spacer Jeudi 19 octobre 2017 @ 03:53 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Full Metal Panic! In...  :: Animes ::  Full Metal Panic! Th... >>
Full Metal Panic! The Second Raid (2013)
Full Metal Panic! The Second Raid   TITRE ORIGINAL : Full Metal Panic! Owaru Day by Day
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2005
  STUDIOS : [KYOTO ANIMATION] [KADOKAWA GROUP]
  GENRES : [ACTION] [DRAME] [CYBER & MECHA]
  AUTEURS : [GATOH SHOJI] [SHIKIDOUJI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
フルメタル パニック!The Second Raid
Synopsis
De nos jours, une unité de mercenaires antiterroriste, appelée Mithril, lutte contre les régimes autoritaires pour prévenir les guerres civiles et imposer la paix : leurs moyens sont supérieurs à ceux des plus grandes puissances et leurs soldats sont parmi les meilleurs et les mieux entrainés.

Parmi eux, Sôsuke Sagara, jeune sergent et pilote émérite de Mythril, est toujours en charge d'assurer la protection de Kaname Chidori (voir Full Metal Panic et Full Metal Panic? Fumoffu), mais de façon pour le moins peu orthodoxe ! En effet, enfant-soldat depuis son plus jeune âge, il a toujours vécu dans un environnement militaire, et ses réponses à la vie quotidienne, que ce soit à l'école ou dans toute autre situation banale, sont pour le moins… bizarres, et surtout très drôles.

Au cours d'une mission de Mithril dans un pays du Tiers-Monde, l'équipe de Sôsuke découvre qu'une organisation inconnue fournit du matériel de pointe à des dictatures locales : un équipement ultrasophistiqué capable de déjouer la technologie supérieure de Mythrill au point de menacer son existence même…

-Jok & Guilhem-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Avec un quota d'épisodes réduit de moitié par rapport à la série originale, The Second Raid ne s'encombre pas d'épisodes de remplissage et réduit l'humour à sa plus simple expression, la meilleure, pour arriver directement au cœur de l'histoire après une paire d'épisodes d'introduction dont la réalisation adroite permettra aux nouveaux venus dans cette série de ne pas être trop perdus.

Plus que l'action pure et simple, les développements psychologiques, le suspense et les intrigues sont les maîtres mots de cet opus, qui frise presque le roman noir par moments. On apprécie de voir l'organisation Mithril mieux détaillée : c'est là l'occasion de constater que, comme tous les regroupements d'humains, tout n'y est pas rose et gentil en dépit de sa mission de préservation de la paix, bien au contraire. On s'y attendait un peu, et cet aspect, présenté sobrement et efficacement, est tout à fait bienvenu dans cette séquelle qui se veut définitivement moins désinvolte que la série originale, voire presque sérieuse, affirmant ainsi cette franchise comme un digne successeur de Patlabor ou de Gasaraki, au moins dans le genre fiction politique à défaut du réalisme des méchas.

La relation entre Sôsuke et Kaname prendra des tournants inattendus et assez originaux, en tous cas dans la facture, alors que des personnages à peine évoqués dans la première série, comme le frère aîné de Tessa Testarossa, feront ici leur apparition dans des rôles souvent inattendus, voire surprenants. Le méchant de l'histoire, quant à lui, est un pur psychopathe dont l'interprétation et l'animation valent le détour à eux tout seuls : à sa façon, il n'a absolument rien à envier à un Hannibal Lecter et, paradoxalement, c'est bien un des personnages les plus « drôles » de la série. Quant au final et ses multiples points obscurs, il laisse présager une suite au potentiel très intéressant…

Avec une réalisation de très bonne facture, bien servie par une infographie discrète et efficace, Full Metal Panic! The Second Raid est une séquelle comme on aimerait en voir plus souvent : à voir, pour les fans de la franchise comme les autres, ils ne seront probablement pas déçus.

-Guilhem-


------------- Critique 2 -------------
Troisième opus de la série, FMP TSR est largement plus sérieux que les deux autres volets (FMP et FMP Fumoffu). Fini la rigolade, l'action passe avant tout, et il y en a. Les graphismes et les personnages sont toujours excellents comme d'habitude, et on ne s'ennuie jamais.

Sôsuke nous montre son vrai visage tel qu'il était étant jeune, et on n'hésite pas à montrer des scènes plus violentes que dans les autres volets.

On voit aussi Kaname moins sûre d'elle, voire apeurée à certains moments, ce qui est surprenant, mais cela permet de voir une autre facette de ce personnage. Un autre personnage qui est fort bien réussi aussi, c'est celui de Gates, complètement fou et excentrique comme pas possible, prêt à tout pour assouvir ses désirs. Au final on a un animé qui reste dans l'esprit FMP, mais tourné vers l'action en laissant un peu de côté l'humour.

