spacer Mardi 15 octobre 2019 @ 07:08 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Cendrillon (version ...  :: Animes ::  Cendrillon 3 : Le So... >>
Cendrillon 2 : Une vie de princesse (2002)
Cendrillon 2 : Une vie de princesse   TITRE ORIGINAL : Cinderella 2: Dreams Come True
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2002
  STUDIOS : [WALT DISNEY PICTURES] [WALT DISNEY JAPAN]
  GENRES : [FAMILIAL & JEUNESSE] [AMOUR & AMITIé] [CONTES & RéCITS]
  AUTEUR : [PERRAULT CHARLES]
  TYPE & DURÉE : 1 FILM 70 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Titre alternatif
Cendrillon 2 : La magie des rêves (titre québécois)
Synopsis
Désireux d'offrir un cadeau original à leur amie Cendrillon, les souriceaux Gus et Jack décident de lui composer un livre d'images, retraçant les principaux faits et gestes de la nouvelle princesse, avec l'aide bienveillante de Marraine la fée.
Le contre s'ouvre sur Cendrillon, de retour de sa lune de miel, qui doit apprendre le lourd protocole du palais que lui enseigne Prudence, l'intendante royale. Écrasée par tant d'interdits, elle finit par douter de son bonheur. Éprise de liberté, elle décide d'imposer son propre style grâce au soutien de ses amis animaux. Or, Jac a lui aussi beaucoup de mal à s'habituer à la grandeur du château et ne pense plus être utile à Cendrillon. Pour corriger cela, il implore la fée de le transformer en jeune homme. Mais Pom-Pom, la chatte du palais, assiste à cette métamorphose et ne cesse alors de le harceler. Pendant ce temps Anastasie, l'une des demi-sœurs de Cendrillon, tombe follement amoureuse d'un jeune boulanger de la ville. La jeune fille se heurte au courroux de sa mère, Mme de Trémaine, méprisant cet idylle inter-classe. Cendrillon va alors déployer des trésors de patience pour permettre aux deux tourtereaux de vivre leur amour. Parallèlement nos amis souris pactisent avec leur ennemi juré, le chat Lucifer. En échange de sa promesse de les laisser tranquilles, les rongeurs vont coacher et habiller le gros matou pour qu'il puisse séduire Pom-pom...

-Bubu-
Critiques
Même si ton cœur a l'âme en peine
Il faut y croire quand même
Le rêve d'une vie, c'est l'Amour


Ah quand on résonne ce refrain, des petites paillettes sortent plein les yeux à l'époque de l'Âge d'or où Disney vendait du rêve avant que survienne le drame du début des années 2000. Un diable a pris possession de la firme et décidé de la transformer en usine à cauchemars !

Sortez les mouchoirs mes chers enfants, et vous chers parents, portez un œil attentif que ce qui va suivre pour ne pas que vous soyez vous aussi traumatisés.

A l'image du Monde magique de la Belle et la Bête ou de La petite sirène 2, nous retrouvons la recette gagnante pour se faire des profits faciles : une suite insipide, uniquement produite pour la vidéo (histoire d'économiser quelques sous), et se torchant sans vergogne sur les rêves de millions de gosses.

Oubliez la magie, la poésie et le grand amour dépeints dans le grand classique, là tout est plat. Ils ont tenté de refaire une compilation de petites histoires, comme dans la Belle et la Bête 3, avec un fil conducteur bancal. Apprendre de ses erreurs, première leçon qu'on inculque à n'importe quel gamin, pour s'améliorer. Ben visiblement, les scénaristes ont zappé la session de rattrapage.
Autant la première histoire est plutôt sympathique car elle oppose tradition archaïque et novation bienvenue, offrant quelques scènes cocasses, autant les deux autres chapitres sont soporifiques et manquent de développement notamment concernant le traitement d'Anastasie.

