spacer Lundi 29 mai 2017 @ 05:47 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Ganso Tensai Bakabon  :: Animes ::  GANTZ:O >>
Gantz (2005)
Gantz   TITRE ORIGINAL : Gantz
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2004
  STUDIO : [GONZO]
  GENRES : [ACTION] [ESPACE & SCI-FICTION] [HORREUR]
  AUTEUR : [OKU HIROYA]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 23 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
Ганц, Ґанц
قانتز
ガンツ
Synopsis
Kei Kurono, un jeune lycéen pervers et égocentrique, attend sur le quai du métro quand un sans-abri tombe ivre mort sur les rails. Seul Masaru Katô, un ancien ami d’enfance de Kei, descend pour aider le vieil homme. N’y arrivant pas, il demande de l’aide à son camarade, qui accepte à contrecœur, et les deux jeunes hommes parviennent finalement à sauver le SDF. Malheureusement, ils n’ont pas le temps de remonter et se font percuter par un métro qui arrive. Alors qu’ils se croient morts, ils sont téléportés dans un mystérieux appartement où se trouve une étrange boule noire, Gantz.

-Mylinette-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Le scénario de Gantz est plutôt original en soi. Il mêle habilement la science-fiction, le fantastique et l'action pure et dure. Même si l'entrée en matière est assez ardue, on se laisse très rapidement prendre au jeu.

Gantz est un animé qui aime jouer avec nos nerfs. Sans cesse les personnages sont soumis à des épreuves toujours plus difficiles et cruelles, et plusieurs n'en réchapperont pas. Souvent critiqué pour son côté violent, Gantz nous plonge au contraire dans un univers cru et sans fioritures, ce qui lui donne davantage de consistance. Le rythme est soutenu du début à la fin. Côté animation, c'est plutôt pas mal. Les scènes de combat sont fluides et bien rythmées. Certains trouvent que le character design est assez déconcertant, mais il colle bien à celui du manga. Je préviens tout de suite : l'auteur est clairement adepte des poitrines rebondies et des petites culottes. On regrettera parfois le choix des couleurs, qui ont tendance à partir dans le flashy sans trop de raisons.

À propos du manga, d'ailleurs, sachez que cet animé ne prend en compte que les huit premiers tomes alors qu'il y en a au moment où j'écris vingt-cinq de parus en France. Les cinq derniers épisodes ne suivent d'ailleurs plus la trame du manga afin d'apporter une conclusion à la série. Au final, c'est cette dernière partie qui est pour moi la moins réussie, ce qui ternit un peu le tableau pour le final… C'est d'ailleurs le principal reproche qu'on peut faire à l'encontre de cet animé. Alors que le manga devient réellement intéressant autour du dixième tome, l'animé peine un peu à se démarquer. Le fil rouge de l'animé n'est que le synopsis du manga, ce qui fait que les puristes pourraient être déçus par cet animé.

Pour conclure, je dirai que Gantz est une plutôt bonne série, assez atypique, mais qui souffre d'un scénario un peu trop léger. Il n'en reste pas moins que les aventures de nos Gantzers se laissent suivre avec plaisir.

-Kalendra-


------------- Critique 2 -------------
Considérez Gantz 1st Stage comme un prologue de la seconde saison, car celle-ci nous plonge vraiment dans l'aventure tout en nous apportant encore plus de gore, d'action et de drame. Ceux qui trouvaient que la première saison manquait cruellement d'action seront ravis de voir ce 2nd Stage. En effet, l'action n'est pas ce qu'il manque. Après les deux premiers épisodes, c'est déjà le moment de sortir les armes et de tirer sur les extraterrestres. L'histoire, quant à elle, reste toujours la même : tuer des extraterrestres pour survivre. Elle sera toute fois encore plus prenante à cause du drame entre Kei, Kato et Kishimoto qui va apporter encore plus de piment avec l'arrivée d'un nouveau personnage. Par ailleurs, à l'inverse de la première saison, Gantz 2nd Stage n'a subi aucune censure. Pas parce qu'il n'y en avait pas besoin, mais parce que tous les épisodes sont bien plus violents que ceux de la première saison et qu'une censure aurait enlevé de ce fait toute la beauté de cette série. Enfin, qui dit absence de censure dit scènes de sexe, donc à ne pas laisser entre toutes les mains.

