spacer Jeudi 27 juillet 2017 @ 18:42 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Fate/stay night TV R...  :: Animes ::  Fate/Stay Night: Hea... >>
Fate/stay night, Le film : Unlimited Blade Works (2011)
Fate/stay night, Le film : Unlimited Blade Works   TITRE ORIGINAL : Gekijôban Fate/stay night: Unlimited Blade Works
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2010
  STUDIO : [STUDIO DEEN]
  GENRES : [ACTION] [DRAME] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEURS : [NASU KINOKO] [TAKEUCHI TAKASHI] [TYPE-MOON]
  TYPE & DURÉE : 1 FILM 107 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
劇場版 Fate/stay night: UNLIMITED BLADE WORKS
Synopsis
Ce film reprend la seconde version de l'histoire du visual novel de Fate/stay night. Il est important d'avoir vu la série avant afin de cerner tous les aspects de l'œuvre.

On retrouve donc dans ce film la guerre du Graal à laquelle Shirô Emiya, un garçon idéaliste, se trouve embarquer en tant que magicien et maître de Saber contre son gré. Il s'alliera rapidement avec Rin Tôsaka et son servant, Archer.
L'histoire se concentre ici sur la relation entre Shirô, Rin et Archer.

-Kaze_No_Ruroni-
Critiques
Fate/stay night: Unlimited Blade Works est un excellent film qui surpasse la série télévisée en qualité d'animation, de design, de décors, de scénario. Même les personnages que vous avez détestés dans la série télévisée vous paraîtront différents. À ce titre, le héros, Shirô, un vrai boulet incapable de combattre des servants lors de l'animé tandis que dans le film, il acquiert finalement des pouvoirs fabuleux lui permettant de vraiment terrasser ces derniers (il le fait également dans la seconde version du visual novel, déblocable après avoir fini Fate, le scénario de Saber et Shirô)…
Bien qu'il soit très beau et sans temps mort, on sent le rush… Il était impensable de faire tenir en moins d'une heure cinquante tout le contenu du second scénario du visual novel… D'ailleurs, l'adaptation manga de Fate/stay night, manga papier dois-je préciser, est celle de cette seconde version déblocable qui a inspiré le film et… fait actuellement 14 bons tomes sans être encore terminée en 2011.
Le rush se ressent dès les premières minutes et pendant le générique : des scènes clés mais incompréhensibles pour le néophyte sont montrées pêle-mêle ! Combat Lancer-Archer (quelques secondes), Shirô qui découvre la scène et s'enfuit (trois secondes), Rin qui s'étonne qu'il y a quelqu'un (trois secondes), Lancer tue Shiro (cinq secondes), Rin le ressuscite (trois secondes, en fait, le résultat n'est pas montré avant quelques secondes), Shirô est a nouveau attaqué (trois secondes), Saber apparaît et s'élance (deux secondes), Saber se présente (cinq secondes) et hop ! la dernière scène, c'est le départ de l'église Kotomine pour rentrer chez soi. Résultat : il a fallu trente secondes de scènes disparates pour résumer… deux épisodes de 25 minutes ! À part pour les fans qui connaissent l'histoire sur le bout des doigts, les scènes mises bout à bout ne signifient rien et ne sont pas comprises par ceux qui ont pris le train en marche… Heureusement, la suite fait sens… à condition de connaître le début de l'histoire !

En d'autres termes, ne vous jetez pas dans ce film sans avoir vu au moins les deux premiers épisodes de la série télévisée ; autrement, rien ne vous sera expliqué et vous ne comprendrez rien, mais absolument rien, à la soupe qui vous sera servie, et pourtant c'est du bon !
Si vous ne pouvez pas, il va falloir regarder les OAV TV Reproduction dont 20 à 23 minutes reprennent les premiers épisodes de manière plus convaincante, mais, là aussi, elles ont un défaut, et un gros : on ne sait pas pourquoi Shirô est obligé de mettre un pardessus sur Saber (comme dans le film), on ne sait pas ce qu'explique Kotomine ni à quoi il fait allusion (le film explique un peu plus pendant que les scénettes s'affichent, mais ça reste super évasif)…

Autrement dit, il est obligatoire d'avoir au moins un début assez complet et, donc, l'un des médias suivants pour aborder le film :
— La série télévisée, épisodes 1 et 2 (le film reprend vers la fin de l'épisode 2 au moment où ils quittent Kotomine et sont attaqués sur le chemin par Illya et Berserker). Seul problème : dans cette version, issue de Fate, le premier scénario, Archer est blessé et se soigne chez Rin à ce moment-là alors qu'il les accompagne dans le film…
— Le visual novel : à moins de savoir lire le japonais, d'avoir un patch anglais sous la main et à condition de savourer une lecture trois fois plus longue que le Seigneur de anneaux… il faudra alors finir chaque scénario pour débloquer le suivant ! Le début de chaque scénario est le même, sauf si vous faites un choix qui s'affichera là où il n'y en avait pas la dernière fois que vous avez fait ce passage (pour ce scénario, il faudra empêcher Saber d'attaquer Archer, sinon on retombe sur le déjà-lu scénario Fate)… Il y a un troisième scenario, Heaven's Fell, qui n'a jamais été adapté ailleurs que dans les jeux, et il faut finir Unlimited Blade Works pour l'avoir…
— Le manga : le tome 1 uniquement ! À lui seul, il contient tout ce qui nous intéresse, même s'il va un peu plus loin que là où le film commence. Il s'arrête au moment où Shirô est blessé par Berserker en voulant protéger Saber, et le film commence exactement presque quelques instants où Illya apparaît devant eux avec le servant pour leur bloquer la route).

