spacer Jeudi 17 août 2017 @ 17:35 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Koussi-Koussa  :: Animes ::  Koutetsu no Vandetta >>
Koutetsu Jeeg
Koutetsu Jeeg   TITRE ORIGINAL : Koutetsu Jeeg
  ANNÉES DE PRODUCTION : 1975 - 1976
  STUDIOS : [TôEI ANIMATION] [DYNAMIC PLANNING LTD]
  GENRES : [COMBAT & ARTS MART.] [CYBER & MECHA] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [NAGAI GOU] [YASUDA TATSUYA]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 46 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
鋼鉄ジーグ
Festival de los Robots: El Vengador
Jeeg Robot - Uomo d'acciaio
Steel Geag
Jeeg robot d'acciaio
Steel Jeeg
Kotetsu Zieg
Synopsis
Un jeune pilote de course, Hiroshi Shima, est tué lors d'une l'attaque des forces de Jama, un peuple extra-terrestre souhaitant dominer le monde. Le père d'Hiroshi, un génial scientifique, ramène son fils à la vie, non sans lui avoir donné un pouvoir extraordinaire, la possibilité de se transformer en la tête d'un énorme robot de combat, Kotetsu Jeeg. Il sera secondé par une jeune fille, qui l'aidera en pilotant un astronef permettant au robot de s'assembler au grand complet.
Dès lors, celui-ci n'aura sans cesse que de défendre la Terre contre son pire ennemi, l'empire Jama.

-Shin Grendizer Robo Go-
Critiques
Voici une série de super robot qui, bien qu'elle ne soit pas très connue en France (et c'est bien dommage), vaut franchement le détour. D'après Go Nagai, elle serait à inclure dans la trilogie des Mazinger et Grendizer.
Et on ne peut que lui donner raison, après avoir vu l'intégralité des épisodes.
Un super mécha, qui affronte des super-vilains, une base, un professeur, la fille de service, les gamins, on est dans le schéma classique des animé-robots 70.
La première différence est dans le concept même du robot, Jeeg, car c'est le héros, Hiroshi qui devient, par métamorphose (rappelant celle d'Actarus) la tête du robot géant. Il ne pilote pas, il est lui-même la machine, complétée par les éléments fournis grâce à la navette de combat pilotée par la "Vénusia" de service.
Ce qui fait la force de la série, c'est justement l'évolution de Jeeg au fil des épisodes : si au début, il dispose d'un arsenal somme toute classique (lasers fusant des yeux, poings qui s'éjectent), par la suite, son arsenal évoluera pour mieux s'adapter à la menace grandissante de l'empire de Jama : il sera ainsi doté de 2 énormes foreuses fusées (pour creuser ou éperonner l'ennemi), d'un bazooka "ramboesque", de 2 boucliers hérissés de pointes (qui servent également de boomerang le cas échéant), puis d'un équipement sous-marin (avec lance-torpilles bien sûr) et finalement de deux ailes qui lui permettront, tel un Valkyrie de Macross de jouer les Top Gun dans un chasseur à réaction.
Cependant, la plus belle trouvaille est celle où Jeeg fusionne avec un magnifique cheval d'acier, devenant par la même un centaure volant (faisant irrémédiablement penser au "Pégase" de Goldorak.
Les ennemis, des créatures intra-terrestres (commme dans Great Mazinger) ont à leur tête une reine (croisement entre la reine Sylvidra et Minas) secondée par des généraux aussi psychédéliques que dangereux : ils sont en concurrence afin d'être celui qui abattra Jeeg en premier. Il y a plusieurs sortes de soldats : certains avec des boucliers et des fusils, d'autres armés d'épées. Les machines employées sont dans la grande tradition "nagaienne", des robots géants, souvent inspirés d'animaux comme les insectes, les fauves, les poissons, les oiseaux et d'autres dans un style plus démoniaque à la Devilman.
Les personnages sont, je trouve, assez intéressants. Le héros Hiroshi, vit en famille, chez sa mère, avec sa petite soeur. il est passionné de course automobile et de mécanique et peut compter sur les deux comiques de service qui l'épauleront dans un robot encore plus moche que le boss robot (si, c'est possible) vu dans les Mazinger et Goldorak.
Certains épisodes présentes vraiment des situations originales et haletantes, tel celui de la prise d'otages d'un navire de croisière (avec une bombe à retardement à bord ou celui, qui comme dans le film Speed, voit Hiroshi conduire une voiture piégée, qui menace d'exploser si il descend en dessous d'une certaine vitesse, ouf !!!).
À noter que le père d'Hiroshi, décédé, lui sera d'un grand secours car il est réincarné dans l'ordinateur central de la base (un peu comme Toshiro dans l'Atlantis d'Albator).
Les combats sont tout de même l'élément principal. L'intrigue concerne surtout l'évolution du robot, mais aussi les complots entre les principaux chefs ennemis, l'une d'entre elle allant jusqu'à donner sa vie pour sauver Jeeg !!! Après la mort de la reine, un nouveau dictateur, (avec peinture de guerre, cheveux de feux, serpent autour du coup etc) prendra le commandement des forces de Jama, celui-ci étant plus cruel que jamais, n'hésitant pas à massacrer ses propres troupes. Bref, pas un rigolo.
La réalisation de la série tient la route, du niveau graphique de Goldorak par exemple, et les musiques sont excellentes. cependant on notera que certaines sont reprises directement de Mazinger Z, telles quelles, sans aucun changement.
La série prend fin à l'épisode 45, le 46ème n'étant qu'un résumé, un best-of retraçant l'intrigue depuis le début, avec les moments cruciaux et les changements principaux.
Très bonne série, malheureusement jamais vue en France, mais qui mérite une bonne place au panthéon des super méchas.

-Shin Grendizer Robo Go-
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Koutetsushin Jeeg
Références
Recherche Google : koutetsu jeeg koutetsu jeeg nagai gou yasuda tatsuya tôei animation dynamic planning ltd
Recherche Yahoo : koutetsu jeeg koutetsu jeeg nagai gou yasuda tatsuya tôei animation dynamic planning ltd

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Koutetsu Jeeg © 1975 NAGAI Gou, YASUDA Tatsuya / Tôei Animation, Dynamic Planning Ltd

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.