spacer Mardi 17 octobre 2017 @ 20:44 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Mynarski chute morte...  :: Animes ::  Myself ; Yourself >>
Myriad Colors Phantom World (2016)
Myriad Colors Phantom World   TITRE ORIGINAL : Musaigen no Phantom World
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2016
  STUDIO : [KYOTO ANIMATION]
  GENRES : [ÉNIGME & POLICIER] [FANTASTIQUE & MYTHE] [TRANCHE DE VIE]
  AUTEUR : [HATANO SOUICHIROU]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 23 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
無彩限のファントム・ワールド
Myriad Colors Phantom World
Synopsis
En raison d'une attaque terroriste, un virus infectant le cerveau fut libéré sur une large zone civile. Les habitants virent leur perception du monde être modifiée et devinrent capables d'apercevoir des entités que l'on ne pensait qu'imaginaires telles que les youkai ou monstres issus de différentes légendes. Le gouvernement déclara immédiatement l'état d'urgence et regroupa ces derniers sous le nom de Phantoms. Par ailleurs, des enfants développèrent des capacités spéciales leur permettant de combattre ou de sceller les Phantoms jugés dangereux pour les humains. Haruhiko Ichijou et Izumi Reina sont deux étudiants de l'académie Hosea qui réunit les adolescents vérifiant ces conditions. Comme leurs camarades, ces derniers se voient régulièrement attribuer des missions afin d'assurer la cohabitation entre humains et Phantoms.

-Syaoran-
Critiques
Myriad Colors Phantom World, c'est une grande et longue histoire. Cette série est simplement l\'incarnation parfaite de ce que font des fans d'animation lorsqu'on ne leur pose pas vraiment de limite : quelque chose qui leur plaît et de mauvais goût. Voici finalement une série à l'image de ce que propose le tant vénéré KyoAni depuis des années, lorsque le studio ne prend pas la peine d'engager ses principaux talents sur un anime.
L'histoire est d\'une platitude incroyable, les personnages versent dans le mélodrame à la Okada – c'est à s'y méprendre - et la surcouche de fan service vient couronner cette série. Voilà pour les généralités.

Pourtant, il y a quatre épisodes qui décollent véritablement et qui sont finalement assez agréables à regarder. Pour ainsi dire, ils n'ont plus grand chose à voir avec le reste de l'anime. Il s'agit des épisodes 6, 7, 10 et 11.
C'est ce milieu de série qui est intéressant avec des univers différents et des histoires en décalage avec une certaine part de la production actuelle. On s'éloigne à ce moment du mélodrame dégoûtant et du fan service racoleur pour laisser place à un divertissement d'une certaine qualité. Un peu à l'image de ce qu'aurait dû être la série, en fin de compte. Je tiens à signaler qu'il est parfaitement possible de ne regarder que ceux-ci étant donné qu'ils ne nécessitent pas une appréhension de la totalité de l'animé.
Cependant il ne faut pas se faire des illusions. Au moment de la production, toutes les grandes figures de KyoAni étaient ailleurs et concentrées sur Sound Euphonium ou A Silent Voice.

Au final, je trouve que la série aura mal vécu toutes ces approches différentes comme s'il manquait une certaine identité. Une identité absolument indispensable afin que l'on puisse se souvenir de cet animé. Ceci lui fait vraiment défaut en plus de cette ambiance trashy et dégoulinante. L'anime n'a pas su assumer une direction unique afin de servir un divertissement construit et de qualité. En effet, d'un point de vue global, il manque cette progression qui permet à l'histoire de prendre son envol. Les épisodes vides de sens, jalonnant la série, n'y aident guère.
Chaque épisode est indépendant excepté le final qui est malheureusement expédié trop rapidement afin de donner une conclusion à la série. Ce dernier met en scène des éléments fortement dispensables qui accentuent cette déception. La seule chose intéressante, qu'on puisse retenir à propos de cette fin, c'est l'esprit "Digimon-like" des dernières minutes. Celui-ci, plus ou moins cohérent, laisse la place à de l'animation sympathique avec ces sortes d'invocations de monstres qui partent au combat.
Au bout du compte, on oubliera vite Myriad Colors Phantom World et puis on attendra patiemment les prochains travaux du studio tout en priant pour le nouveau miracle. Comme d'habitude.

5.5/10

-Sisyphe-
Note de la rédaction
Bande annonce



Adapté du light novel Myriad Colors Phantom World de Hatano Souichirou, sorti le 20 Décembre 2013 aux éditions Kyoto Animation au Japon
Il a également remporté le
Kyoto Animation Award 2013
dans la catégorie Roman.


Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Crunchyroll
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
http://phantom-world.com/
Japon
Site officiel de la série

http://www.kyotoanimation.co.jp/books/phantom/
Japon
Site officiel.

Recherche Google : myriad colors phantom world musaigen no phantom world hatano souichirou kyoto animation
Recherche Yahoo : myriad colors phantom world musaigen no phantom world hatano souichirou kyoto animation

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Myriad Colors Phantom World © 2016 HATANO Souichirou / Kyoto Animation

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.