spacer Mardi 29 juillet 2014 @ 18:33 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Declic Collection
Declic Collection
Suzukaze
Suzukaze
Animesindex
<< Whistle!  :: Animes ::  White Album 2 >>
White Album
White Album   TITRE ORIGINAL : White Album
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2009
  STUDIO : [SEVEN ARCS]
  GENRE : [AMOUR & AMITIé]
  AUTEURS : [KAWATA HISASHI] [STUDIO AQUAPLUS]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ホワイトアルバム
W.A.
WHITE ALBUM 後期
White Album 2nd Season
Synopsis
Au lycée, Touya et Yuki se sont avoués les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Cependant, même s’ils continuent de s’aimer, les différents chemins qu’ils ont empruntés les éloignent de plus en plus. En effet, alors que Touya poursuit ses études et essaie de chercher un travail en tant que tuteur, Yuki a commencé une carrière d’idole. L’emploi du temps de cette dernière devenant de plus en plus chargé, Touya se voit contraint de se contenter d’une relation essentiellement basée sur des coups de téléphone. Se rendant compte de la situation, Rena, une amie de Yuki ayant déjà percé dans le milieu, tente de trouver un moyen pour les rapprocher. Malheureusement, d’autres personnes ne voit pas cette union d’un bon œil et essaie d’y mettre fin.

Quand deux âmes sœurs se voient séparées, peuvent elle rester liées ?

-Syaoran-
Critiques
White Album parle de la difficulté de concilier amour et carrière professionnelle, en nous proposant de suivre les tribulations amoureuses de Touya, dont la petite amie est en passe de devenir une Idol. Un sujet qui n'a rien d'innovant puisque une série comme Rec avait déjà évoqué le problème il y a 4 ans. Et, il faut bien l'avouer, la série de 2006 s'en était mieux tiré. Car là où Rec jouait la carte de l'humour et de la légèreté, White Album mise sur la corde dramatique. Le problème, c'est que la japanim' n'est pas vraiment douée pour ce genre, plombée par des dialogues patauds (les phrases sont bien souvent lourdes et difficilement compréhensibles), et des émotions un peu forcées. White Album ne déroge malheureusement pas à la règle.
Résultat ? Même si la série commence bien, elle s'essouffle assez vite. Les tiraillements des deux tourtereaux sont trop caricaturaux pour émouvoir (Touya, en particulier, perdu face à la popularité grandissante de son Idol de petite amie). D'ailleurs, le gros souci de cette série vient de ses personnages. Leurs motivations ne sont pas très claires (que veulent Rina-chan et Shinozuka ?), leurs personnalités non plus (Touya qui paraissait si serein, éclate en sanglot au moment où on s'y attend le moins). Du coup, ils s'avèrent difficilement cernables et le danger, c'est qu'ils deviennent de moins en moins crédibles.
Les persos secondaires sont loin de relever le niveau : bien que nombreux et potentiellement intéressants (Haruka la paumée, Mana l'ado délaissée), ils se révèlent finalement inutiles. D'autres sont trop caricaturaux (Ogata, le producteur qui traite ses chanteuses comme des jouets ; Mizaki, celle qui manque tellement de confiance qu'elle en devient insupportable). On finit par se demander si leur présence ne sert pas juste à densifier l'intrigue, et à tenir 13 épisodes. Dommage, car cet éclatement de centres d'intérêt offrait un second souffle au scenario (tout ne tourne pas qu'autour du couple) et représentait en soi une qualité.
Tout n'est d'ailleurs pas à jeter. L'idée de situer l'histoire en 1986 est lumineuse : les personnages se trouvent ainsi confrontés à l'éloignement et la difficulté de communiquer. Le téléphone devient le seul moyen d'entretenir la flamme, ce qui donne un petit côté romantique pas mal fichu.
Les graphismes, léchés, sont agréables à l'oeil (exceptés quelques animations parfois très mauvaises). Les musiques, qui tapissent le fond sonore, renforcent le côté mélancolique du titre. L'ambiance, en général, est de toute façon réussie, mais ce n'est pas une surprise puisque c'est souvent le cas chez nos amis nippons.

La série des studios Seven Arcs laisse ainsi l'impression de vouloir trop en faire. Un peu plus de finesse dans l'expression des sentiments, et de discernement au niveau de la personnalité des protagonistes n'auraient pas été de trop pour en faire un bon shôjo. Tout comme des persos secondaires un peu moins superflus et plus consistants.
White Album se présente donc comme un anime bancal et maladroit. Pas foncièrement mauvais, mais loin d'être un hit.

-N!ck-
Note de la rédaction
White Album - Saison 01 = Épisodes de 01 à 13.
White Album - Saison 02 = Épisodes de 14 à 26.

Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[TNF] Taiki-no-Fansub ( 6 épisodes sortis )
[DarkAngel] Dark Angel ( 26 épisodes sortis )
[Luna-F] Luna-Fansub ( 6 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Références
http://www.whitealbum-tv.com/
Japon
Site Officiel de la série White Album

Recherche Google : white album white album kawata hisashi studio aquaplus seven arcs
Recherche Yahoo : white album white album kawata hisashi studio aquaplus seven arcs

Staff
Episodes
Paroles
Japon
White Album © 2009 KAWATA Hisashi, Studio AQUAPLUS / Seven Arcs

Version 1.5 - Copyright © Association Animeka 2002-2010 - Termes d'utilisation.