spacer Mercredi 16 octobre 2019 @ 22:23 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Granblue Fantasy The...  :: Animes ::  Grand prix >>
Grand Blue Dreaming (2018)
Grand Blue Dreaming   TITRE ORIGINAL : Grand Blue
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2018
  STUDIO : [ZERO-G]
  GENRES : [COMéDIE] [AMOUR & AMITIé] [ECCHI] [TRANCHE DE VIE]
  AUTEURS : [INOUE KENJI] [YOSHIOKA KIMITAKE]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
ぐらんぶる
Synopsis
Iori Kitahara choisit de partir s'installer dans la petite ville côtière d'Izu pour y faire ses études. Il s'imagine une nouvelle vie remplie de belles étudiantes et de bons amis. Mais ce n'est que le début des ennuis ! Devant loger chez son oncle qui tient une boutique de plongée sous-marine, le « Grand Blue », il débarque en plein milieu d'une beuverie organisée par le club de plongée de l'université. Réticent, il finit cependant par se mêler à cette orgie au grand dam de sa cousine Chisa Kotegawa. L'océan, de jolies femmes et des potes exubérants qui font ripaille, Iori réussira t-il à vivre sa vie rêvée d'universitaire ?

-Bubu & Matchoss-
Critiques
Rafraîchissante mise en abîme que ce Grand Blue !
Dans un monde saturé par les comédies romantiques aux quintuples « love-interests », on se plaît à naviguer dans les eaux colorées et enivrantes de cette série qui, tout en ne se prenant pas au sérieux, parvient à retranscrire avec brio la vie étudiante, dans une vision certes exagérée comme le veut la tradition japonaise mais pourtant si proche de la réalité.
Car c’est bien de cela dont il est question, avant même de parler de plongée sous-marine : un groupe de jeunes étudiants cherchant à profiter de leur vie universitaire et de leur droit à consommer de l’alcool en forte quantité !
Pourtant, ce qui fera de Grand Blue une série remarquable et ce malgré son postulat de base, c’est avant tout ses personnages et la qualité de sa narration comme de ses dialogues. C’est bien simple, Iori et sa bande ne se résument pas à de simples archétypes. De plus, pas un épisode ne se passe sans qu’au moins une réplique ne fasse mouche. La mesquinerie, dont ils font preuve les uns envers les autres, ne sert pas seulement à créer des situations hilarantes mais aussi, et surtout, à donner l’impression de suivre les péripéties d’une véritable bande d’amis dans la vingtaine.
Ces qualités d’écriture, couplées à un montage au rythme diablement efficace et à un coup de crayon redoutable quand il s’agit de transformer les visages, font de Grand Blue une petite perle d’humour qui réussit presque toujours à éviter la lourdeur.
Par ailleurs, force est de constater que la série sait se montrer plus sérieuse et touchante quand la situation l’exige, créant un contraste bienvenu avec ses séquences comiques.

Et au-delà de cet esprit de franche camaraderie parfois un peu vulgaire mais toujours sincère, on ne peut que constater que la série fait preuve d’une certaine ouverture d’esprit dans les sujets qu’elle traite.
Si les épisodes débutent par un « disclaimer » affirmant que la série ne fait pas l’apologie de l’alcool, rien n’est moins sûr tant la boisson est au centre de la série. Et c’est tant mieux, car au-delà du ressort comique, l’alcool agit dans Grand Blue comme un ciment consolidant l’amitié de nos personnages.
Par ailleurs les relations, plus intimes, et l’orientation sexuelle des personnages sont traitées sans complexe, ce qui est suffisamment rare pour être noté !

Et lorsque l’on arrive au terme de ces douze épisodes, on ne peut s’empêcher de ressentir comme un vide. Sensation difficile à combler car le manga, dont est tirée cette adaptation, ne dispose pour l’instant d’aucune version française, et aucune saison 2 n’a encore été annoncée.

Pour conclure, ainsi que le scandent les chanteurs du générique d’ouverture, Grand Blue vous invite à profiter de la jeunesse universitaire, et je ne peux que vous conseiller de faire de même et de piquer une tête dans l’une des meilleures comédies de 2018, en espérant que les éditeurs français prennent un jour prochain la décision d’éditer les mangas en France.

-Auraman-
Note de la rédaction
Prévu le 13 juillet, l'anime est tiré du manga éponyme totalement déjanté de Inoue Kenji (Baka to Test to Shoukanjuu) & Yoshioka Kimitake (Amagi Brilliant Park), lancé en 2014 chez Kodansha et comprenant actuellement douze tomes reliés, au Japon.

Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter du film et de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Amazon Prime Vidéo
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
http://grandblue-anime.com
Japon
Site officiel

Recherche Google : grand blue dreaming grand blue inoue kenji yoshioka kimitake zero-g
Recherche Yahoo : grand blue dreaming grand blue inoue kenji yoshioka kimitake zero-g

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Grand Blue Dreaming © 2018 INOUE Kenji, YOSHIOKA Kimitake / Zero-G

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.