spacer Mercredi 18 octobre 2017 @ 03:53 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Chobin  :: Animes ::  Chobits : Hibiya, Ko... >>
Chobits (2005)
Chobits   TITRE ORIGINAL : Chobits
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2002
  STUDIO : [MADHOUSE PRODUCTION]
  GENRES : [DRAME] [ESPACE & SCI-FICTION] [AMOUR & AMITIé]
  AUTEUR : [CLAMP]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
ちょびっツ
Synopsis
Hideki Motosuwa est un jeune étudiant qui vient de la campagne et qui monte à Tokyo pour préparer son examen d'entrée à l'université pour laquelle il a été recalé. Un soir, il trouve dans une poubelle un Persocon, une sorte d'ordinateur personnel qui a une allure parfaitement humaine. En l'occurrence, il s'agit d'un persocon avec le physique d'une très jolie jeune fille, sans aucun programme d'installé, donc complètement vierge (attention jeu de mot).
Hideki va donc apprendre à Chii (c'est le nom du persocon : le premier mot qu'elle parvient à prononcer naturellement suite à son activation) progressivement à se comporter comme un humain... Jusqu'où cette relation va-t-elle aller ?

-GohanSSJ-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Clamp se sert dans cet animé d'un sujet d'actualité : la passion que l'Homme porte à ses machines et le danger de l'IA.
Et de ce sujet est né Chobits, monde où les persocons (ordinateurs à apparence humaine) vivent en harmonie avec les hommes. Comme on peut le voir dans l'animé les humains sont tous équipés de leurs petits ordinateurs, il y a même des formats de poches. Le persocon est un véritable phénomène.
On pouvait donc attendre beaucoup de cette série surtout quand on connait le potentiel des jeunes femmes de Clamp.
L'intrigue principale tourne autour de la petite Chii, son origine, et dès le début son propriétaire se rend compte qu'elle n'est pas un persocon comme les autres.
Le concept reste très bon mais malheureusement l'animé ne suit pas. Hideki (propriétaire de Chii) n'est pas un personnage très original, c'est le jeune étudiant typique que l'on peut voir dans tous les animés du genre : mauvais à l'école, très coincé, plutôt obsédé sur les bords... Chii, quant à elle, est le réel point fort de cet animé car elle est très attachante et son côté naïf est très charmeur. Les personnages secondaires comme Mme Hibiya, Takako Simizu, Minoru Kokubunji ou Shimbo sont intéressants mais trop peu traités dans l'animé...
L'histoire part d'une bonne idée mais les épisodes n'ont aucun intérêt, on s'ennuie quand on les regarde : pendant tout un épisode on voit Chii aller acheter des sous-vêtements... Passionnant.
La réalisation générale, quant à elle, est très bonne, le chara design est très joli et respecte bien le ton de la série, l'animation est excellente, les musiques sont bien réussies et collent bien à l'ambiance.
On ne peut qu'être déçu après avoir vu cet animé. L'histoire est trop lente et on peut regretter que les scénaristes n'aient pas creusé un peu plus, même si quelques passages nécessitent réflexion (la bd de Chii intitulée "la Ville Déserte" est très intéressante).

-Sonygoal-

------------- Critique 2 -------------
Une belle histoire, une bonne réflexion sur un thème qui est le rôle des robots dans la société, sujet qui est surtout propre à la société japonaise. En effet, les japonais ont toujours eu une fascination pour les robots (la majorité des robots industriels dans le monde viennent à 75% du Japon) et les ont toujours perçu et conçu dans une perspective anthropomorphique.
Je trouve que Chobits pose et traite magnifiquement bien une question qui sera un jour d'actualité pour toute notre société, mais qui pour l'instant relève toujours du fantasme SF - le remplacement de l'homme par la machine. Chii est adorable, mais ce n'est qu'une machine. Hideki se découvre des sentiments pour une machine... Mais est-ce vraiment pour une machine ? À cette question, le spectateur trouvera une réponse toute personnelle. L'animé ne propose qu'une réflexion, et n'impose aucun postulat, aucune idée établie. Voilà toute sa force.

-GohanSSJ-

------------- Critique 3 -------------
Ce qui est appréciable dans Chobits, c'est l'humanité du propos : loin de nous proposer un avenir cyberpunk, donc plutôt glauque et peu engageant, à la Blader Runner ou à la Ghost in the Shell, cet animé prend place dans un futur immédiat, presque contemporain, qui est la garantie de remporter l'adhésion du plus grand nombre par la familiarité de son décor, de son ambiance. Ainsi, peut-on presque considérer les persocons comme de simples PC avec des bras et des jambes, et dotés de la parole, le système de contrôle étant assuré par une sorte d'IA simpliste qui règle définitivement son compte à tous ces problèmes d'ergonomie d'interface qui donnent des cheveux blancs aux cybernéticiens depuis plus d'un demi-siècle ; bien sûr, la réalité des choses n'en serait pas aussi simple lorsqu'on connait un peu les limites actuelles de l'IA (à ce propos, je conseille au lecteur curieux de se pencher sur le roman Excession de Iain M. Banks) mais le subterfuge est ici d'une perfection rare et somme toute assez crédible, d'autant plus que l'actualité de la robotique démontre bien l'intérêt des japonais pour les compagnons artificiels même si la banalisation de la chose n'est pas exactement pour tout de suite.
Il faut également saluer l'audace du scénario qui dépeint une histoire à la fois touchante et fort à propos sur la réalité de certaines sociétés dites "avancées" et de leurs problèmes liés à une modernisation technologique frisant l'inhumanité. Hors, avec cet animé, les conteuses de chez Clamp nous ont prouvé depuis longtemps qu'elles savent émerveiller, et le fait que ce sont des femmes devrait plus être considéré comme un enrichissement du thème qu'autre chose compte tenu du fait que celui-ci a jusqu'ici surtout été abordé par des auteurs masculins avec tout ce que ça implique de mechas et d'action au détriment de la psychologie et des sentiments, c'est-à-dire de l'humain : n'hésitez donc pas à vous pencher sur cet animé, seul ou accompagné, vous passerez certainement un très bon moment...

-Guilhem-
Note de la rédaction
Au Japon, Chii s'écrit Chii et se prononce tchii, pour que le public français prononce également tchii l'éditeur a jugé bon d'écrire Tchii à la place de Chii dans les titres des épisodes. Nous avons préféré garder l'écriture japonaise, mais ne soyez pas surpris si vous trouvez l'autre dans certaines occasions, comme sur les DVDs par exemple.

Bande annonce:




Episode 11 : on peut distinguer des affiches parodiques des films Spider Man et Turn A Gundam.

Episode 21 : au début, un panoramique de la caméra sur une pile de livres permet de distinguer le titre de l'ouvrage du haut, Rod Hot Linux, un jeu de mots sur Red Hat, le nom d'une distribution GNU/Linux.

Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum.
Licencié par :

Kazé
Éditeur DVD
[MCM]
Distributeur TV
[Europe 2 TV]
Distributeur TV
[KZ TV]
Distributeur TV
KZPlay
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Chibits
Chobits : Hibiya, Kotoko: Kataru (Episode spécial)
Références
http://www.tbs.co.jp/chobits/
Japon
Le site officiel de la série "Chobits", en japonais.

Recherche Google : chobits chobits clamp madhouse production
Recherche Yahoo : chobits chobits clamp madhouse production

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Chobits © 2002 CLAMP / Madhouse Production

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.