spacer Mercredi 25 novembre 2020 @ 09:36 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Batman : Mauvais San...  :: Animes ::  Batman : The Dark Kn... >>
Batman : Silence (2019)
Batman : Silence   TITRE ORIGINAL : Batman : Hush
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2019
  STUDIOS : [WARNER BROS. ANIMATION] [DC ENTERTAINMENT]
  GENRES : [ACTION] [AVENTURE] [CARTOON & COMIC] [ÉNIGME & POLICIER] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [KANE BOB] [LEE JIM] [LOEB JEPH]
  TYPE & DURÉE : 1 OAV 82 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Synopsis
Un nouveau criminel, aussi insaisissable que bien informé, sévit à Gotham. Son nom : Silence (Hush en version originale) ! Ce dernier manipule dans l'ombre les ennemis du Chevalier Noir afin de le briser physiquement et mentalement. Après une course poursuite un peu plus musclée avec Catwoman, Batman subit un traumatisme crânien qui l'envoie chez son ami d'enfance le Dr. Thomas Elliot, neuro-chirurgien de renom. Se remettant de ses blessures et accompagné bon gré mal gré de Catwoman, le Croisé Masqué part à Métropolis où il espère bien retrouver Poison Ivy qui a envoûté la voleuse. Cette nouvelle enquête amène Bruce Wayne et Selina Kyle à se rapprocher. Mais les apparences sont peut-être trompeuses et le poids du secret, bien lourd...

-Bubu-
Critiques
Batman : Silence est comme son nom l'indique une ADAPTATION ! Par définition, il s'agit de la transposition d'une œuvre existante pour la produire sur un média différent de celui d'origine. Cela ne signifie donc pas forcément une copie 100 % à l'identique du support original.
Avant d'écrire cette critique, sachez que j'ai vu ce film deux fois : avant et après lecture du comics. Mon plaisir est resté intact.
En tant que néophyte, c'est l'une des meilleures aventures de Batman et d'un calibre nettement supérieur aux derniers volets animés des aventures de l'Homme Chauve-Souris (faut dire que la BD originale fait partie des must). Certes il y a énormément d'action mais pas au point de délaisser l'aspect psychologique des personnages principaux. Honnêtement la romance vouée à l'échec entre Batman et Catwoman est très bien rendue.
De plus, le grand méchant est loin d'être caricatural et s'impose comme l'un des plus machiavéliques du justicier masqué.
Cela dit, nous entrons dans l'autre versant de la définition de l'adaptation : l'introduction d'éléments divergents à l'oeuvre originale, soit la prise de risques des auteurs. Ce point-là a ou va (selon votre degré de connaissance des comics) diverger les spectateurs.

Contrairement à Batman: Year One ou Batman : The Killing Joke, ce long métrage n'est pas un film indépendant. Il s'inscrit dans la continuité "New 52" des DC Animated Original Movies. Outre le chara-design (différent de la BD de ce fait), certaines aventures antérieures mentionnées ne seront comprises que par ceux ayant vu les autres volets de la collection. Quatrième volet de la saga Batman de cette continuité, l'intrigue se déroule peu après l'arc consacré à la mort de Superman.
Ainsi pour être raccord avec les wagons introduits dans cet univers animé et à peu près cohérent avec les péripéties narrées dans le comics, le scénariste Ernie Altbacker a dû faire des changements chirurgicaux concernant quelques personnages. Ra's Al Ghul est remplacé par Lady Shiva, Lex Luthor reprend le rôle de Talia (supposée morte), Killer Croc cède la place à un autre colosse : Bane (choix un peu plus discutable et qui ne rend pas hommage à ce célèbre vilain vu combien il se fait malmener). De même, Jason Todd et Tim Drake disparaissent au profit d'un caméo de Damian Wayne (le fils biologique de Batman créé trois ans après la parution de Silence dans le comics de Grant Morrison). Idem pour Huntress (remplacé par une apparition furtive de Batgirl, vu le faible temps de présence du personnage original, ce n'est guère grave bien qu'elle fasse sa toute première apparition dans cet univers animé).
Si ce changement de têtes a pour but de ne pas embrouiller le spectateur non-lecteur, néophyte et/ou simple cinéaste (ne suivant que les films), certains choix artistiques sont quelque peu décevants au regard des puristes purs et durs.