Par contre, comme pour FMP Fumoffu, c'est trop court car c'est tellement bien… Le fait que ce soit plus violent et moins humoristique pourra laisser un arrière-goût de déception pour certains, mais de courte durée. Le fait que l'histoire avec le frère de Tessa ne soit pas développée est dommage, peut-être qu'elle le sera dans un prochain volet… Espérons-le !

Un animé à ne pas manquer, car on nous montre une autre facette de Full Metal Panic !

-Proteus-


------------- Critique 3 -------------
Suite de la série des Full Metal Panic, après la deuxième saison, Fumoffu, qui n'apportait pas vraiment de suite à l'histoire (juste des journées ou des évènements d'une situation comique où l'essentiel de la vie de Sôsuke Sagara est raconté). Cette suite est incroyablement émouvante, les scènes sont touchantes, pleines d'action. L'anime regroupe en lui des superbes voix qui s'accordent bien aux personnages, les dessins sont mieux réussis que dans les précédentes saisons (notamment les combats et les scènes d'action). Avec la deuxième saison qui n'apportait que des épisodes bonus ou plus particulièrement hors histoire, la troisième apporte son lot de surprises. Contrairement à la première saison, celle-ci n'est pas interrompue par des épisodes à la sauce Fumoffu, c'est très rare de voir tout s'enchaîner dans ce genre d'anime, et c'est un plus pour la série.

Il y à quand même quelques défauts, c'est le manque d'explication sur l'origine de la Black Technology, les Whispered, l'origine de Sôsuke, les divers personnages (plus d'infos sur Mao et Weber, ou Kaname, auraient été les bienvenues). Aussi, concernant le Whispered accompagné de ses deux M9 à taille réduite, nous aurions voulu plus d'informations sur ce mystérieux personnage. Il interagit juste pendant un épisode pour dire à Kaname qu'il l'aime, à la suite de quoi, l'histoire aurait pu avancer bien plus loin. On remarque aussi des incohérences, comme par exemple le Lambda Driver, seul le M9 de Sôsuke en a un chez Mithril alors que les différents camps en possèdent plusieurs.

La politique des dessins animés japonais entraîne malheureusement toujours la même fin problématique. Beaucoup auraient voulu une fin avec plus de romance, qui se joigne aux magnifiques dessins d'explosions. Avec le fameux baiser de Kaname à Sôsuke. On en viendrait à penser que le baiser est « tabou » au Japon (est-ce le cas ?). Ce qui rend malheureusement la fin vide.

Pour finir, je dirai que c'est un très bel anime, plein d'émotions et très réussi. Je le conseille à tous. Des rumeurs avancent qu'une quatrième saison sortirait, nommée Sigma [NDLR : Des rumeurs certainement lancées par des fans qui voudraient voir une adaptation animée du manga éponyme Full Metal Panic! Sigma].

-Xpert-
Note de la rédaction
Bande annonce:

Cette série est la suite de Full Metal Panic? Fumoffu et une adaptation du manga Owaru Day by Day, créé par les mêmes auteurs que la version papier de Full Metal Panic!.

L'OAV Full Metal Panic! TSR Zenyasai: Light Novel no yoake est un making of de la série Full Metal Panic! The Second Raid qui nous montre les studios de production et diverses interviews de personnes ayant travaillé sur la série.

Épisode 1 :


Le M9 Gernsback, un AS de 3e génération, est l'arme principale de Mithril et possède une technologie inégalée. À noter également que Gernsback est le nom de famille d'Hugo Gernsback, Luxembourgeois émigré aux États-Unis, qui fonda le tout premier fanzine de science-fiction, Amazing Stories, en 1928, et inventa le mot « science-fiction » (d'abord appelée « scientifiction » d’après la Scientific Fiction de H. G. Wells).

L'organisation Mithril utilise des noms de pierres runiques, signes d'un ancien alphabet germano-scandinave, pour désigner ses unités d'intervention et leur rôle durant une opération. (Rappel : le mot « Mithril » vient de la saga du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien qui s'inspira beaucoup des mythologies scandinaves pour la création de son épopée.) Ainsi, dans l'ordre d'apparition à l'écran, Gebo est la 7e rune qui représente le sacrifice ; Uruz, le nom de code des méchas, appelés Arm Slaves dans cette série, est la 2e rune qui représente la force masculine ; Teiwaz est la 17e rune qui représente le dieu de la Guerre Ziu ; finalement Perth, le diminutif de Pertho (ou encore Perthro), est la 14e rune qui représente la vie (dans le sens de « danse » ou de « jeu »).

ECS (Electromagnetic Camouflage System) est un système qui émet des ondes inverses pour les radars, les infrarouges et même une partie de la lumière visible, rendant la détection très difficile. Le dispositif de contre-mesure correspondant est appelé ECCS (Electromagnetic Camouflage Counter Sensor).

