spacer Lundi 29 mai 2017 @ 05:52 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Mobile Police Patlab...  :: Animes ::  Mobile Suit Gundam -... >>
Mobile Suit Gundam
Mobile Suit Gundam   TITRE ORIGINAL : Kidou Senshi Gundam
  ANNÉES DE PRODUCTION : 1979 - 1980
  STUDIOS : [SUNRISE] [SOTSU AGENCY] [NAGOYA BROAD. NET.]
  GENRES : [ACTION] [CYBER & MECHA] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [TOMINO YOSHIYUKI] [YATATE HAJIME [SUNRISE]]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 43 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
機動戦士ガンダム
First Gundam
Gundam 0079
Synopsis
Septembre UC0079 : Voilà neuf mois que la colonie spatiale Side-3, autoproclamée Duché de Zéon, a lancé une guerre d'indépendance des plus meurtrières. Sur Side-7, la tragédie commence pour le jeune Amuro Rei le jour où les Forces de Zéon attaquent la colonie dans le but de détruire les prototypes des premiers mobile suits (méchas) de la Fédération.

C'est un peu par hasard qu'Amuro va se retrouver aux commandes du plus perfectionné d'entre eux, le RX-78 Gundam, et lutter pour sa survie et celle de ses amis. À bord du White Base, commandé par le jeune lieutenant Bright Noah, c'est le début d'une vaste odyssée à travers l'espace et la Terre, où ces jeunes catapultés au milieu des horreurs de la guerre, vont faire l'apprentissage de la dure cruauté du combat, de la corruption, de l'amour et de la mort.

Au détour du drame et de la tragédie, c'est aussi l'éclosion des newtypes, une découverte qui pourrait changer le destin de l'humanité, mais que l'homme se contente de détourner pour nourrir ses ambitions auto-destructrices...

-MSZ-006C1-
Critiques
Il faut être honnête, First Gundam a vieilli. Beaucoup mieux que certains animés mais moins bien que d'autres... On ne peut cependant évoquer l'animation japonaise en général et ses productions de science fiction en particulier sans parler de cette série : Mobile Suit Gundam (0079) est une pierre angulaire du genre, dont la puissance innovatrice pousse à la révolution pure et simple. Qu'on le veuille ou non, il y a un avant et un après Gundam, même si le succès ne fut pas immédiatement au rendez-vous et si la franchise a eu besoin de quelques années pour mûrir et trouver enfin sa place véritable...

Alors que la majorité des productions de l'époque mettaient en scène un robot unique et presque tout-puissant piloté par un héros sans peur et sans reproche devant lequel aucun ennemi n'aurait su triompher, MS Gundam a introduit dans le thème du mécha ce qui allait le pousser dans une direction radicalement nouvelle, jamais vue, qui est depuis devenue un genre à part entière : d'une manière peut-être un peu précipitée, on l'appela "méchas réalistes". Car si Gundam innove c'est avant tout dans sa façon de présenter les machines : parties intégrantes de l'armement militaire et ainsi issus d'un système de production industriel au même titre que les tanks et les avions de nos jours, les mobile suits n'ont plus rien des "super robots" qui régnaient en despotes absolus sur l'animation nippone des 70s. Au lieu de machines fabuleuses pratiquement invulnérables, Gundam nous propose de simples véhicules manipulés par des gens à l'humanité souvent tragique et qui trouveront dans la guerre un chemin bien sûr tortueux mais aussi tout assurément douloureux et humain...

Et humain est bien le maître-mot de Gundam : rarement on aura vu les personnalités s'affronter aussi passionnément pour tenter, assez vainement, d'échapper à un passé sombre qui resurgit pourtant toujours et surtout lorsqu'on s'y attend le moins. C'est dans ce kaléidoscope infernal de pulsions primaires, mais pourtant fondamentales, que Gundam précipite son spectateur. Sans concessions et sans illusions, ce n'est pas le genre de la maison : Gundam est brut de décoffrage et tape directement là où ça fait mal, sans préliminaires ou baratin inutile...

