spacer Mercredi 26 avril 2017 @ 08:05 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Un crocodile dans mo...  :: Animes ::  Un drôle de père 12 >>
Un drôle de père (2011)
Un drôle de père   TITRE ORIGINAL : Usagi Drop
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2011
  STUDIO : [PRODUCTION I.G]
  GENRES : [COMéDIE] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [UNITA YUMI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 11 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
うさぎドロップ
Bunny Drop
Synopsis
L'histoire est celle de Daikichi, un jeune célibataire de trente ans, qui découvre que son défunt grand–père a eu une fille d'une union tardive. La petite de six ans, Rin, se retrouve abandonnée, et aucun membre de la famille ne veut s'occuper d'elle. C'est ainsi que Daikichi décide de s'occuper d'elle et qu'il fera tout pour lui redonner le sourire et retrouver sa mère.

-Hunter-saeba-
Critiques

Généralement source d'un épanouissement personnel certain, l'éducation d'un enfant en bas âge est une étape de notre vie marquée par un apport émotionnel qui dynamise, tout en le modifiant, le quotidien de chacun. Si le thème semble pouvoir fournir matière à offrir de grands moments d'animation, on se rend rapidement compte que ce dernier n'est pas aussi exploité que l'on pourrait le penser. Excepté des rares œuvres comme l'incommensurable Yotsuba&!, le dernier arc empli de poésie de Clannad After Story, le nostalgique Aishiteruze Baby ou encore le récent manga My Girl, le sujet a finalement du mal à percer chez nous. Cela expliquera peut-être en partie l'enthousiasme d'assidus lecteurs français lorsque l'éditeur Delcourt a annoncé la licence d'Un drôle de père. Enthousiasme qui a redoublé au moment où Wakanim diffusa quelques mois plus tard l'adaptation animée de ce dernier. Les portes d'un nouveau josei prometteur en tous points nous étant alors pleinement ouvertes, nous ne pouvions refuser pareille invitation pour vérifier que le thème y soit traité avec humanité et tendresse.

Reconnue au Japon pour la qualité de ses histoires, Yumi Unita possède un style artistique propre au genre dans lequel elle s'inscrit. En effet, la simplicité de ses traits se démarquent de la plupart des œuvres existantes et se ressent notamment dans les arrière-plans, dépourvus de détails. Donnant une impression de vide au sein de la version papier, on constate que les studios I.G ont pris le temps de corriger cet aspect. Dans cette adaptation, la légèreté du crayon de l'auteur, servie par des couleurs pastel reposantes, offre à l'œuvre une ambiance douce et mielleuse à laquelle on s'attache très rapidement. Les émotions n'en ressortent alors que plus fortement et permettent une immersion rapide au sein du quotidien de nos deux protagonistes.

Et justement, Usagi Drop, c'est avant tout la mise en relief de cette relation affectueuse qui lie un père à sa fille adoptive. Totalement dévoué à son travail, Daikichi, en dépit de son caractère qui y est pourtant pleinement adapté, n'entretient guère de relations sociales, n'ayant que peu de temps à y consacrer. Sa rencontre avec Rin va ainsi changer du tout au tout sa manière d'appréhender la vie et mettre à la lumière de tous les innombrables qualités qu'il possède naturellement. Une véritable force tranquille qui, malgré son air un peu pataud, possède une sérénité à toute épreuve, un côté humble et attentionné ainsi que cette générosité sans faille qui le pousse à offrir sans jamais penser à recevoir. Bien entendu, c'est cet amour qu'il ne demande qu'à donner et cette envie de voir sourire Rin qui le pousse à la prendre sous sa responsabilité, évitant à cette dernière d'être prise en charge par une famille d'accueil.

Cependant, le sauveur est-il uniquement du côté que l'on pense ? La question nous interpelle et va rapidement trouver une réponse au fil des épisodes. En effet, de par son attitude positive, son côté pétillant et plein de vie, Rin va bouleverser, sans s'en rendre compte et de la plus belle des façons, le quotidien de cet homme habitué à se retrouver seul. Cette nouvelle présence change radicalement son mode de pensée et va l'amener à prendre conscience et à profiter de tous ces petits moments de bonheur dont il ignorait l'existence jusqu'à présent. Grâce à Rin, Daikichi élargit son cercle de connaissances et voit sa vie monotone devenir plus dynamique et euphorisante. On ressent alors pleinement la complémentarité entre ces deux êtres qui deviennent un repère l'un pour l'autre et qui se permettent mutuellement de s'épanouir pleinement dans leur nouvel environnement. Cet amour affectueux qui transparaît à travers leurs regards et leurs attitudes offre ainsi à l'œuvre une ambiance touchante et pleine de tendresse, à laquelle il est difficile de ne pas succomber.

Alors que le cœur du scénario repose en premier lieu sur cette évolution du lien affectif qui unit Daikichi et Rin, et, par conséquent, sur les difficultés rencontrées pour élever seul un enfant, l'histoire évite les redondances grâce à différents évènements qui permettent à l'auteur de traiter certains sous-thèmes avec beaucoup de subtilité. On se penchera notamment sur la culpabilité à peine masquée que ressent une mère qui choisit d'abandonner son enfant pour son travail, sur les doutes que l'on peut éprouver à l'égard du bonheur que l'on est censé ressentir au sein de sa famille ou encore sur la possibilité de former une famille recomposée. De par leur fragilité, leurs incertitudes et leurs émotions, les différents protagonistes apportent ainsi une véritable touche d'humanité à une œuvre qui n'en manque définitivement pas. Prenante de bout en bout, la série aura finalement réussi le tour de force de combler toutes les attentes que l'on pouvait avoir à son encontre et nous fait ressortir de cette aventure le cœur léger et le sourire aux lèvres.

À travers Usagi Drop, Yumi Unita ne cherche bien entendu pas à donner des leçons de vie, l'auteur pose simplement un regard à la fois réaliste et optimiste sur une société où chaque parent est, à un moment donné de son existence, confronté à choisir entre sa famille et son travail. Face à ce dilemme, Daikichi verra sa décision changer de manière radicale ses priorités, influencé par le sourire envoûtant de cet enfant qui va illuminer son avenir. À l'aide de ces couleurs automnales et chaleureuses, l'œuvre retranscrit ainsi à merveille tout l'amour et la complicité qui lient Rin et Daikichi. Souvent amusante, parfois émouvante, en ne reprenant que la première partie du manga, la série marque brillamment sa présence dans l'animation japonaise comme une quête initiatique sur la filiation et le sens de la vie, remplie de beauté et de poésie.

-Syaoran-
Note de la rédaction
Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur notre forum.
Licencié par :

logo
Distributeur Web
Éditeur Web
logo
Distributeur Web

Vidéos
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Un drôle de père 12
Références
http://www.usagi-drop.tv
Japon
Site officiel de la série.

Recherche Google : un drôle de père usagi drop unita yumi production i.g
Recherche Yahoo : un drôle de père usagi drop unita yumi production i.g

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Un drôle de père © 2011 UNITA Yumi / Production I.G

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.