spacer Vendredi 22 mars 2019 @ 06:45 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Full Blast Science A...  :: Animes ::  Full Metal Panic! In... >>
Full Metal Panic (2005)
Full Metal Panic   TITRE ORIGINAL : Full Metal Panic
  ANNÉES DE PRODUCTION : 2001 - 2002
  STUDIO : [GONZO]
  GENRES : [ACTION] [COMBAT & ARTS MART.] [CYBER & MECHA]
  AUTEUR : [GATOH SHOJI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 24 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
フルメタル パニック!
Synopsis
Sôsuke Sagara, Kurz Weber et Melissa Mao sont des soldats d'élite, membres de l'organisation mercenaire Mithril et chargés de protéger une jeune lycéenne, Kanamé Chidori, cible d'un groupuscule terroriste particulièrement dangereux et bien équipé. C'est le sergent Sagara, le plus jeune de l'équipe, qui se charge d'infiltrer l'école dans laquelle se trouve Kanamé. Malheureusement, enfant-soldat depuis son plus jeune âge, celui-ci n'a aucune connaissance ni expérience de la vie en tant que simple civil, et ses interventions manquent souvent du tact et de la discrétion les plus élémentaires : rapidement, Kanamé commence à se douter de quelque chose, et son tempérament impulsif l'amène à vouloir en savoir plus…

-Guilhem-
Critiques
------------- Critique 1 -------------

Attention, animé culte. Certains trouveront ce terme peut-être un peu trop élogieux, mais FMP n'est pas un simple animé de mécha. Ce n'est pas pour rien si il est comparé à City Hunter, il s'agit d'une série qui a su allier la dérision la plus totale et des combats à la fois impressionnants et magnifiquement orchestrés ainsi qu'une touche dramatique.

Les caractères des personnages sont tous très trempés. Ainsi, notre super-sergent Sôsuke, bien que très bon sur un champ de bataille, est une véritable catastrophe (et donc foire) ambulante au lycée. Kanamé ressemble quant à elle beaucoup à une certaine Naru (Love Hina), et notre cher sergent en prendra pour son grade. Kurz, notre Don Juan de service ; Mao, la cheffe d'équipe ; et la charmante Tessa ne sont pas en reste non plus.

Cet animé, qui commence sur des airs bon enfant, saura offrir plus tard quelques épisodes riches en émotion, et particulièrement dramatiques parfois (épisodes 15 à 17), sans oublier bien sûr ceux de pur délire (épisode 14).

Du côté technique, c'est tout simplement magnifique à tous points de vues : animation, dessin, mise en scène, musiques… C'est du grand art.

Pour terminer, un mot sur l'histoire qui, bien qu'intéressante à suivre, se révèle sans surprises. Les personnages sont là pour servir l'histoire, et non l'inverse, ce qui n’est pas le cas de la suite, The Second Raid (il faut la regarder pour savoir ce que ressentent vraiment les personnages).

-Vincent-

------------- Critique 2 -------------

2002, année fructueuse pour les amateurs de mecha, puisqu’elle vit naître deux séries qui devaient devenir cultes par la suite. La première, c’est Gundam SEED, véritable chef d’œuvre qui relança la franchise alors à bout de souffle, tandis que la seconde est celle qui nous intéresse aujourd’hui, Full Metal Panic.
Full Metal Panic nous plonge donc dans un univers futuriste, mais pas trop semble t-il, où des humains appelés Whispers pourraient avoir des pouvoirs particuliers, et où des organisations apparemment militaires tentent de faire régner la justice en éliminant des terroristes à grands coups de « Lambda Driver », une sorte de moteur de mecha surpuissant dont on ne sait finalement pas grand-chose.

Plus généralement, la série fait le choix de nous proposer un mélange de comédie romantique et de film de guerre. Mélange audacieux mais bancal qui, s’il fonctionne dans les premiers épisodes, s’essouffle hélas rapidement.
C’est là tout le paradoxe de cette série signée Gonzo : les personnages sont très bien écrits, les situations souvent inventives et les dialogues font mouche, mais à aucun moment on ne comprend quels sont les enjeux et de quoi il est vraiment question.
C’est un problème extrêmement frustrant car malgré quelques absurdités dans le pitch de base, on sent bien qu’il y avait quelque chose à raconter, un propos sur notre monde et la guerre en général. Or, tout ce potentiel finit à l’eau car personne n’est fichu de nous expliquer de quoi il retourne.
Fort heureusement, Full Metal Panic sait briller par d’autres aspects et en premier lieu par sa technique.

