spacer Samedi 27 mai 2017 @ 06:11 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Le « Gothic Lolita »
Connaissant relativement peu le sujet, c'est à Nabil Sahraoui, webmaster de la boutique Punk Rave, que nous avons demandé de nous éclairer en répondant à quelques questions. Celui‑ci n'a pas hésité une seconde à nous aider ; un grand merci à lui.
Mais passons donc à l'article en question. J'espère que vous aurez autant de plaisir à le lire que j'en ai eu à le rédiger !

Il faut tout d'abord signaler, pour ceux qui ne le sauraient pas, que la culture Gothic Lolita se démarque de la mode gothique, pour n'avoir finalement que de lointains rapports avec elle ; je pense au mouvement punk.

Voici d'ailleurs quelques extraits d'un discours de Fumiko et François Amoretti, des icônes du milieu Lolita :

« La mode Lolita est une mode aussi sucrée que des confiseries, mais qui se veut tout aussi sombre et romantique que ce que l'on entend par « gothique » de nos jours. En mélangeant ces thèmes, cette mode s'est vite appelée Gothic Lolita. »
« La mode Lolita est une mode pour les jeunes femmes qui, quel que soit leur âge, ont gardé leur âme d'enfant. »
« La société japonaise est très stricte et sortir du rang est très difficile. Que ce soit à l'école ou au travail, l'uniforme étant de rigueur, ces jeunes femmes doivent attendre leurs jours de congé pour retrouver leur liberté et enfin s'habiller en lolita. Dans ces moments, elles se regroupent entre lolitas et se promènent dans leurs quartiers de prédilection (Shinjuku, Harajuku), se retrouvent dans des salons de thé et font leur shopping ensemble. C'est, d'après ce que j'ai entendu dire, un point commun avec les lolitas françaises. »
« Quand je conçois ces vêtements, j'essaye d'y mettre tout mon cœur afin que les personnes qui les porteront se sentent apaisées, bien dans leur peau. Et en portant ces tenues, elles font plaisir à la princesse qui sommeille en elles. »


Quelles sont les origines du style « Gothic Lolita » ?

Nabil Sahraoui : « Les origines du style Lolita (Gothic Lolita étant une partie de cette mode japonaise) proviennent d'Europe et plus particulièrement de la mode anglaise du XIXe siècle. En effet, à l'époque du règne de la reine Victoria, une nouvelle mode est apparue chez les femmes de milieu aristocratique (longues robes, dentelles, accessoires de coiffure, froufrous) et s'est vite répandue en France, en Allemagne et en Autriche pour devenir un modèle d'habillement chez les aristocrates. »


À droite : peinture du XIXe siècle ; l’impératrice Eugénie entourée de ses dames d’honneur, par Franz Xaver Winterhalter (musée du Second Empire du château de Compiègne).


« Au Japon, le début du style Lolita est apparu dans les années 1970‑1980 mais a eu son apogée dans les années 1990 chez les jeunes ; et cela grâce à différents genres de musique où les groupes s'habillaient d'une manière originale et provocante (X Japan, Malice Mizer et autres groupes Visual Kei et J‑rock). »


Versailles, groupe de Visual Kei.



Pourquoi ce besoin de s'habiller ainsi ?

N. S. : « Je pense que ce besoin est lié surtout à l'importance d'appartenir à un groupe social particulier. Cette mode est similaire au style punk anarchiste des années Sex Pistols en Europe, où la majorité des jeunes portaient des vestes en cuir et des motifs de tartan pour montrer leur appartenance à une idéologie. Au Japon, le sens de cette mode n'est pas si fort. Son succès est dû surtout aux groupes de musique qui s'affichent dans ce genre d'habits, sous les coutures de vêtements représentant si bien l'époque aristo de l'Europe du XIXe siècle. Et vous imaginez à quel point les Japonais sont admiratifs des Européens, tant par leur physique que par leurs vêtements ou leur histoire. »

Quels sont les différents styles vestimentaires et les modes associées ?

N. S. : « Il y a quatre courants principaux, les autres étant une accessoirisation différente des vêtements (Fruits Lolita, Cyberpunk...) :

— « Le plus répandu est le Gothic Lolita. Les habits s’inspirent de l'époque new wave‑punk anglaise. Ces derniers se caractérisent par des robes en dentelle et des froufrous. Les couleurs se résument généralement à des couleurs sombres avec parfois du rouge et du blanc. Les vêtements sont souvent accessoirisés de bijoux en forme de croix ou de symboles ésotériques (pentacle, symbole alchimique). La marque la plus connue est celle de Moi‑même‑Moitié du chanteur Mana. Le maquillage pour ce style est assez prononcé : fond de teint très clair (voire cadavérique), noir et rouge à lèvres.