Bien sûr, l'animation a un certain âge. Les designs aussi d'ailleurs : difficile de ne pas sourire devant les allures de certains appareils qui sentent bon le style d'antan. Ils ont été révolutionnaires pourtant, et ont tracé un sentier que des milliers d'autres auteurs talentueux ont su suivre à leur tour pour perpétuer le genre et lui donner ses lettres de noblesse. La version cinéma de la série, la Gundam Movie Trilogy, a su reprendre ces designs de manière efficace et convaincante même pour les spectateurs actuels pour peu que ces derniers aient suffisamment d'ouverture d'esprit. Il y a aussi certains détails du scénario qui sont restés réminiscents du genre "super robot" tel que le syndrome "ennemi de l'épisode" qui remplit peut-être un peu trop d'épisodes mais d'une manière pourtant assez innovante en général ; et puis aussi, à cette époque il était assez commun d'apprendre à piloter des robots géants en lisant le manuel, mais ce n'est qu'un détail et Gundam a su présenter les choses à sa façon, c'est-à-dire d'une manière crédible et originale qui s’intègre merveilleusement bien à l'univers de la série en poussant son message encore plus loin. Malheureusement, on regrette que le manque de succès de ce programme à la télévision japonaise lors de sa première diffusion ait forcé la production à le tronquer de ses derniers épisodes, ceux-là même qui étaient supposés lui donner toute son ampleur : encore une fois, et heureusement, c'est la version grand écran qui comble les trous...

Malgré tous ces défauts, assez mineurs somme toute, et qui sont essentiellement les derniers soubresauts d'une mode passagère, Gundam reste un tournant décisif dans le monde de l'animé, un classique absolu sans lequel les choses ne seraient probablement pas devenues ce qu'elles sont maintenant. Je me permet ici de renvoyer le lecteur à mon article Mobile Suit Gundam : author's cut sur le roman du créateur de la série, Yoshiyuki Tomino, où l'idée originale de l'auteur est présentée de manière plus complète et fidèle au concept de base, sans toutes les préoccupations bassement mercantiles, mais malheureusement nécessaires, qui ont conduit une fois de plus la production à corrompre l'idée au nom du profit.

-Guilhem-
Note de la rédaction
Mobile Suit Gundam, également appelée Gundam 0079 ou encore First Gundam, fut la toute première série Gundam, qui donna naissance à la franchise du même nom dont les diverses productions s'étalent sur plusieurs univers alternatifs sans aucune relation les uns avec les autres, à l'exception de Turn A Gundam.

• Cette série était initialement prévue pour 52 épisodes mais compte tenu de son mauvais taux d'audience, elle fut réduite à 39 épisodes. Cependant, Sunrise put négocier un mois supplémentaire afin de terminer l'histoire, ramenant ainsi le compte des épisodes à 43. À l'instar de productions comme Star Trek, la popularité de Mobile Suit Gundam s'est établie avec les rediffusions ainsi que, chose rare pour l'époque, l'immense succès des lignes de jouets dérivés. Par la suite, l'univers de Mobile Suit Gundam accueillit de très nombreux autres produits dérivés tels que mangas et jeux vidéos.

• Comme beaucoup de séries de cette époque, Mobile Suit Gundam présente quelques erreurs d'animation et/ou de continuité plus ou moins flagrantes, particulièrement dans les épisodes 12 (La Menace de Zeon) et 15 (L'Ile de Kurukus Doan). Dans l'épisode 12, lorsque le Gundam atterrit juste après avoir été catapulté hors du White Base, sa "couronne" est rouge pendant quelques images ; dans ce même épisode, il est catapulté en tenant son bazooka mais on le voit tirer avec un fusil à faisceau, puis on le revoit avec bazooka. Dans l'épisode 15, le Gundam décolle avec son fusil à faisceau mais est équipé d'un bazooka dans la prise suivante, puis il finit l'épisode avec son fusil à faisceau (ce passage se situe approximativement à la 19ème minute de l'épisode) ; dans ce même épisode, le bouclier droit du Zaku de Doan est détruit mais dans la scène où le Zaku ennemi tombe de la falaise on voit clairement que ce bouclier est toujours là, comme si tous les dommages reçus par cette armure mobile avaient disparus.