A chaque instant on sent la patte des anciens de Gainax dans l’animation et la mise en scène (qui ont au demeurant très bien vieilli). Une foultitude de détails anodins dans les mouvements des personnages, une tension maîtrisée lors des scènes d’action, un rythme globalement efficace et des personnages expressifs, tant d’éléments qui rendent le visionnage agréable et poussent à continuer malgré les défauts évoqués plus haut. Seul le character design peut s’avérer un peu repoussant de prime abord mais on apprend à l’apprécier au fil des épisodes.
La bande-originale est quant à elle l’un si ce n’est LE plus gros point fort de Full Metal Panic et ce n’est pas étonnant puisqu’elle partage le même compositeur que Gundam SEED : un certain Toshihiko Sahashi, dont le style, quoiqu’un peu ringard, mélange habilement cuivres scintillants, synthés de basse et cordes lumineuses.
Non contentes de sublimer l’action, ces musiques ainsi que les génériques risquent de vous rester longtemps en tête.

Alors voilà, Full Metal Panic peine peut-être à raconter correctement son aventure, mais le voyage reste plaisant et on en redemande.
Dommage que ces qualités techniques n’aient pas été mises au service d’un scénario plus efficace pour transmettre son message. Si c’est ce que vous cherchiez, il vous reste toujours Gundam SEED !

-Auraman-
Note de la rédaction
Bande annonce


Cet animé est tiré du manga éponyme de Shôji Gatô, Tateo Retsu et Shikidôji. Full Metal Panic adapte les évènements de la première partie alors que Full Metal Panic? Fumoffu couvre diverses histoires courtes ; quant à Full Metal Panic The Second Raid, cette troisième série est une adaptation du manga Owaru Day by Day par les mêmes auteurs.

Le sous-marin utilisé par Mithril pour déployer les méchas AS (Arm Slave) lors des opérations militaires est appelé Tuatha Dé Danann qui signifie littéralement « tribus de la déesse Dana » : dexuièmes et avant-derniers envahisseurs de l'Irlande, ceux-là sont les constructeurs des mégalithes (menhirs, dolmens et autres cromlechs…) qui parsèment le pourtour du continent européen, entre autres prodiges technologiques incluant de vastes et profondes connaissances de la métallurgie.

Le mot « Mithril » vient de la saga du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien et désigne un matériau plus résistant que l'acier mais aussi léger qu'un tissu.

La diffusion de cette série sur Wowow fut déplacée au mois de janvier 2002 à cause des évènements du 11 septembre 2001. Ayatsuri Sakon fut diffusé à la place, durant le calendrier initialement prévu pour Full Metal Panic!.

Full Metal Panic! est le premier animé de Gonzo Digimation à avoir été doublé en tagalog (dialecte indonésien).

Chidori, le nom de famille de la lycéenne Kanamé, signifie « mille oiseaux ».

-Guilhem-
Licencié par :

Déclic Images
Éditeur DVD
Dybex
Éditeur Blu-ray
Manga Distribution
Distributeur DVD
Docomo d animestore
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Full Metal Panic! Invisible Victory
Full Metal Panic! The Second Raid
Full Metal Panic! The Second Raid (spécial)
Full Metal Panic? Fumoffu
Full Metal Panic? Fumoffu (épisodes spéciaux)
Une journée paisible dans la vie d'un capitaine
Références
http://www.tdd-1.com/
Japon
Site officiel de Full Metal Panic!

http://fullmetal-panic.jp
Japon
Site officiel de la saga

Recherche Google : full metal panic full metal panic gatoh shoji gonzo
Recherche Yahoo : full metal panic full metal panic gatoh shoji gonzo

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Full Metal Panic © 2001 GATOH Shoji / GONZO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.