Contrairement aux films cités plus haut, Cendrillon 2 : Une vie de princesse respecte globalement les héros du premier opus voire même les modernise. Ainsi, les souris sont toujours aussi drôles et complices. Le prince, très effacé dans le premier volet, prend de l'épaisseur grâce à ses quelques lignes de dialogue. Quant à Cendrillon, si elle reste aussi gentille que son modèle original, elle n'est plus passive et n'hésite pas à s'imposer pour faire passer ses idées, va au-delà de la sainte nitouche.
Plus gentille ne doit pas cependant rimer avec idiote. Certes l'amour pardonne tout et améliore les gens mais il ne rend pas pour autant amnésique. Alors quand on la voit se démener pour aider sa demi-sœur, sale garce pourrie gâtée, qui la maltraitait aussi bien verbalement que physiquement dans le premier film, on tombe des nues ! Le plus c'est qu'Anastasie , simple faire-valoir, gagne en personnalité et devient plus humaine. Cela dit c'est un virage serré à 180° question character building. Quant à la grande méchante, Mme de Trémaine. Son évolution est logique : aigrie, méprisante et toujours très ambitieuse. Sa fortune a beau s'être dilapidée depuis des lustres, pas question pour la marâtre de troquer sa belle robe de comtesse contre des haillons ou de recruter du petit personnel. La seule chose qui a toujours compté pour elle c'est l'ascenseur social. Présente quelques minutes, le rôle de la méchante dans ce volet s'apparente davantage à de la figuration. Elle ne cherche même pas à nuire à l'héroïne. Oubliez la femme froide et calculatrice, elle est ici juste une mère abusive et colérique qui doit juste "affronter" la crise d'ado de sa fille. Affronter est un bien grand mot car c'est limite caricatural : "Non tu ne marieras pas avec un vulgaire roturier ! - Maman, je le veux ! Rien ne nous séparera ! - Ok, Javotte on part !"
Le traitement de Lucifer est aussi triste, relégué à un simple bouffon alors qu'il est bien plus sournois.
Quant aux nouveaux personnages, la vieille intendante coincée et la grosse féline narcissique sont juste caricaturaux.

Par ailleurs que serait un Disney sans ses belles compositions musicales. La fibre nostalgique marche à fond avec le retour de certaines chansons cultes : "Bibidi-bobidi-Boo" de Marraine la fée ou "C'est ça l'Amour". Puis on ajoute des nouvelles pour plaire davantage aux jeunes... ou pour qu'ils les oublient aussitôt tellement elles sont passe-partout.
Pour enfoncer le clou, évoquons l'animation ! Si cette dernière n'est pas aussi faible que celle du Bossu de Notre-Dame-2 (autre membre de ce club des ratés), ce second opus ne parvient même pas, et ce, malgré une technologie mieux maîtrisée (et la cinquante d'années qui le sépare !), à tenir, en effet, la dragée haute à son illustre aîné.

Malgré des défauts évidents et sa mauvaise presse, les ventes furent excellentes au point qu'en 2007, une deuxième suite, bien plus travaillée, paraîtra également directement en vidéo : Le Sortilège de Cendrillon.

-Bubu-
Note de la rédaction
• Le film est en fait constitué de trois séquences indépendantes, d'une vingtaine de minutes, reliées entre elles : Aim to Please, Tall Tail et An Uncommon Romance.

Bande annonce


• Ces différents segments suggèrent un projet de série télévisée avortée, mais cela n'a jamais été confirmé par le studio.
Licencié par :

Walt Disney DVD
Éditeur DVD
Walt Disney Home Entertainment [EX Walt Disney Home Video]
Éditeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Cendrillon
Cendrillon 3 : Le Sortilège de Cendrillon
Références
Recherche Google : cendrillon 2 : une vie de princesse cinderella 2: dreams come true perrault charles walt disney pictures walt disney japan
Recherche Yahoo : cendrillon 2 : une vie de princesse cinderella 2: dreams come true perrault charles walt disney pictures walt disney japan

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Cendrillon 2 : Une vie de princesse © 2002 PERRAULT Charles / Walt Disney Pictures, Walt Disney Japan

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.