spacer Mardi 23 mai 2017 @ 16:49 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Sherlock Yack  :: Animes ::  Shi ki (épisodes spé... >>
Shi ki (2010)
Shi ki   TITRE ORIGINAL : Shiki
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2010
  STUDIO : [DAUME, INC.]
  GENRE : [HORREUR]
  AUTEURS : [FUJISAKI RYU] [ONO FUYUMI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 22 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
屍鬼
Shi-Ki
Synopsis
Isolé de par les collines qui l’entourent, le village de Sotoba est véritablement coupé du monde. De ce fait, certains jeunes n’ont qu’une seule envie : quitter la région pour retourner à la ville et goûter aux joies de la modernité. Cependant, au moment où des étrangers viennent occuper l’ancien château abandonné qui surplombe le village, une succession de morts mystérieuses perturbe le calme habituel des environs. En effet, des personnes peu âgées et en parfaite santé semblent tomber subitement en anémie pour finalement mourir quelques jours plus tard. Alors qu’une possibilité de pandémie est supposée, certaines rumeurs répandent l'idée que la cause de tous ces drames pourrait en vérité trouver sa source dans des raisons à la fois obscures et surnaturelles…

-Syaoran-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Sombre, inquiétant et morbide sont les trois mots qui caractérisent le mieux Shi ki.

Un village enclavé, calme, trop calme et avec peu de débouchés comme il en existe de nombreux dans la campagne japonaise. De nouveaux arrivants, des départs, de plus en plus de cas d'une étrange maladie. Une nouvelle épidémie… ? Peu à peu, le malaise s'installe. Mais pas parmi tout le monde. Beaucoup de villageois semblent ne rien remarquer. La sensation de malaise ne fait que s'accroître…

Le thème, vu et revu aussi bien dans la littérature qu'au cinéma, est abordé ici sous un aspect particulièrement réussi où le mystère et l'inquiétude sont omniprésents. L'ambiance et les codes adoptés sont très proches de ceux du magnifique roman de Bram Stoker écrit au XIXe siècle, un des fondateurs du mythe (je ne citerai pas le titre que beaucoup auront sans doute reconnu pour ne pas en révéler d’avantage).

L'histoire réussit avec brio à développer un grand nombre de personnages. D'ailleurs, il n'y a pas de héros, au sens propre comme au figuré. Aucun personnage n'est manichéen. Chacun a ses forces, ses faiblesses, éprouve de la tristesse, du découragement, de la stupidité, de la méchanceté, du mépris, de l'indifférence, de la colère et de la folie. Des personnages humains tout simplement : répugnants ou attirants, envoûtants ou transparents, révoltés ou désabusés. Pour une fois, on nous offre une vraie réflexion sur le mal et les croyances collectives amplifiées par les mouvements de foule. Les scènes gores (et elles sont nombreuses) alternent avec des moments calmes. Pas d'humour lourdingue ou de psychologie élémentaire ou larmoyante. Juste des sentiments bruts. Le dénouement, assez rapide mais néanmoins complet, est volontairement précipité, comme un vent de folie se propageant parmi une foule pour nous montrer qu'au final les plus mauvais ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

Certes, l'ensemble n'est pas exempt de défauts. En premier lieu, ce qui pourra en dérouter certains est le character design, en particulier les coupes et les couleurs de cheveux, qui font partie des plus immondes et ridicules qu'il m'ait été donné de voir jusqu'à présent. Second point, les premières apparitions des personnages ne sont vraiment pas élogieuses et ne laissent — à tort — rien présager de bon pour la suite. C'est d'ailleurs à cause de ces deux points que j'ai vraiment failli arrêter de regarder la série dès le premier épisode. Le dernier point que l'on regrettera est non pas le manque de paroles, mais le manque de communication entre les personnages. Ceux qui regarderont l'anime comprendront.

Il n'y a rien à dire concernant l'animation, elle est conforme aux standards du moment, avec toutefois l'accent mis sur les détails macabres. La bande-son est bien réussie, avec des musiques qui renforcent le sentiment de malaise, de tristesse, tout en apportant une touche de merveilleux-inquiétant grâce aux sons cristallins des claviers et aux voix féminines en arrière-plan. On appréciera également le travail des doubleurs sur les voix japonaises des très nombreux protagonistes.

Au final, Shi ki est une belle découverte, une histoire qui tient la route, avec une ambiance très réussie et qui vous fera passer un agréable moment (si vous arrivez à faire abstraction des coupes de cheveux).

-Shibo-


------------- Critique 2 -------------
Shi ki restera la découverte de l'été 2010. Une série unique ; j'ai vu beaucoup de séries, mais aucune ne s'en rapprochait.

Le metteur en scène met surtout en place une réelle atmosphère morbide, pas glauque ou malsaine, mais réellement morbide, où la mort est le quotidien de tous les personnages. Le traitement de l'histoire est adulte, donc pas de mise en scène tape-à-l'œil ou de manichéisme pour collégiens, le rythme est volontairement lent, mais pas plus que les séries policières et d'enquête japonaises classiques.

Ce que j'ai aussi aimé, c'est que l'histoire s'articule autour de plusieurs personnages à la fois : le médecin, le prêtre, le jeune ado et les Shi ki. Chacun a son point de vue, sa « philosophie » des évènements. Les personnages sont adultes, matures, intelligents, conscients de l'étendue de leur actes et de leurs propres limites. Il y a des réflexions intéressantes, sur la nature de l'homme, la fatalité… Alors, d'accord, le design est vraiment particulier, mais le fait d'introduire de telles créatures dans le monde actuel l'est aussi, ça ne m'a donc pas choqué plus que ça. Et les spectateurs qui se fondent uniquement sur le character design pour juger une série sont bien obtus…

Une série mélangeant enquête et surnaturel, avec de vrais personnages, une histoire bien écrite, des rebondissements qu'on attendaient pas, une ambiance unique et un final un peu abrupt, je vous l'accorde, mais on ne voit pas des séries de cette qualité tous les jours, ni même tous les ans…

-Gunbuster-
Note de la rédaction
Cette série peut contenir des scènes de sexe, de cruauté, de torture ou d’horreur.

Bande annonce

Nous vous invitons à discuter de la série sur le forum !
Licencié par :

[KZ TV]
Distributeur TV
KZPlay
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Shi ki (épisodes spéciaux)
Références
http://www.okiagari.net/
Japon
Site officiel de la série.

Recherche Google : shi ki shiki fujisaki ryu ono fuyumi daume, inc.
Recherche Yahoo : shi ki shiki fujisaki ryu ono fuyumi daume, inc.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Shi ki © 2010 FUJISAKI Ryu, ONO Fuyumi / Daume, Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.