spacer Lundi 18 janvier 2021 @ 08:35 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< L'Archiviste  :: Animes ::  L'Arrêt du bus >>
L'Arme ultime (2004)
L'Arme ultime   TITRE ORIGINAL : Saishû heiki kanojo
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2002
  STUDIO : [GONZO]
  GENRES : [DRAME] [ESPACE & SCI-FICTION] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [TAKAHASHI SHIN]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
Saikano
She, The Ultimate Weapon
Synopsis
Shûji et Chise fréquentent la même école dans la petite ville de Hokkaido. Malgré sa grande timidité, Chise trouve un jour le courage d'avouer ses sentiments à Shûji et ils finissent par sortir ensemble.

Mais leur maladroite et touchante histoire d'amour va prendre une tournure inattendue lorsque le pays se retrouve en guerre et que Shûji découvre que l'armée a transformé sa petite amie en une arme de destruction massive…

-Proteus-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Plusieurs thèmes se croisent dans cet animé dont on pourrait dire qu'il s'agit d'une véritable tragédie. D'abord le thème de l'amour et des sentiments est très présent dans le sens où nos deux protagonistes se cherchent en tant que couple tout au long de l'histoire, ne sachant pas comment agir en vrai couple ni même ce que leurs sentiments signifient. Ensuite est également abordé le thème de la guerre et de son atrocité : Shûji déteste la violence et la guerre ; pourtant, celle qu'il aime est une arme à tuer… D'où un dilemme intéressant qui se posera continuellement dans sa relation avec Chise. Qui plus est, la série nous montrera des scènes de guerre sans compromis visuel : beaucoup de sang mais aussi beaucoup de larmes. Bref, Saishuu heiki kanojo est plus qu'une histoire d'amour très touchante : c'est une tragédie pure, parfois trop lacrymale, certes, mais qui rayonne grâce à des personnages pleins d'humanité et grâce à une mise en scène sans compromis.

-GohanSSJ-


------------- Critique 2 -------------
Dans ce monde où se déroule l'animé et où l'Armageddon est imminent, on s'attarde sur une relation amoureuse pas comme les autres : celle de Chise et Shûji, deux adolescents en apparence normaux, mais dont le destin va vite basculer.

Dès le premier épisode, on est imprégné par l'atmosphère si spéciale, très sombre, noire, qui nous serre le cœur tellement c'est triste. Mais le véritable choc ne se fait ressentir qu'après avoir vu le dernier épisode, lorsque l'on repense aux différents évènements qui se sont produits.
Malgré la qualité graphique des personnages plus que moyenne, l'adaptation est très rapide, et cela n'enlève en rien l'attachement qu'on peut leur porter. Autant dire tout de suite que cet animé est très émouvant mais aussi très cruel car la tragédie est présente à chaque instant (même si elle s'apaise en milieu d'animé) puisqu'on s'intéresse surtout à la tragédie que traverse chaque personnage et non pas sur une vue d'ensemble d'un conflit.

On en verserait presque une petite larme parfois tellement la mise en scène est bien faite et tant la souffrance des personnages nous interpelle.
Chise est un personnage très intéressant car bien qu'elle soit l'arme ultime, elle tente par tous les moyens de garder son humanité à travers l'amour quelle porte pour Shûji même si sa personnalité d'« arme » prend le dessus petit à petit. D'ailleurs, une des grandes forces de cet animé est justement cette histoire d'amour entre les deux personnages principaux.

Mais bien que la mise en scène soit géniale, il y a pas mal d'inconnu qui entoure l'histoire, ce qui ternit pas mal l'image générale de l'animé car on est en manque de repères pour situer le contexte. En effet, on ne connait rien de la situation : Qu'est-ce qui a engendré la guerre ? Qui sont les ennemis ? Qu'est ce que l'arme ultime ? Pourquoi Chise est-elle l'arme ultime et pas quelqu'un d'autre ? Pourquoi a-t-elle été créée (apparemment ils n'avaient pas le choix, mais on en sait pas plus) ?

De plus, tous les évènements se déroulent dans une certaine ignorance collective et on a l'impression que rien de dérange personne. Par exemple, lorsque Shûji découvre que Chise est l'arme ultime, il fait comme si cela n'était pas grave et continue d'agir comme d'habitude (normalement, beaucoup seraient terrifiés par cette découverte), cela se produit dans une quasi-indifférence, car cela n'empêche pas sa sœur de faire la fête le jour suivant. On dirait que les créateurs ont préféré multiplier les scènes choc et laisser de côté les transitions pour l'intégration des différentes scènes dans l'histoire.

Un animé à ne pas manquer car très émouvant et tragique, mais dont certaines lacunes de l'histoire en ternissent l'aspect général.

-Proteus-


------------- Critique 3 -------------
L'Arme Ultime est une imposture. Si l'emballage a de quoi attiser la curiosité (une ado chétive et discrète est transformée malgré elle en arme de destruction massive et, évidemment, son amour naissant envers son petit ami Shûji va s'en trouver bouleversé), le contenu est à jeter aux orties.
Ainsi, on a droit, durant 13 interminables épisodes, à un ramassis de banalités.
D'abord, les personnages ne sont pas crédibles : Chisé a l'air d'avoir 10 ans alors que son copain paraît plutôt flirter avec la trentaine. Côté scénario, on frôle le néant. 13 supplices où Chisé et Shûji, insupportables de niaiserie, se déclarent leur amour, puis se font part de leur doutes entre deux crises de larmes qui cherchent (trop) ostensiblement à émouvoir -sans toutefois y parvenir une seconde.
Le background est lui aussi à classer aux rayons des escroqueries, alors qu'une méchante guerre frappe pourtant à la porte du Japon ; les soldats de l'armée sont d'ailleurs stupides au possible, on n'y croit pas un instant...
La photographie ne vient même pas faire illusion, puisque le design général est plutôt basique et l'animation flemmarde (les rues désespérément vides, par exemple).

L'Arme Ultime ressemble à un dégueuli de sentiments. Une piqure de rappel qui confirme que nous sommes bien dans une fiction japanimesque, et dont le spectateur, déjà bien saoulé par ce défaut récurrent, se serait bien passé.
Malgré l'idée de départ, tout à fait louable (et presque originale), cette énième histoire d'amour impossible fait figure d'arme bien inoffensive.

-N!cK-
Note de la rédaction
Bande annonce

Nous vous invitons à discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Déclic Images
Éditeur DVD
Manga Distribution
Distributeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Saikano - Another Love Song
Références
http://www.gonzo.co.jp/works/saikano/
Japon
Site officiel de la série Saikano.

Recherche Google : l'arme ultime saishû heiki kanojo takahashi shin gonzo
Recherche Yahoo : l'arme ultime saishû heiki kanojo takahashi shin gonzo

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
L'Arme ultime © 2002 TAKAHASHI Shin / GONZO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.