EMFC (Electromagnetic Fluid Control) est un système utilisant des supraconducteurs à la surface du sous-marin Thuata de Danaan afin d'orienter le flux de l'eau dans une direction particulière, améliorant ainsi la vitesse, en diminuant la friction contre l'eau, et la furtivité du navire, en réduisant la quantité de décibels produits pendant le déplacement. En français, une technologie proche, mais encore mal maîtrisée, serait le MHD (magnétohydrodynamique), par ailleurs souvent confondu avec l'antigravité dont la possibilité scientifique reste encore à démontrer…

Épisode 2 :


L'île de Merida est la base Pacifique Ouest de Mithril, localisée dans les mers du Sud.

Épisode 3 :


Ogma est un dieu irlandais et un Tuatha de Danaan. Il passe pour être l'inventeur de l'écriture ogamique. Son équivalent chez les Gaulois est le dieu de l'éloquence et de la parole, Ogmios, symbole du lien subtil qui unit le monde divin au monde humain par l'intermédiaire de la parole sacrée et dont le nom provient du mot grec qui signifie « chemin » : il peut donc être considéré comme le dieu-druide primordial qui relie le ciel à la terre.

Le RK-92 Savage est un AS de deuxième génération conçu par les Soviétiques et principalement utilisé en Chine et en Corée du Nord.

IFF (Identification Friend or Foe) est un système électromagnétique de reconnaissance des unités : suivant la fréquence reçue par un appareil, l'IFF peut déterminer si une autre unité est ennemie ou alliée. Ce système fut inventé par l'armée britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale pour faciliter les combats aériens pendant la bataille de la Manche.

Wraith est un agent du département des Renseignements de Mithril chargé de veiller à la sécurité de Kaname Chidori, tout comme Sôsuke, mais il préfère la surveillance pure et simple à l'implication active.

Dans l'univers de Full Metal Panic!, la Chine a subi d'importants troubles internes qui l'a menée à une séparation en deux nations distinctes : la Chine du Nord et la Chine du Sud. Ainsi, la ville de Hong-Kong se trouve coupée en deux. Alors que l'Alliance démocratique chinoise dirige le continent et la péninsule de Kowloon, la partie sud de la ville appartient au Comité de libération du peuple. Bien qu'un pacte prévienne une guerre civile totale, de nombreuses tensions subsistent encore entre ces deux camps à l'époque de The Second Raid.

Épisode 4 :


One-pound bombs (« explosif d'une demi-livre », soit environ cinq cents grammes) est un autre nom pour désigner les grenades.

Épisode 5 :


Comme dit dans la série, Hécate est, dans la mythologie grecque, la déesse de la Nuit et de la Vengeance, mais aussi de la Croisée des chemins et de la Sorcellerie.

SRT est l'abréviation de Special Response Team (équipe de riposte spéciale). C'est l'équipe à laquelle appartiennent Sôsuke Sagara, Melissa Mao et Kurz Weber.

La ville de Canicatti se trouve en Sicile (Italie). Pendant sa conversation téléphonique avec Sôsuke durant cet épisode, Kaname, entendant « Canicatti », comprend « kani katte », qui signifie « acheter du crabe ».

Épisode 9 :


L'AS de type Plan-1211 Alastor semble être une référence au Cycle d'Alastor de Jack Vance : dans cet univers, l'Alastor représente la totalité des trente mille mondes colonisés par les humains et dirigés par un chef unique, le Connatic, mais dont chaque planète poursuit une expérience autonome. À ce jour, Jack Vance en a tiré trois romans : Marune : Alastor 933, Trullion : Alastor 2262 et Wyst : Alastor 1716.

Épisode 10 :


La récitation de Tessa au tout début de cet épisode est la version abrégée de l'hymne de l'US Navy Eternal Father, Strong to Save, de William Whitting.

Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Dybex
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD
Docomo d animestore
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Full Metal Panic
Full Metal Panic! Invisible Victory
Full Metal Panic! The Second Raid (spécial)
Full Metal Panic? Fumoffu
Full Metal Panic? Fumoffu (épisodes spéciaux)
Une journée paisible dans la vie d'un capitaine
Références
http://www.tdd-1.com/
Japon
Site officiel de Full Metal Panic!

Recherche Google : full metal panic! the second raid full metal panic! owaru day by day gatoh shoji shikidouji kyoto animation kadokawa group
Recherche Yahoo : full metal panic! the second raid full metal panic! owaru day by day gatoh shoji shikidouji kyoto animation kadokawa group

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Full Metal Panic! The Second Raid © 2005 GATOH Shoji, Shikidouji / Kyoto Animation, Kadokawa Group

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.