Notez que le scénario du jeu possède deux fins. Le premier scénario n'a qu'une fin qu'on a vue dans la série télévisée et le troisième deux dont la joie de voir Shirô mourir pour de bon pour ses détracteurs ! De toutes les fins est encore choisie la plus pessimiste pour le personnage de Saber. (Il existe, et c'est le seul scénario à donner dans le jeu un moyen de la faire survivre ! Dans Heaven's Feel, Saber devient une méchante et doit être tuée en cours de jeu donc là aussi…)

Le film ne répond toujours pas à toutes les questions laissées en suspens de la série télévisée : on sait qui est Archer (ce qui est vaguement indiqué dans la série) et pourquoi il en veut à Shirô, quel est son passé et ce qu'il veut vraiment, mais… c'est tout. Il reste la relation entre Rin et Sakura (allusion évasive et incompréhensible dans la série) et la vraie nature du livre qui permet à Shinji d'avoir le pouvoir de contrôler Rider. En fait, dans Heaven's Feel, le dernier scénario déblocable du jeu non adapté ailleurs, on apprend que Shinji a reçu ce livre de la part du vrai Master de Rider qui lui a cédé ses pouvoirs : Sakura, sa sœur adoptive, qu'il bat, viole, menace de mort et qui est finalement obligé de lui céder ses pouvoirs et Rider via le livre… Sakura, qui est la vraie sœur de Rin Tôsaka (la loi interdit plus d'un apprenti magicien héritier par famille de magiciens et donc elle ordonne qu'on se débarrasse de l'enfant en trop d'une manière ou d'une autre. Ici, les Tôasaka ont fait adopter Sakura par les Mato, qui ont perdu leurs pouvoirs depuis longtemps)…

Le film est donc regardable, mais encore incomplet sur des détails laissés en suspens que ce soit à la télévision, dans la série, ou en lui-même et auxquels le visual novel ne répond qu'au travers de scénarios parallèles qui n'apparaissent qu'à chaque fois qu'on termine le précédent…

À signaler que certains personnages changent de design en diable et sont méconnaissables (ce changement se produit dans le jeu aussi pour les mêmes personnages qui sont très différents physiquement selon tel ou tel scénario) : Gilgamesh, par exemple, est entièrement différent de sa version télévisée ; son armure, par exemple, ayant disparu pour laisser la place à des vêtements plus contemporains qui lui a permis de rester inaperçu parmi les vivants depuis dix ans…
Ne vous attendez pas a une redite de la série : la première demi-heure est très trompeuse puisque, à part quelques petites différences, c'est pareil de prime abord… Mais, ensuite, ça devient quelque chose de bien différent, avec des personnages qui changent non seulement d'aspect mais aussi de caractères ou de pouvoirs (Shirô, loin de rester longtemps un boulet jusqu'à la fin, contrairement à son équivalent télé, ou Archer, qui n'est finalement pas un servant très loyal puisqu'il a en fait son propre agenda), et une histoire très différentes (certains personnages qui survivaient dans la série télé se retrouvent tués assez vite dans cette version, et Kotomine, le boss final de la version télé, se retrouve vite hors course avant le combat final).

C'est beau, fluide, rapide, bien animé, des combats fantastiques, un scénario qui ressemble d'abord à celui de la série télé avant de prendre ses distances très rapidement et très profondément, mais un grand sentiment d'incomplet de par son début esquissé qui nous renvoie à un support précédent si on veut y comprendre quelque chose, son rush total dans le but de couvrir en une heure quarante-cinq à peu près (sans générique) ce qu'on met vingt à trente heures à lire dans le jeu et prendrait bien une vingtaine d'épisodes, mais dont le résultat reste compréhensible à condition de voir le début ailleurs, et enfin des questions initiées dans la série télé et dans le film restent encore sans réponses ! (À moins de lire mon petit résumé ou de jouer au troisième scénario du jeu…)

En conclusion, un très beau film, mais dont le contenu, pourtant très bon, en devient simplement moyen par son statut de « réservé à ceux qui connaissent », qui explique l'adaptation marathon d'1 h 47 pour un produit devant être plus long… Dommage, c'est un film à voir, cependant, rien que pour se prendre une gifle par rapport à la qualité graphique et scénaristique de la série télévisée, pourtant du même studio…

-Judex6-
Note de la rédaction
Bande annonce:

Licencié par :

Kazé
Distributeur DVD
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD
KZPlay
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Fate/Kaleid Liner Prisma Illya
Fate/stay night
Fate/stay night : Unlimited Blade Works TV
Fate/stay night TV Reproduction
Fate/Zero
Références
Recherche Google : fate/stay night, le film : unlimited blade works gekijôban fate/stay night: unlimited blade works nasu kinoko takeuchi takashi type-moon studio deen
Recherche Yahoo : fate/stay night, le film : unlimited blade works gekijôban fate/stay night: unlimited blade works nasu kinoko takeuchi takashi type-moon studio deen

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Fate/stay night, Le film : Unlimited Blade Works © 2010 NASU Kinoko, TAKEUCHI Takashi, Type-Moon / Studio DEEN

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.