Comme on l'a dit plus haut, Batman : Silence est une ADAPTATION ! Si elle reprend souvent à la case près certaines scènes clés de l’œuvre originale (comme le baiser entre Batman et Catwoman, le combat entre Batman et Superman ou encore l’apparition sanglante du Joker), la narration diffère et, ce, jusqu'à l'identité du fameux Silence. Je ne fais pas partie des puristes, faire du copier-coller ne m'intéresse guère et être surpris par une adaptation ne peut que me ravir.
Bien entendu, tout dépend de la prise de risques. Elle peut être malheureuse (cf. le prologue décevant de Batman : The Killing Joke) ou bien trouvée (le nouveau Jack l'Éventreur).
Ici, on est plutôt dans un entre-deux.
Comme vous avez lu le pitch, face à un tel melting-pot de personnages, difficile de tous les traiter équitablement en un peu plus d'une heure. Tout l'accent est mis sur la romance et on peut regretter le manque flagrant de développement de certains personnages secondaires et, en particulier, l'ami d'enfance de Bruce Wayne : le Docteur Thomas Elliot.

Tommy occupe un rôle clé dans l'oeuvre originale, partageant les peurs et le chagrin du jeune Bruce après l'assassinat de ses parents. Quelques flash-backs sur sa jeunesse auraient été bienvenus pour qu'on s'attache au personnage et justifier le pétage de plombs de Batman. La BD nous dévoile que ce sont ses échecs et regrets successifs (la paralysie de Batgirl, la mort de Jason Todd) qui le poussent à une pulsion de meurtre. Si l'émotion est toujours présente grâce à la présence de Jim Gordon, elle paraît bien plus artificielle dans ce long métrage. Le personnage de Thomas, non introduit dans les autres films de la saga, n'apparaît ici physiquement que lors de quelques scènes.
De même, la paranoïa de Batman via ses nombreux monologues est éclipsée même si elle reste un brin présente avec Catwoman, archétype de la féline, indépendante, attachante, indomptable, sauvage et impitoyable. Changement heureux par rapport au support original leur relation ambiguë est superbement construite. Enjolivée au début, elle se détériore à mesure que les deux amants dévoilent le pire de leurs facettes respectives et que le grand méchant enfonce des portes ouvertes.

Parlons-en de Silence (Hush). Si ces actions sont identiques à la BD, ses motivations et son identité sont clairement différentes. D'aucuns le trouveront très basique, d'autres comme moi apprécieront cet élan de fraîcheur pour l'un des vilains les plus mésestimés de galerie DC (entre nous, je préfère cette version-là de Silence). De plus, contrairement à la BD, son aura est omniprésente. Si son temps de présence à l'écran n'est pas folichon (dans la BD, il apparaît encore moins et uniquement dans le dernier numéro), sa menace est palpable tout au long du film. Le scénario reste d’ailleurs costaud jusqu’à la révélation finale ! Certes ce n'est pas le final psychologique et tragique de la BD. Toutefois en termes de film d'action et d'explosions, le climax est spectaculaire et sublime la version papier qui elle se termine par une fin ouverte et manquant quelque peu de peps. Cela dit, la lecture du comics dans son ensemble demeure un très bon moment.
Cerise sur le gâteau
: le film ne se termine pas par un Happy End
(contrairement à la plupart des films DC) ! Le dénouement, bien que différent, est aussi amer que celui de la BD.

Pour un non connaisseur du comics et de l'univers de Batman, Batman : Silence est une bonne introduction pour ceux qui voudraient éventuellement découvrir l’histoire originale de Jeff Loeb ou l'univers sombre et adulte du justicier.
Loin d'être parfaite, cette
libre adaptation
offre un divertissement pour ma part satisfaisant et plus particulièrement pour les non lecteurs de comics.

Note finale : 14/20

-Bubu-
Note de la rédaction
Bande annonce


• Sorti à l'été 2019, ce prochain long métrage d'animation de la collection DC Universe Animated Original Movies, visant un public adolescent et adulte, adapte l'une des histoires les plus acclamées du tandem Jeph Loeb (scénariste) et Jim Lee (illustrateur). Cet arc narratif s'étend sur douze tomes publiés entre 2002 et 2003.

