les trois, deux meurent le jour même et la troisième absorbe la part de destinée des deux autres.

Keita Ibuki est un adolescent très intéressé par cette histoire car sa mère fut renversée par une voiture juste après avoir croisé un de ses sosies. En raison de son passé tragique, ce dernier essaie d’éviter au maximum les contacts sociaux car il semble que ceux qui l’entourent finissent par voir le malheur s’abattre sur eux. Alors qu’il prend comme souvent un ramen en extérieur, Keita fait la connaissance de Kuro une jeune fille étrange se disant être une Mototsumitama et ayant pour but d’éliminer son frère. Pendant leur discussion, Kuro se fait attaquer par un inconnu mais réussit à prendre le dessus sur son agresseur sous les yeux incrédules de Keita. Peu de temps après cette rencontre mouvementée, de nouveaux cas de Doppeliners apparaissent autour du jeune homme laissant présager qu’une personne force leur rencontre dans l’ombre.

Keita se retrouve ainsi de nouveau au cœur d’évènements sanglants et finira par voir sa destinée se lier à celle de Kuro.

-Syaoran-
Critiques
Kurokami s'annonçait très prometteur. Nous suivons l'errance de Keita et son questionnement sur la vie et la mort. Il vit tout seul dans un grand appartement, dans un Tokyo qui semble froid et inhospitalier. Disons le tout de suite, Kurokami est assez violent et la mort semble très présente. Enfin ça c'était pour le début.

En effet, dès qu'apparaît le personnage de Kuro, on change de registre. Le personnage ne colle pas du tout avec l'ensemble (du début), il est beaucoup trop infantile. Les auteurs ont surement voulu ajouter une touche de légèreté à une trame plutôt sombre. Dommage.

Logiquement, l'histoire arrive assez rapidement sur des scènes de remplissage. Le tout ponctué par des combats. Ceux à mains nues valent franchement le coup, c'est violent, c'est cru, le sang gicle. Par contre on arrive inévitablement aux combats de super pouvoirs sur fond de guitare électrique, et là c'est carrément… Blasant. Un vrai gâchis que cette histoire de synchronisation et de contrat. En particulier lorsqu'on assiste 50 fois aux mêmes scènes de « synchro »…

Et quand on nous dévoile la vérité sur les mototsumitama, ainsi que la véritable nature de Kuro – qui ignore tout de la vie et est complètement stupide – c'est la goute d’eau qui fait déborder le vase. Ma bonne impression du début s'est vite estompée pour se transformer à partir de là en une mauvaise.

L'(absence d')histoire suit son cours, des petits combats par ci, des petites disputes par là, sans changer la recette : quelques coups échangés, et hop « synchro & guitare électrique ! Ikeeee !! Exceed !!! ». Vraiment lourd. Bon, deux ou trois combats valent le coup, mais on ne fait pas un bon anime rien qu'avec ça.

Dernier point que vous aurez sans doute remarqué tellement il est illogique : au lieu de s'acharner à se battre entre mototsumitama, pourquoi ne pas simplement supprimer d'abord le contractant ? Ça semble si évident que les combattants ne le font quasiment jamais !

Ne vous laissez pas abuser par les premiers épisodes : l'histoire se transforme très vite en un shonen basique : humour pas drôle + combats répétitifs + progression linéaire. Les retournements dans les derniers épisodes sont assez incroyables (au sens propre du mot), mais ils ont quand même le mérite de susciter notre intérêt (si on fait l'impasse sur certaines incohérences) et de redorer un peu le blason de la série.

En résumé, Kurokami est une série qui se regarde si on n'est pas trop difficile sur l'ensemble, superbe au début et à la fin, mais avec un très long passage à vide au milieu qui dure sur plus de 15 épisodes (ce qui fait beaucoup vous me direz…). À vous de juger si ça vaut/valait le coup de visionner les 23 épisodes.

PS : l'histoire en elle-même se termine à l'épisode 22, le 23 est un épilogue sous la forme d'un résumé avec des scènes inédites : regardez le, vous ne serez pas déçus, car on retrouve l'atmosphère particulière du début.

-Shibo-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à venir discuter de cette série sur le Forum.
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[Kyuu-F] Kyuuden-Fansub ( 23 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Voir aussi
Kurokami The Animation - Special Intermission
Références
Recherche Google : kurokami the animation kurokami the animation lim dall young park sung-woo sunrise bandai visual
Recherche Yahoo : kurokami the animation kurokami the animation lim dall young park sung-woo sunrise bandai visual

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Kurokami The Animation © 2009 Lim Dall Young, PARK Sung-woo / Sunrise, Bandai Visual

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.