spacer Dimanche 15 septembre 2019 @ 10:24 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< 11 Paper Place  :: Animes ::  12 Années >>
11eyes
11eyes   TITRE ORIGINAL : 11eyes
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2009
  STUDIO : [DOGA PRODUCTIONS [DOGA KOBO]]
  GENRES : [AVENTURE] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEUR : [STUDIO LASS]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
イレブンアイズ
Synopsis
Kakeru Satsuki, dont la sœur aînée est morte quelques années plus tôt, tente de mener une vie normale en compagnie de son amie Yuka Minase. Pas évident car le souvenir du drame est encore vif dans son esprit. Un jour comme les autres, paralysés par une douleur aussi violente que soudaine, ils se retrouvent téléportés dans une autre dimension où le ciel et la lune sont teintés de rouge. Rapidement, une horde de monstres les attaquent et la lutte pour la survie commence. Ils découvriront qu'ils ne sont pas seuls : d'autres élèves possédant des aptitudes hors du commun sont dans la même situation qu'eux. Afin de protéger Yuka, Kakeru décide d'apprendre à se battre auprès d'eux car les gardiens de cette « nuit écarlate » semblent bien décider à éliminer ces jeunes gens qu'ils appellent « fragments ».

-Hive-
Critiques
Cachés dans l'ombre des séries à succès se trouvent quelques animés méconnus et pourtant très bons. 11eyes fait partie de ces petites perles que l'on découvre plus par hasard que par désir. Se basant sur un synopsis assez classique pour un shōnen, il écartera la majeure partie des clichés connus et finira vers une orientation limite seinen des plus attirante. Attention, dépaysement en perspective.

Nous suivons donc ici un groupe d'étudiants en uniforme scolaire (rouge, couleur ultra-dominante dans cet animé) affrontant des monstres dans une autre dimension grâce à des pouvoirs magiques. Ce pitch très shōnen est cependant bien amené sur les deux premiers épisodes servant « d'installation à l'intrigue » et reste, avec le chara-design, la seule véritable touche de déjà-vu de cet anime. Oui, les mecs se la jouent cool. Oui, les filles ont de grands yeux et sont exagérément mignonnes mais 11eyes parvient, dans l'évolution de son scénario à se libérer de ces standards.

Dans un premier temps, le groupe n'est pas soudé par une amitié inébranlable comme on le voit souvent. Il s'agit plus d'une coopération partant sur des bases précaires dans un environnement où il est difficile de gagner la confiance des autres. Les révélations et la pression pesant sur ces jeunes gens sont tangibles et vont entraîner des changements de caractères : méfiance, jalousie, hésitation voire même pétage de plomb (venant parfois de personnages dont on ne s'y attend pas) vont mettre à mal ce groupe déjà instable à la base. Moins pour faire rire que pour détendre un peu l'atmosphère, les touches d'humour sont rares et finissent par être totalement absentes à la fin.

Par ailleurs, le scénario a véritablement été travaillé. Évitant les gros discours qui nous assomment d'informations en paquets de douze, l'intrigue est savamment distillée et les informations sont révélées au fur et à mesure de façon à ne jamais s'ennuyer. En effet, les phases de nuit rouge (et donc de combats) sont relativement nombreuses et bien intercalées entre les phases de parlotte. Peu de monotonie donc et une ambiance pesante et oppressante bien retranscrite. Le scénario se dévoile comme étant plus profond qu'une simple lutte entre le bien et le mal, les adversaires n'étant pas toujours ceux que l'on croit.

Mais le plus gros point fort de cet animé reste avant tout sa bande son. 11Eyes fait parti de ces œuvres où il est recommandé d'élever le volume, d'avoir un son 3D pour les enceintes ou en 5.1 avec casque/écouteurs. Il reste aujourd'hui celui qui m'aura offert, avec Fairy Tail, les musiques d'ambiance lors des combats les plus mémorables. Ajoutez à cela des bruitages excellents, véritables appels à tous les amplificateurs de basses et un générique de début resté dans mon top 3 depuis trois ans et on obtient un vrai festin pour les oreilles.

Malheureusement, quelques défauts viennent un peu entacher le tableau et même s'ils sont largement balayés par la qualité globale de l'animé, ils restent néanmoins notables sur le coup. L'animation souffre parfois de certaines raideurs et le style graphique n'offre que peu de détails. Le personnage de Yukiko (ou plutôt sa voix) est agaçant lors de ses premières apparitions et l'on regrettera le côté ecchi de l’œuvre, même s'il reste soft et rare.

Malgré ses défauts, 11eyes reste encore l'un des meilleurs shōnen qu'il m'a été donné de voir. Avec un scénario solide qui nous fait rapidement comprendre que les protagonistes risquent réellement leur vie, une fin concrète et une bande son ahurissante de par l'ambiance qu'elle créé à elle seule, cette série m'aura vraiment accroché du premier au dernier épisode. À consommer sans modération.

-Hive-
Note de la rédaction
Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[A-N-T] Ame-No-Tsuki ( 12 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Références
Recherche Google : 11eyes 11eyes studio lass doga productions [doga kobo]
Recherche Yahoo : 11eyes 11eyes studio lass doga productions [doga kobo]

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
11eyes © 2009 Studio Lass / DOGA Productions [Doga Kobo]

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.