spacer Samedi 19 avril 2014 @ 14:19 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Declic Collection
Declic Collection
Suzukaze
Suzukaze
Animesindex
CYBER CITY OEDO 808
Détails
Staff
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon

<< Début - < Précédent
|
Suivant > - Fin >>

1 - Mort virtuelle
Mort virtuelle
Sen-Goku est chargé par Hasegawa de s'introduire dans un immeuble cybernétique, où un pirate inconnu a reussi à prendre en otage 50 000 personnes, en bloquant les sécurités informatiques. Aidé de Benten et de Goggles, il découvre un homme caché au dernier étage qui semble en savoir long sur ce mystérieux pirate. En l'interrogeant, Sen-Goku finit par découvrir son identité : il s'agit de l'ancien architecte informatique qui avait développé tous les systèmes de sécurité, avant de se faire éliminer par l'homme en question. Celui-ci l'avait à l'époque poussé dans le vide, jaloux de ses qualités de programmation supérieures.

Rapidement piégé par les systèmes de sécurité, Sen-Goku réussit à les éviter plusieurs fois en devinant que « l'esprit » du défunt informaticien semble avoir survécu et cherche à se venger de celui qui l'avait tué. Mais comment cela se peut-il ?

Alors que les gyroscopes de l'immeuble (qui est haut de plusieurs kilomètres) - permettant à celui-ci de rester debout - s'arrêtent et que l'immeuble commence à s'effondrer, Sen-Goku découvre, avec l'aide de son robot-équipier, une salle déserte au coeur de l'immeuble. Il tombe alors sur le cadavre putréfié de l'ancien programmeur, entremêlé de milliers de câbles informatiques : voilà comment l'esprit de celui-ci avait pu survivre, en se connectant sur tous les systèmes informatiques !

Un combat bref et violent s'engage, Sen-Goku tue l'architecte informatique, sauve l'immeuble de l'effondrement et les otages dune mort certaine...
Hasegawa semble satisfait, et arrête le compte à rebours de son collier-detonateur : mission accomplie...

- Max -
2 - Arme psychique
Arme psychique
Un mystérieux et monstrueux cyborg sème la terreur dans les bas-fonds de la ville. Hasegawa charge alors Goggles d'enquêter sur les morts causées par cet androïde. Entre temps, celui-ci tombe sur une ancienne complice, recherchée par l'armée et les forces spéciales.

S'apercevant trop tard que celle-ci travaille désormais pour la compagnie qui fabrique ces cyborgs, elle tente de le tuer mais, se rappelant du bon vieux temps, n'en a pas la force : elle lui raconte comment elle a fini par se faire piéger par cette compagnie.

Décidant qu'elle devient alors un témoin gênant, la compagnie décide de l'éliminer, ainsi que Goggles. Ils envoient le cyborg à leur rencontre pour les tuer. Tombés dans le fleuve, Goggles en réchappe, mais pas sa complice; morte noyée dans le véhicule accidenté.

Hasegawa, entre-temps contacté par le général Mashiba (qui s'intéresse mystérieusement à cette affaire), charge alors Goggles de combattre ce cyborg. Celui-ci accepte, n'ayant plus rien à perdre.

Entre-temps, Sen-Goku et Benten découvrent avec horreur que le cyborg a été fabriqué dans la plus totale illégalité, la compagnie utilisant secrètement des cadavres humains afin d'intégrer des cellules neuronales dans le robot : ayant des sens hyper-developpés et des capacités surhumaines, celui-ci devient alors une parfaite machine à tuer « intelligente »...

Echappant aux gardes chargés de les éliminer, ils ne peuvent qu'assister alors au combat à mort qui oppose Goggles au cyborg, combat également surveillé par la compagnie et le général, désireuse d'expérimenter son robot sur une cible entraînée...

Goggles finit in extremis par tuer le cyborg après un long et sanglant combat, en perturbant son système neuronal : il crée un bruit dont la fréquence finit par faire disjoncter le système du robot.

Hasegawa arrête alors son compte à rebours et arrête du même coup le général Mashiba, chef de la compagnie : il répondra de ses expériences macabres devant la justice...

- Max -
3 - Virus mortel
Virus mortel
Un soir, Benten croise une jeune fille au visage blême. Intrigué par sa conversation, celle-ci disparaît soudainement avant qu'il ait pu en savoir plus, laissant derrière elle des pétales de rose...

Pendant ce temps, des savants qui travaillaient sur des séquences ADN sont retrouvés morts, chacun avec de mystérieuses traces de morsure sur le cou et une inscription tracée avec du sang à côté d'eux...

Hasegawa charge alors Benten de découvrir le meurtrier rapidement : il donne carte blanche à lui et ses acolytes et enclenche le compte à rebours...

Benten, aidé de Goggles et Sen-Goku, enquête dans les bas-fonds de la ville et fait parler plusieurs individus : il finit par découvrir que les savants assassinés avaient touché chacun une grosse somme d'argent, et que l’inscription tracée à côté de leurs cadavres a un rapport avec le service de cryogénie de l'hôpital Sayonji. Il y rencontre le créateur du service, un vieillard ridé à l'extrême...

Goggles annonce alors à Benten que ces savants travaillaient à la création d'un virus d'immortalité, mais dont les effets secondaires irréversibles nécessitent que la victime doive boire du sang pour survivre. Celui-ci travaille alors à un rétro-virus que Sen-Goku donne ensuite à Benten.

Ayant fait le lien avec le virus et l'enquête à la suite de son altercation avec une ancienne amie (qui travaille désormais pour le vieillard), Benten la tue et s'introduit en secret dans l'hôpital puis se rend dans la partie située dans l'espace, réservée au département de cryogénisation.

Il découvre alors des milliers de sarcophages, dont celui correspondant à l'inscription. Celui-ci est vide, ne contenant que des pétales de rose... Echappant de justesse à un tigre cybernétique, Benten rencontre la jeune fille qui lui raconte alors que, atteinte d'un mal incurable étant enfant, ses parents l'avaient placée en sommeil cryogénique, pensant qu'à son réveil un remède aurait été trouvé. L'horreur en sera la réalité : inoculée par le virus, elle est désormais vouée à errer pour l'éternité en devant se trouver du sang pour survivre.

Benten décide alors de faire payer le responsable, dont il connaît désormais le visage : le vieillard du service de cryogénie... Celui-ci l'accueille dans ses appartements, situés en haut de la station orbitale. S'ensuit une conversation sur l'éternité, si belle aux yeux du savant, et le sort si horrible de la jeune fille décrit par Benten, dont il a fini par tomber amoureux.

Le vieillard s'étant lui-même injecté le virus, celui-ci rajeunit à vue d’œil et triomphe de son immortalité. Il tente de tuer Benten à l'aide de ses pouvoirs surnaturels dans un combat violent. Celui-ci tente difficilement de s'échapper, prisonnier de la station.

Benten finit par injecter le rétro-virus au vieillard à l'issue du combat, inversant le cours de l'immortalité : le savant meurt et retombe en poussière en quelques secondes.

La jeune fille lui demande alors une dernière faveur : qu'il l'aide à vivre son immortalité en la laissant dériver dans l'espace dans un sarcophage en verre. Benten, la mort dans l'âme, exaucera son désir...

- Max -
Cyber City Oedo 808 © 1990 MUTSUKI Juzo / Madhouse Production

3 résultats (De 1 à 3)
<< Début - < Précédent
|
Suivant > - Fin >>


Version 1.5 - Copyright © Association Animeka 2002-2010 - Termes d'utilisation.