spacer Vendredi 19 avril 2019 @ 17:14 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Kanon  :: Animes ::  Kanon Special - Kaza... >>
Kanon 2006
Kanon 2006   TITRE ORIGINAL : Kanon
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2006 - 2007
  STUDIO : [KYOTO ANIMATION]
  GENRES : [DRAME] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEURS : [STUDIO KEY] [VISUAL ART'S]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 24 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
カノン (2006)
Kanon Remake
Synopsis
Nayuki Minase accueille son cousin Yûichi Aizawa, qui revient en ville après une absence longue de 7 ans. Cependant, Yûichi ne se souvient plus de bon nombre de ses souvenirs concernant cette ville, y compris ses connaissances d'antan.
Par chance, il renoue progressivement avec elles, et c’est ainsi, à force de temps passé avec chacune, que des remembrances partielles se rassemblent et se complètent tel un puzzle, et lui permettent de comprendre finalement ce qui s’était produit lors de sa dernière visite…

-Masatoshi-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Vous avez vus Kanon 2002 ? Vous avez apprécié ? Vous avez détesté ?
Ou alors est-il inconnu au bataillon pour vous ?
Qu'importe, ce remake rattrape de toute façon toutes les fautes commises par ce dernier !

Kyoto Animation avait comme projet de faire une version améliorée esthétiquement et scénaristiquement parlant de la toute première œuvre du studio Key, nous en avons une démonstration flagrante dans l'épisode 2 de Air TV (une autre œuvre de Key), où les copines de classe de Kano sont tout bêtement Nayuki, Makoto et Ayu de Kanon. Tout comme pour Air TV, Kyoto Animation a frappé très fort : Kanon est une belle claque, l'un des meilleurs de son genre, voire pour certains le meilleur.

Commençons par le commencement : le visuel. L'un des points forts de cet animé. Si la version 2002 ne jouissait pas d'un style visuel très riche (en plus d'un character design bâclé), cette version 2006 est clairement plus soignée. Peut-être parce que Toei Animation travaille sur beaucoup de séries à la fois et que Kyoto Animation ne se concentre que sur une seule série par saison ?
Le background, quant à lui, est de toute beauté. Les paysages neigeux sont magnifiques, les jeux de lumières sont magistraux, même les figurants sont jolis ! D'habitude, ce sont des statues qui ne servent que de décoration pendant que les protagonistes discutent au premier plan. Mais ici ils marchent, ils rient, ils bougent, ils parlent, même !
Il est vrai que le sujet ne donne pas l'occasion aux producteurs de montrer ce qu'ils ont dans le ventre. Mais si, dans 60 % du temps, c'est du banal 8 images/seconde comme dans la plupart des animés, dans l'autre 40 % du temps, c'est un festin pour les yeux. Il y a certaines scènes qui sortent un peu du contexte de vie quotidienne.

Nommons les scènes d'action. Eh oui, il y en a plusieurs dans Kanon et elles sont beaucoup plus travaillées que les scènes dans un animé d'action ! L'effet surnaturel est très bien retranscrit avec des jeux de lumière et des mouvements à couper le souffle, etc.
Nommons également les scènes un peu plus burlesques : les gags entre Yûichi et Makoto à 3 h du matin. Il est clair que ça bouge énormément durant ces moments, et il n'y a pas un seul faux mouvement, tout est orchestré à la perfection de A à Z.
Mais personnellement, une mention spéciale est à décerner à la scène du bal, où Yûichi danse avec Mai : des plans fixes et des plans plus mobiles se mêlent pour nous entraîner dans toute la magnificence, la grâce et la beauté de ce moment.
Ajoutons à ceci, tout comme dans Nana, une garde-robe assez variée. En fait, le seul vêtement qui apparaît plus de deux fois dans la série, c'est l'uniforme scolaire (logique) : en dehors de l'école, les personnages se douchent et se changent. C'est très rare dans les animés, même dans les plus grands chef-d'œuvres (Kiba de Wolf's Rain doit sentir mauvais à force de porter le même veston par exemple).
Cette garde-robe est aussi très soignée esthétiquement. Vous serez notamment en extase devant toutes les tenues que mettra Shiori durant ses rencontres avec Yûichi.

Concernant la bande sonore, maintenant.
L'opening et l'ending donnent un peu les deux tons de l'animé : le premier donne le ton dramatique, et le second, plus enjoué. L'opening, "Last Regrets" de Ayana, nous plonge directement dans un sentiment de mélancolie, avec son rythme assez lent, ses paroles peu enjouées, mais tout de même juste ce qu'il faut de poétique. Pire : plus on avance dans la série, plus on en apprend sur les personnages, plus les paroles très déchirantes prennent leurs sens !
A l'inverse, l'ending est beaucoup plus rythmé, avec une tonalité moins triste et clôt ainsi les épisodes de façon plus joviale afin, semble-t-il, de nous un peu un peu d'espoir par rapport aux événements tragiques qui surviennent.
Toutefois l'OST de Kanon brille véritablement à travers ses mélodies. Ce n'est pas rare qu'une OST possède d'excellentes musiques voire qu'elle n'en utilise que deux~trois. Ici, les mélodies sont toutes exploitées et collent parfaitement aux scènes où elles sont jouées. Il est très difficile d'exprimer cela en mots, mais les mélodies donnent d'une façon très mystique le ton de la scène bien qu'il puisse arriver qu'une musique très neutre intervienne dans une scène dramatique, ou au contraire, une musique plutôt sombre figure dans un moment de joie. Bref, il faut le voir pour comprendre.
Du point de vue des seiyû, un large casting nous est offert. Chacun parvient à s'approprier son personnage et donner vie à ses différentes expressions faciales grâce à sa voix (lorsqu'il est triste, heureux, mélancolique, amoureux, etc.).