— « Le Punk Lolita découle du Gothic Lolita mais on y retrouve plus d'éléments punks comme les motifs de tartan ou léopard, des chaines, des épingles à nourrice. Les habits sont moins féminins et plus provocateurs que le Gothic Lolita. Les chaussures, quant à elles, se résument à des Doc Martens et autres Converse. Le style vient surtout de la créatrice Vivienne Westwood. Le manga Nana, par exemple, est une référence pour les habits Punk Lolita. Moins de maquillage pour ce style, mais coiffures exubérantes et crêtes de Mohican sont les plus adoptées.

— « Le Sweet Lolita, beaucoup plus enfantin se rapproche du Gothic Lolita pour les vêtements ; seulement, les prédominances sont le rose et les couleurs claires pastel. Le maquillage est moins présent pour maintenir le côté enfantin. Les accessoires sont souvent des rubans, de la dentelle, de longues chaussettes. Le style de vêtements s'apparente à ceux des contes de fée, comme Alice au pays des merveilles, Cendrillon et autre Belle au bois dormant. La marque emblématique est Baby, the Stars Shine Bright.

— « L'Elegant Lolita ou Classic Lolita est un style plus baroque et mature que le Sweet Lolita. Les couleurs se rapprochent plus du Gothic Lolita mais en moins sophistiquées. Les coupes de vêtement sont plus droites et strictes. Les chapeaux hauts de forme et les bottes élégantes sont les principaux accessoires de l'Elegant Lolita. »


De gauche à droite : Punk Lolita ; Sweet Lolita ; Elegant Lolita.


Que dire de la culture qui en découle ?

N. S. : « La majorité des lolitas se trouvent dans la capitale du Japon, notamment à Shibuya, le quartier des jeunes. Cette culture a inspiré beaucoup de mangas (voir plus bas). Il existe quelques cafés avec certaines douceurs (les sweets) qui attirent énormément les jeunes Japonaises mais je ne crois pas qu'il y ait de lien direct avec les lolitas. Il existe un magazine qui est la référence de toutes les lolitas se nommant Gothic and Lolita Bible. »


Quelques couvertures du magazine Gothic and Lolita Bible.


De quelle façon retrouve‑t‑on ce style dans la japanimation ? Dans quels animés retrouve‑t‑on un aspect « Gothic Lolita » ?

N. S. : « Il existe de nombreuses références du style Lolita dans les mangas. L'un des plus connus est Paradise Kiss de Ai Aizawa (auteur de Nana). On retrouve ce style dans beaucoup de mangas de CLAMP, par exemple. Je pense aussi à Death Note, avec le personnage de Misa qui est la parfaite « goth‑loli », xxxHOLiC, Rozen Maiden, Le Portrait de petite Cosette, etc. »


xxxHOLiC (en haut) et Tsubasa –RESERVoir CHRoNICLE– (en bas).


Paradise Kiss (1re moitié) et Nana (2de moitié).


Figurine de Haruhi Suzumiya (à gauche), Death Note (au centre), Le Portrait de petite Cosette (à droite).


Chobits (à gauche) et Rozen Maiden (à droite).


Et enfin, comment cette mode a‑t‑elle percé chez nous ? Comment suit‑elle son cours ? Actuellement, qu'en est-il de la mode « Gothic Lolita » dans nos contrées ?

N. S. : « La France a toujours été un pays où des aspects de la culture japonaise marchent très bien (mangas, japanim', conventions, go), cependant la mode Gothic Lolita n'en est qu'à ses débuts et se limite surtout à du cosplay dans des salons manga. En effet, il est beaucoup plus dur de se balader dans la rue avec des gens qui portent des jugements sur l'aspect physique d'autrui (chose qui ne se fait pas au Japon, chacun est dans sa bulle). Ce mouvement a eu un petit boost grâce à quelques groupes européens comme Cinema Bizzare ou Tokio Hotel. Le style Lolita se confond beaucoup avec l'emo (style de musique américain) et reste assez sage dans nos contrées. Bref, il y a encore du chemin à faire pour voir des poupées du XIXe siècle dans nos rues ! »


Liens et sources :
Punk Rave : merci à eux pour les photos de mannequins issues de leur boutique en ligne.
Blog de François Amoretti.
Site officiel de Gothic and Lolita Bible.
Wikipédia.


Nous vous invitons à poster vos commentaires sur le forum dans le cas où vous voudriez réagir ou apporter des précisions, ou même évoquer des sujets qui n'auraient pas été abordés ici.
Le 28-06-2010 à 00:00:00 par : Rimoan

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.