• L'épisode 15 est surnommé "The Lost Episode" par le fandom d'Amérique du Nord car il n'a pas été inclus dans l'édition DVD à la demande du réalisateur. La rumeur prétend que Tomino Yoshiyuki a des rancunes personnelles envers certaines personnes impliquées dans la réalisation de cet épisode...

• Cette série fut reformatée en trilogie au format cinématographique avec ajout de nouvelles séquences et quelques modifications de designs ainsi qu'un approfondissement du thème de base. Et c'est cette trilogie de films qui est aujourd'hui considérée comme canon en termes de continuité dans la chronologie Universal Century, et pas la série télévisée.



________________

Chronologie de l'univers Gundam


*
Universal Century

(univers principal)

UC068 : Mobile Suit Gundam: The Origin

UC079 : Mobile Suit IGLOO I (The Hidden One Year War) & II (Apocalypse 0079) & III (The Gravity Front)

UC079 : Mobile Suit Gundam
> MS Gundam I & II (Les Soldats du Désespoir) & III (Rencontres Dans l'Espace) (condensé de la série)

UC079 : Mobile Suit Gundam: The 08th MS Team
> Le Rapport de Miller (résumé d'un point de vue différent + séquences inédites)

UC080 : Mobile Suit Gundam 0080: War In The Pocket

UC083 : Mobile Suit Gundam 0083: Stardust Memory
> Le Crépuscule de Zeon (résumé)
> Runga Offing (spin-off autour d'Aristide Hughes, s'insérant entre les épisodes 7 et 8 )
> The Mayfly of Space (spin-off autour de Cima Garahau, s'insérant après l'épisode 13)

UC087 : Mobile Suit ZETA Gundam
> MS Zeta Gundam I (Les Héritiers de l'Étoile) & II (Amants) & III (C'est l'Amour Qui Fait Battre les Étoiles) (condensé + remastérisation + scènes inédites)

UC087 : Gundam Neo Experience 0087: Green Divers

UC088 : Mobile Suit Gundam ZZ

UC093 : Mobile Suit Gundam: La Contre-Attaque de Char

UC096 : Mobile Suit Gundam Unicorn

UC123 : Mobile Suit Gundam F91

UC153 : Mobile Suit Victory Gundam


*

(univers alternatif se situant peu après la création des premières colonies spatiales)

*

(univers alternatif se situant peu après la création des premières colonies spatiales)



*

(univers alternatif succédant à l'UC dans lequel les colonies spatiales auraient pris le contrôle de la Terre)

*

(univers alternatif succédant à l'UC dans lequel les colonies spatiales auraient toutes été détruites)

*

(univers alternatif tardif, conclusion des autres univers)



*

(univers se situant dans un futur relativement proche du nôtre)



*

(univers alternatif faisant suite aux siècles de lutte)

*

(univers alternatif faisant suite aux siècles de lutte)




Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Mobile Suit Gundam - Film 1
Mobile Suit Gundam : Iron-Blooded Orphans
Mobile Suit Gundam : The Origin
Mobile Suit Gundam : Thunderbolt
Mobile Suit Gundam : Thunderbolt (saison 2)
Références
http://www.gundam-france.com/
France
Portail très complet réalisé par des fans dédié aux séries Gundam.

Recherche Google : mobile suit gundam kidou senshi gundam tomino yoshiyuki yatate hajime [sunrise] sunrise sotsu agency nagoya broad. net.
Recherche Yahoo : mobile suit gundam kidou senshi gundam tomino yoshiyuki yatate hajime [sunrise] sunrise sotsu agency nagoya broad. net.

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Mobile Suit Gundam © 1979 TOMINO Yoshiyuki, YATATE Hajime [Sunrise] / Sunrise, Sotsu Agency, Nagoya Broad. Net.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.