spacer Jeudi 25 mai 2017 @ 08:51 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Tokyo ESP  :: Animes ::  Tokyo Ghoul √A >>
Tokyo Ghoul (2014)
Tokyo Ghoul   TITRE ORIGINAL : Tokyo Ghoul
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2014
  STUDIO : [PIERROT CO.,LTD.]
  GENRES : [ACTION] [FANTASTIQUE & MYTHE] [HORREUR]
  AUTEUR : [ISHIDA SUI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
東京喰種[トウキョウグール]
Synopsis
N'étant plus au sommet de la chaîne alimentaire, l'humanité doit faire face à un nouveau prédateur : les goules. Dotées d'une force extraordinaire, ces dernières profitent de la nuit pour se nourrir de chair humaine. Malgré la menace qui plane sur Tokyo, chacun essaie de continuer à vivre le plus normalement possible en espérant ne pas être ciblé. Bien loin de tous ces meurtres morbides, Kaneki est un lycéen ordinaire n'ayant que pour seule préoccupation son premier rendez-vous avec une jeune femme. Toutefois, suite à un concours de circonstances, il se retrouve au seuil de la mort et ne parvient à survivre qu'en devenant lui-même une goule. N'acceptant pas sa condition, il devra alors lutter pour ne pas assouvir tous ses nouveaux besoins dans un monde nocturne des plus sanglants.

-Syaoran-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Tokyo Ghoul est un animé au character design et à l'animation soignés. Le scénario est original, sans aucun fan service, ce qui est un atout non négligeable et une véritable bouffée d'air frais dans un marché inondé par les œuvres sans trame, plombées par les petites culottes et les blagues en dessous de la ceinture. Ici, l'atmosphère, dans un style sombre et glauque, est plutôt bien rendu. Les combats sont mis en scène de manière tout à fait satisfaisante et la psychologie des personnages est prise en compte malgré la brièveté de la série. 

Toutefois, Tokyo Ghoul est une parfaite déception. Il faut dire aussi que le manga lui-même s'achève trop vite avec l'impression qu'il nous manque des réponses, comme si l'auteur s'était empressé de boucler l'histoire. Ce fait lui seul ne facilite déjà pas l'adaptation à l'écran mais si en plus de cela la version animée passe sous silence des informations ainsi que des scènes cruciales, le scénario devient alors à la fois incompréhensible et inintéressant. Ce sabotage est un coup dur et c'est sans compter les longueurs inutiles : on peut voir passer plusieurs épisodes sans que rien ne se passe.

La série nous laisse donc avec un arrière-goût d'inachevé et une certaine frustration alimentée par des passages alléchants (à l'instar du dernier épisode) qui ne parviennent pas à tenir leurs promesses au bout du compte. Finalement, Tokyo Ghoul est un animé à regarder pour se dépayser du fan service ambiant et étouffant mais qui risque tout de même de vous laisser sur votre faim. 

-Haflinger-sama-


------------- Critique 2 -------------
Fort d'une large diffusion et d'une récente acquisition des droits par le réseau Netflix, Tokyo Ghoul est sans conteste l'un des animes les plus plébiscités de ces deux dernières années, succès dont profitait déjà le manga depuis quelques temps.
Alors qu'en est-il de cette adaptation qui semble déjà s'être imposée comme une référence dans le monde actuel de l'animation japonaise ?
Eh bien pour commencer, on peut saluer l'initiative de l'auteur de placer le spectateur dans un univers tout à fait dépaysant.
Habituellement, dans ce genre d'histoire, les personnages principaux sont des étudiants qui tentent d'échapper à des monstres ou les combattent.
Ici, la situation s'en trouve quelque peu renversée : on suit des monstres qui dévorent les humains dans des ruelles sombres et se livrent à de sauvages affrontements ainsi qu'à d'horribles meurtres. Mais de prédateurs, ils n'en ont que le nom, puisque traqués par d'impitoyables policiers, aux capacités physiques rivalisant avec les leurs, bien décidés à éradiquer la menace « goule » de la capitale. Par ailleurs, tout le travail de scénarisation consiste à humaniser lesdits monstres au travers de notre héros, Kaneki, qui devient malgré lui l'un d'eux.
Alors oui, sur le papier, c'est alléchant et cela ouvre la porte à de nombreuses situations et réflexions sur notre monde actuel, sur les émotions, etc.
Malheureusement, à mon sens, le pari n'est qu'à moitié réussi.

Les personnages sont attachants et crédibles dans une certaine mesure. Le combat que mène Kaneki, contre les autres mais aussi contre lui-même, est bluffant de réalisme et d'émotion dans les premiers épisodes. De plus, l'animation sert très bien le propos. L'ambiance, glauque et malsaine, dérange juste comme il faut.
Mais à trop vouloir en faire, on risque de rebuter le spectateur. Tokyo Ghoul semble nous faire passer un message, caché derrière des litres d'hémoglobine et des scènes de torture parfaitement insupportables pour les âmes très sensibles. Et d'ailleurs, ce n'est qu'un détail, mais les scènes humoristiques (car oui, il y en a) me donnent cette impression que l'anime ne s'assume pas.
Cela concerne notamment toutes ces petites scénettes à la fin des épisodes dans lesquelles un moment tragique est tourné en dérision.
Pour être clair, il me paraît dommage d'avoir donné la priorité à la violence insoutenable plutôt qu'à l'atmosphère dérangeante parce que choquer à l'excès les gens rend la seconde lecture d'une œuvre plus difficile à percevoir.
A ce propos, en interrogeant des adolescents ayant entre 12 et 18 ans, je me suis rendu compte que beaucoup d'entre eux ont surtout retenu et apprécié l’œuvre pour ces passages sanglants, faisant fi d'une lecture alternative. Ceci est un peu dommage.
Cette première saison de Tokyo Ghoul n'est donc pas un plantage complet mais une certaine déception si vous aimez réfléchir au pourquoi d'une intrigue. Pour le reste, le scénario saura vous tenir en haleine malgré une baisse de régime très handicapante vers la fin, due au format trop court de la série pour faire tenir toute l'histoire en son sein.

-Auraman-
Note de la rédaction
Bande annonce



Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

WAKANIM
Distributeur Web
@anime
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD
Netflix
Distributeur Web

Vidéos
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Tokyo Ghoul √A
Tokyo Ghoul : Jack
Tokyo Ghoul: Pinto
Références
http://www.maql.co.jp/special/tokyoghoul/
Japon
Site officiel de la série.

Recherche Google : tokyo ghoul tokyo ghoul ishida sui pierrot co.,ltd.
Recherche Yahoo : tokyo ghoul tokyo ghoul ishida sui pierrot co.,ltd.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Tokyo Ghoul © 2014 ISHIDA Sui / Pierrot Co.,Ltd.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.