-Otaku-


------------- Critique 3 -------------
Gantz est un ovni de la planète manga, dont la violence pure et la sexualité crue font qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Malgré cela, ces deux points restent totalement secondaires dans l’animé et sont plutôt là pour attirer des clients.

Un scénario plus qu’original, et surtout bourré de mystères, qui ne sont malheureusement toujours pas résolus à la fin de l’animé. Qui est Gantz ? Quel est son but ? Qui l’a créé ? Que se passe-t-il au bout des cent points ? Pourquoi y a-t-il tant d’extraterrestres sur notre territoire et que nous veulent-ils ? Tant de questions qui ne trouveront leurs réponses que dans le manga papier, que je vous recommande si vous ne supportez pas de ne pas en savoir plus. Gantz fait partie de ces trop nombreuses séries coupées au bout de vingt-quatre ou vingt-six épisodes alors que l’histoire ne fait que commencer.

Si vous n’aimez pas lire, il est fortement conseillé de vous focaliser sur d’autres points forts de l’animé, qui le rendront tout aussi palpitant, notamment les caractères des personnages. On ne peut que saluer l’étude poussée de la psychologie humaine faite par Hiroya Oku. Qu’il place ses personnages dans leur cadre quotidien ou qu’ils les poussent dans leurs derniers retranchements dans les missions de Gantz, l’auteur arrive à nous montrer le meilleur et le pire de l’être humain, sans pour autant nous déranger. Autre point positif, les personnages restent constants dans leur manière d’être et dans leur personnalité, ce qui malheureusement est très rare. Peu importe la situation, ils ont les réactions qu’ils doivent avoir, du début à la fin. Seul le personnage de Kei subit quelques changements, au fur et à mesure qu’il trouve sa place dans l’équipe de Gantz, mais rien n’arrive jamais comme un cheveu sur la soupe (sauf peut-être cette étrange décision de partir avec Sei Sakuraoka dans le couloir… — vous comprendrez).

Les personnages mis à part, l’action lors des missions est plus qu’appréciable, surtout grâce aux combinaisons de Gantz et aux rotations de caméra. Le rythme ralentit parfois quand nos personnages se perdent dans des discussions un peu inutiles au lieu de foncer dans le tas, mais la série est loin d’être irrégulière sur ce point.

Si vous avez plus de seize ans, si vous vous ennuyez de voir toujours les mêmes styles d’histoires et les mêmes genres de personnages, si les boyaux et les décapitations ne vous rebutent pas, Gantz est fait pour vous.

-Mylinette-
Note de la rédaction
Cet animé peut contenir des scènes de sexe, de cruauté, de torture ou d’horreur.

Bande annonce


Cet animé est tiré du manga éponyme, sorti en France, dont la parution est en cours. L'histoire de l'animé s'arrête au tome 8.

Dans sa version non censurée, la série compte 26 épisodes au lieu de 24 : le cumul de toutes les scènes censurées atteint 40 minutes, soit 2 épisodes complets supplémentaires. C'est cette version que les DVD français édités par Asian Star proposent.

Gantz 1st Stage : épisode 1 à 13 (1 à 11 en version censurée).
Gantz 2nd Stage : épisode 14 à 26 (12 à 24 en version censurée).

Nous vous invitons à venir discuter de la série sur le forum ou sur ce débat Gantz vs Death Note.
Licencié par :

Asian Star
Éditeur DVD
Black Box
Éditeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
GANTZ:O
Références
Recherche Google : gantz gantz oku hiroya gonzo
Recherche Yahoo : gantz gantz oku hiroya gonzo

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Gantz © 2004 OKU Hiroya / GONZO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.