spacer Mardi 15 octobre 2019 @ 18:21 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Heartcatch Precure! ...  :: Animes ::  Heathcliff and Dingb... >>
Heat Guy J (2004)
Heat Guy J   TITRE ORIGINAL : HeatGuy J
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2002 - 2003
  STUDIO : [SATELIGHT]
  GENRE : [ACTION]
  AUTEUR : [AKANE KAZUKI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
ヒートガイジェイ
Synopsis
Lorenzo Leonelli, parrain d’une organisation mafieuse vient de mourir dans la ville de Judoh. Son fils, Clair, à de grandes chances de devenir son futur successeur à la tête de l’organisation. Mais ce dernier est encore un jeune homme qui semble être instable et dérangé. Daisuke et J l’androïde, un tandem de choc qui lutte contre le crime sont donc chargés de surveiller Clair. Bien que les androïdes soient prohibés depuis déjà 18 ans, l’agence où travaille Daisuke possède une dérogation. Mais ce n'est pas leur seul affaire courante, ils doivent aussi enquêter sur des contrebandiers...

-Makoto-
Critiques
La difficulté lorsque l’on travaille sur une série qui se veut futuriste, c’est d’avoir assez d’imagination pour rendre ce monde intéressant, innovant et cohérent. Dans le cas de Heat Guy, l’auteur réussit brillamment de ce côté là. Sans pour autant forcer son talent, il nous offre une série d’excellente facture.

Heat Guy J possède un graphisme très soigné qui s’intègre parfaitement à l’univers de l’animé. Il y a beaucoup de finesse dans les traits et surtout une quantité non négligeables de détails concernant les décors, ce qui nous donne une ville décrite dans ses moindres recoins. Ce travail pointilleux concernant la conception de l’environnement permet d’instaurer une ambiance qui va absorber notre conscience. Cela va nous permettre ainsi de nous fondre totalement dans cet univers et d’en apprécier chacune de ses particularités.
Au niveau des personnages, nous ne sommes vraiment pas en reste tellement il nous est offert des personnalités variées et au caractères bien exploités. Chaque protagoniste joue un rôle bien précis et grâce à leur intermédiaire, l’auteur va nous montrer toute la richesse de son oeuvre. On a entre autre Clair, fils légèrement psychopathe du chef de la Mafia avec lequel nous verrons le côté sombre de la ville, Edmundo un enquêteur avec qui nous découvrirons la place de la police dans cet environnement ou encore Boma preuve vivante des expériences effectuées sur des prisonniers et qui nous fera prendre connaissance de l’existence d’un monde souterrain en dessous de la ville. Il faut bien comprendre que la pléiade de protagonistes secondaires est vraiment impressionnante. Aucun d’eux n’est délaissé car ils possèdent tous une place importante dans le déroulement des évènements. Tous ces individus vont se voir reliés les uns aux autres par l’intermédiaire du héros Daisuke Aurola qui est véritablement le noyau de l’histoire. Ce dernier avec son air décontracté et son style très classe rappellera certainement Spike de Cowboy Bebop. Son air de beau gosse mélangé à son attitude (un peu tête brûlée dans les moments critiques) le rend véritablement captivant. Avec cette humanité qui se dégage de lui de part sa vision du monde et sa façon d’agir, ce personnage gagne le respect et la sympathie du spectateur dés la première scène. Il est intéressant de voir que l’auteur n’en fait pas un super héros et que celui-ci est au final assez vulnérable malgré ses talents au tir et en art martiaux. En effet, on voit clairement que sa survie dans ce monde, où la violence règne et est sans pitié, est en grande partie due à l’existence de J, son partenaire robotique qui forme avec ce dernier un duo dynamique et explosif.
Avec tout ce beau monde, autant dire que la série est très rythmée. Celle-ci est divisée en plusieurs minis histoires qui nous permettent d’en apprendre plus sur le caractère et la situation des différents personnages secondaires. On devient au final très proche d’eux et on finit par les apprécier en raison de leurs qualités mais aussi de leurs défauts. Concernant le scénario, on a l’impression de construire un puzzle puisqu’à chaque nouvel épisode l’auteur nous dévoile un peu plus son univers et le fonctionnement de ce dernier. Quand le puzzle est complété on se rend compte de l’incroyable inventivité de l’auteur qui conclut son œuvre à partir d’un renversement de situation totalement imprévisible ce qui bonifie d’autant plus sa série. Cependant, étant donné que chaque épisode est très bien structuré, on regrette tout de même légèrement que Heat Guy se termine aussi vite (on sent une accélération dans le déroulement des actions dans le dernier épisode). L’environnement était tellement intéressant et conséquent qu’il restait encore des zones mystérieuses à explorer notamment au sujet des Célestes. Ce n’est pas vraiment un défaut au final, cela montre juste que l’auteur en « avait encore sous la pédale » si je puis dire.

En somme, Heat Guy J est une excellente série qui possède un univers très riche et innovant avec une multitude de protagonistes de grande qualité. L’évolution de leur caractère ainsi que celle du scénario qui possède de nombreux rebondissements donne à ce dernier un rythme soutenu. L’ambiance est si sympathique et envoûtante qu’on en regrette un peu cette fin qui arrive légèrement trop vite alors qu’il restait surement de quoi faire une seconde saison. Heat Guy J est par conséquent une série à ne pas rater si on aime les animés futuristes qui possèdent un background et des personnages très travaillés. Ne pouvant me résoudre à dire un au revoir définitif à cette œuvre, je me contenterai de prononcer les mots de Dai en tentant de garder cette attitude très classe qui le caractérise tellement : « Jana Heat Guy, mata na ».

-Syaoran-
Note de la rédaction
Bande annonce:

Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Déclic Images
Éditeur DVD
Manga Distribution
Distributeur DVD
[France 4]
Distributeur TV
[Gong]
Distributeur TV

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : heat guy j heatguy j akane kazuki satelight
Recherche Yahoo : heat guy j heatguy j akane kazuki satelight

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Heat Guy J © 2002 AKANE Kazuki / Satelight

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.