• Cette saga introduit Silence, l'un des adversaires les plus pernicieux du justicier masqué. Dissimulant son visage derrière des bandelettes, le criminel manipule les ennemis classiques du héros (Killer Croc, Catwoman, Poison Ivy, le Sphinx, le Joker, Double Face, Harley Quinn, Gueule d’Argile, l’Épouvantail ou encore Ra’s Al Ghul et sa fille) afin de le déstabiliser jusqu'à lui en faire perdre la raison. Dans le même temps, Batman va entamer une romance tumultueuse et sérieuse avec Catwoman au point de lui avouer son identité secrète.

• À ce jour, l'homme aux bandelettes n'est apparu qu'une fois en animation, le temps d'un caméo dans Batman Unlimited. La carrière de Silence se poursuit dans d'autres comics : Batman: Heart of Hush (2008 ), Batman: Hush Money (2009) et Batman: House of Hush (2010) écrits par Paul Dini & Dustin Nguyen ainsi que dans la saga Batman Eternal (2014-2015).

• Contrairement à Batman: Year One ou Batman : The Killing Joke, ce long métrage d'animation n'est pas un film indépendant. Il s'inscrit dans la continuité "New 52" des DC Animated Original Movies et, chronologiquement parlant, se situe juste après Le règne des Superman.

________

- Chronologies de DC Universe Animated Original Movies -

(Collection d'OAV destinées à un public adolescent et adulte)


*

(Film ancré dans l'univers de jeux vidéos de même nom)


*

(Films d'animation adaptés de la série de comics signés par Franck Miller)


*

(Six courts métrages d'animation sensés faire le pont entre les films Batman Begins et The Dark Knight réalisés par Christopher Nolan)


*
DCAMU (DC Animated Movie Universe) version « New 52 »


(Collection de films d'animation partageant une continuité et adaptant des histoires tirées du reboot de l'univers DC : The New 52 lancé en 2011)


1.
La Ligue des Justiciers


> La Ligue des Justiciers - Le paradoxe Flashpoint (amorce des New 52)
> La Ligue des Justiciers : Guerre (introduction du DCAMU (DC Animated Movie Universe))
> La Ligue des Justiciers : Le trône de l'Atlantide

2.
Saga Batman


> Le Fils de Batman
> Nightwing and Robin (prologue de Batman Vs. Robin)
> Batman Vs. Robin
> Batman : Mauvais Sang
> Batman : Silence (se situe juste après Le règne des Supermen)

3.
Saga Constantine


> Justice League Dark
> Constantine : La Cité des Démons

4.
Saga Teen Titans


> La Ligue des Justiciers vs les Teen Titans (suite de Batman : Mauvais Sang et de La Ligue des Justiciers : Le trône de l'Atlantide)
> Teen Titans : The Judas Contract

5.
Saga La Mort de Superman


> La Mort de Superman (Nouvelle adaptation plus fidèle à la BD de 1992 même si le film s'inscrit dans l'univers de Justice League : War)
> Le Règne des Supermen (Transposition du dernier tome de la série "La Mort de Superman")

6.
Saga Suicide Squad


> Suicide Squad : Le Prix de l'Enfer

7.
Saga Wonder Woman


> Wonder Woman : Bloodlines

8.
CONCLUSION du DCAMU


> Justice League Dark : Apokolips War





*

(Suite de films inspirés de la série de comics de même nom introduite par Jeph Loeb)


Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum.
Licencié par :

Warner Bros. Animation
Éditeur DVD
[Toonami]
Distributeur TV

Avis des visiteurs
Pas de note.
Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Batman : Mauvais Sang
Batman Vs. Robin
Constantine : La Cité des Démons
Justice League Dark
Justice League Dark : Apokolips War
La Ligue des Justiciers - Le paradoxe Flashpoint
La Ligue des Justiciers : Guerre
La Ligue des Justiciers : Le trône de l'Atlantide
La Ligue des Justiciers vs les Teen Titans
La Mort de Superman
Le Fils de Batman
Le règne des Supermen
Nightwing and Robin
Suicide Squad : Le Prix de l'Enfer
Teen Titans : The Judas Contract (film)
Wonder Woman : Bloodlines
Références
http://www.latourdesheros.com/
France
Portail francophone très complet dédié aux séries et aux supports animés des DC Comics.

Recherche Google : batman : silence batman : hush kane bob lee jim loeb jeph warner bros. animation dc entertainment
Recherche Yahoo : batman : silence batman : hush kane bob lee jim loeb jeph warner bros. animation dc entertainment

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
États-Unis
Batman : Silence © 2019 KANE Bob, LEE Jim, LOEB Jeph / Warner Bros. Animation, DC Entertainment

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.