L'histoire en fait est divisée en plusieurs "story arcs" qui servent tous à développer tel ou tel personnage ainsi que sa relation avec Yûichi. Chacun d'eux amène énormément de fraîcheur dans cet animé et se montre plus profond qu'il ne paraît. Prenons simplement Yûichi. En fait, au début, il apparaît comme le banal héros des animés d'amour, vous savez, ce héros à la coupe champignon qui n'a aucune qualité, qui est stupide et pervers et qui est entouré par une demi-douzaine de filles qui sont toutes à ses pieds ?
Eh bien non. Yûichi se révélera au final très drôle, marrant, attachant et plein de qualité. Ses relations avec les filles le différencient des héros d'animés de type romance. En réalité, il n'y a qu'un seul couple. Yûichi entretient plutôt une relation grand frère/petite sœur avec les autres filles et cherche surtout à les aider, à les comprendre, à les protéger, à les sauver plutôt qu'à les draguer.
On dispose d'un panel de filles assez varié. Chaque fille est différente de l'autre, a son propre look, sa propre personnalité et sa propre histoire qui sera développée.

Kanon ne se situe pas dans la linéarité des animés "romantiques" traditionnels. Il satisfera notamment tous ceux qui ont besoin d'humour pour estomper le drame. Il n'est pas rare que dans un animé, tout essaie d'être le plus bouleversant possible, le plus émouvant possible, que ça pleure dans tous les sens sans aucune raison apparente. Certains trouveront que le drame est tellement poussé, tellement extrême que ça en devient au final mélodramatique, ridicule voire hystérique. Ici, le drame est très présent, mais le comique encore plus. Et question humour, on atteint vraiment des sommets, avec surtout du burlesque. Les gags entre Makoto et Yûichi à 3 h du matin, la confiture fluo, les nombreuses têtes que tirent Yûichi lorsqu'il veut imiter le petit "Uguu~" du personnage d'Ayu : bref, tout pour nous faire passer un excellent moment !

Au final, vous l'aurez compris, Kanon est un pur chef-d'œuvre exempt de défauts, un animé à la fois comique, dramatique et touchant. Une autre belle claque du studio Kyoto Animation, imaginé par l'excellent cercle Key.

-Windspirit-


------------- Critique 2 -------------
Kanon 2006 nous offre ici un animé de très bonne qualité au niveau des graphismes. Disons que c'est une tuerie graphique même si le mot est un peu fort. En effet, toutes les scènes bénéficient d'une qualité optimale ce qui permet d'apprécier cet animé au premier coup d'œil. Les yeux semblent identiques à ceux que l'on peut observer dans Air TV. Les décors ne sont pas en reste. Avoir misé sur la neige et des paysages "froids" n'est pas tout à fait anodin et rend, au contraire, les personnages plus vivants.

Ne pensez pas que Kanon est seulement beau, il contient aussi une histoire intéressante et surtout poignante. L'animé est fait de "mini histoires" dans le sens où l'on prend un personnage qui a un problème et une fois le problème résolu on passe à un autre. Ces mini-histoires sont toutes dramatiques, apportant leur lot de souffrances à chaque fois, tout en étant de plus en plus poignantes au fur et à mesure que la série avance. On peut aussi noter un brin de magie, de fantastique qui ajoute de la valeur à l'histoire .

Côté musique, celle-ci est agréable et colle très bien avec l'ambiance ; à la fois douce et triste. Les personnages sont tous beaux et intéressants mais un peu trop stéréotypés. Les filles sont un peu gourdes (elles adorent faire des petits bruit genre "auuu, nyuuu ou uguu"). Notons tout de même que Yûchi est moins bête que ses pairs dans d'autres séries du même type (il a presque autant de charisme qu'un Rin dans Shuffle).
Alors quel défaut a Kanon me direz vous ? Hé bien il y a une chose dont je n'ai pas encore parlé : le scénario. En effet, même si l'histoire (bien qu'un peu stéréotypée), les personnages (aussi) sont bons, le scénario lui est catastrophique. Oui catastrophique car les producteurs avaient de l'or dans les mains mais ont tout saccagé.

L'animé commence lentement, très lentement, trop lentement en fait, nous montrant des scènes récurrentes voir inutiles. Puis viennent les premiers "drames" qui promettent beaucoup mais qui se terminent d'une façon si prompte qu'ils coupent l'effet de suite. En effet, les personnages ne réagissent pas comme il faudrait, le thème de la mort y est utilisé de façon abusive mais surtout, une fois le "problème" du personnage résolu, celui-ci tombe dans une quasi ignorance et l'on en parle presque plus.

Un animé à voir si vous aimez les animés dramatiques, poignants et poétiques mais dont les failles non négligeables du scénario en rebuteront certains.

-Proteus-
Note de la rédaction
Bande annonce

Kanon 2006 est un remake de la série Kanon, qui comporte plus de détails et de scènes inédites que la première adaptation. À noter aussi l'amélioration de la qualité graphique.

Nous vous invitons à discuter de l'animé sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[-SeT-] SeedTeam ( 24 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Voir aussi
Kanon
Kanon Special - Kazahana
Références
http://www.tbs.co.jp/anime/kanon/index-j.html
Japon
Site officiel de la série

Recherche Google : kanon 2006 kanon studio key visual art's kyoto animation
Recherche Yahoo : kanon 2006 kanon studio key visual art's kyoto animation

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Kanon 2006 © 2006 Studio Key, Visual Art's / Kyoto Animation

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.