spacer Jeudi 23 novembre 2017 @ 22:58 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Toshi Densetsu Monog...  :: Animes ::  Toshokan Sensou - Sp... >>
Toshokan Sensou
Toshokan Sensou   TITRE ORIGINAL : Toshokan Sensou
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2008
  STUDIO : [PRODUCTION I.G]
  GENRES : [ACTION] [COMBAT & ARTS MART.]
  AUTEUR : [ARIKAWA HIRO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
図書館戦争
Library War
Synopsis
A l'aube de l'ère Seika, afin de régulariser les médias pouvant présenter une mauvaise influence sur la société, la Loi de Nettoyage des Médias fut votée. Les librairies s'armèrent afin de protéger eux-mêmes la liberté d'expression de l'extrême censure appliquée par le Comité de Nettoyage des Médias.
Dans la 31ème année de l'ère Seika, une jeune fille plongea seule au milieu de ce conflit...

- death4578 -
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Une des qualités de la japanimation, c’est d’avoir la capacité de traiter des thèmes d’actualités en y incorporant un aspect satyrique. Avec Toshokan Sensou, on nous offre la possibilité de nous pencher sur un point sensible souvent source de polémique : la liberté d’expression.

Afin de délivrer un message sur ce sujet en évitant de critiquer directement la politique d’un quelconque pays (on pourra se permettre de penser à la Chine …), l’auteur crée pour son œuvre un système gouvernemental différent de ce qui existe à notre époque. Le problème de cet univers est qu’il nous paraît légèrement absurde de par son fonctionnement. Par exemple, on pourra trouver assez étrange de voir que les combats perpétuels entres les deux camps ennemis soient minutés et qu’il semble exister des règles précises à respecter durant l’affrontement. Nous avons un peu l’impression d’assister à un combat qui se situerait entre une guerre et un simple jeu d’adulte. Enfin, vous me direz que la guerre n’est rien d’autres qu’un jeu d’adulte malsain. Toujours est il que nous comprenons très vite que Toshokan Sensou ne se démarquera pas sur l’aspect politique et l’aspect de conflit qu’il met en scène.

Là où la série possède de l’intérêt, c’est tout d’abord au niveau de ses graphismes. Rien de fantastique mais tout de même, il y a une mise en relief des personnages très sympathique grâce aux contours renforcés de ces derniers. Du côté de l’animation c’est aussi réussit, notamment sur les scènes de combat où on ne dénote aucune lenteur. Ces dernières sont bien réalisées avec notamment les impacts des balles sur le décor qui ne sont pas oubliés ce qui renforce le côté réaliste de l’oeuvre.

Et puis, au cœur de ces batailles se situe une jeune femme dont la force de caractère et la détermination rappelleront à certains Matsukata de Hataraki man. Femme dévouée corps et âme à la cause qu’elle défend, Kasahara va dévoiler une grande sensibilité et quelques faiblesses psychologiques liées à l’accomplissement des taches qu’ils lui sont imposées. De ce fait, le personnage est assez touchant et va gagner en intensité grâce à son supérieur hiérarchique Doujou. Ensemble, ils formeront un duo remarquable, assez similaire à l’exceptionnel Nodame-Chiaki de Nodame Cantabile au niveau de cette relation Sempai-élève qui se crée. L’humour et la romance qui apparaissent au cours de leur rapprochement sont vraiment rafraîchissants et permettent d’apprécier les personnages à leur juste valeur.

L’avantage d’avoir une héroïne réussie, c’est que le fait de la suivre et de regarder sa vision des choses sur les évènements en cours devient très appréciable. Son comportement et sa façon d’agir rendent l’anime plus vivant voir plus exaltant. On appréciera surtout son évolution au fil des épisodes dans ce milieu où au final il est indispensable de tirer si l’on ne veut pas perdre la bataille. L’auteur se sert ainsi de Kasahara pour montrer la stupidité de porter atteinte à la liberté d’expression, acte qui limite la pensée humaine et qui, au final, débouchera sur de perpétuels conflits sanglants.

En résumé, si l’auteur aurait pu être beaucoup plus percutant sur le thème traité, il met tout de même en avant un sympathique duo et surtout une héroïne captivante de par son caractère. Le mélange action/humour permet d’apprécier l’œuvre de plusieurs façons. Bref, Toshokan Sensou fait parti de ces séries de bonne facture qui s’offre en plus le luxe de nous envoyer un message de grande valeur : « Le droit d’expression est aussi essentiel à défendre que le droit de vivre car si l’un disparaissait, l’autre n’aurait plus de raison d’exister ».

-Syaoran-


------------- Critique 2 -------------
Toshokan Sensou est une œuvre dans l'ensemble réussie, mais qui laisse un goût d'inachevé.
Elle compte en effet de nombreux atouts, comme ses personnages (l'héroïne, Kasahara, sensible mais ultra déterminée, est très attachante, tandis que son froid et taciturne supérieur Dôjô permet de créer un duo comique suscitant un certain intérêt) ou son design (les contours des personnages offrent un rendu très "doux").
Autre point fort, et non des moindres : le background, qui se révèle très étoffé. Les aventures de Kasahara se suivent sur fond de guerre politique, où la liberté d'expression et d'opinion est mise en jeu. Peu de séries animées peuvent se vanter d'offrir un contexte aussi riche, et c'est là la grande force de Toshokan Sensô. Malheureusement, c'est aussi ce qui rend cette série si frustrante, car on aurait forcément aimé une trame plus étalée, avec des intrigues politico-militaires plus développées, offrant quelques rebondissements (pourquoi ne pas avoir, par exemple, étoffé le rôle joué par le Ministère de la justice et le frère de Tezuka ?) ; les personnages secondaires peuvent ainsi paraître parfois transparents, voire creux (Shibasaki a un rôle très réduit, tandis que l'on effleure à peine le torturé Tezuka).
Le format de 12 épisodes ne permettant rien de tout cela, on doit se contenter bon an mal an de plusieurs histoires indépendantes, qui font la part belle à l'abnégation de son personnage principal et l'évolution du regard qu'elle porte sur la société (et sur sa relation hiérarchique avec son supérieur). Quelques affrontements bien mis en scène sont à signaler ; tout cela est agréable et se suit très facilement, mais une sensation de légèreté plutôt pénalisante subsiste.

Toshokan Sensô est quand même à voir, car il sait s'adresser à plusieurs publics, grâce à son contexte mature et son humour grand public. Sa courte durée de vie et l'impression de légèreté qui en résulte l'empêche toutefois de le classer parmi les "indispensables". Dommage, le potentiel était bel et bien là.

-N!ck-
Note de la rédaction
Basé sur les romans d'Hiro Arikawa.

Nous vous invitons à venir discuter de la série sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Toshokan Sensou - Special
Références
Recherche Google : toshokan sensou toshokan sensou arikawa hiro production i.g
Recherche Yahoo : toshokan sensou toshokan sensou arikawa hiro production i.g

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Toshokan Sensou © 2008 ARIKAWA Hiro / Production I.G

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.