spacer Lundi 18 décembre 2017 @ 19:17 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Bokura wa Minna Kawa...  :: Animes ::  Bokusatsu Tenshi Dok... >>
Bokurano
Bokurano   TITRE ORIGINAL : Bokura no
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2007
  STUDIO : [GONZO]
  GENRES : [DRAME] [CYBER & MECHA] [ESPACE & SCI-FICTION]
  AUTEURS : [KITOH MOHIRO] [MITSUNAGA YASUNORI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 24 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ぼくらの
Ours
Synopsis
Afin de passer plus de temps ensemble, quinze enfants se retrouvent au bord de la plage après l’école. Avant de rentrer chez eux, ils décident de visiter une caverne locale. À leur grande surprise, ils découvrent à l'intérieur de celle-ci plusieurs ordinateurs allumés. À peine ont-ils le temps de jeter un coup d'œil qu'un homme assez louche entre dans la caverne. Il leur explique qu'il se sert de cet endroit pour préparer son jeu dont l'histoire consiste à éliminer 15 envahisseurs à l'aide d'un robot géant. Afin de prouver ses dires, il les invite à tester la bêta de ce dernier. Tous acceptent avec plus ou moins d'entrain à l'exception de Kana, la plus jeune du groupe. Ils se retrouvent alors dans l'obligation de commander un robot géant afin de protéger l'humanité se rendant compte très vite que ceci n'est pas un jeu et que la moindre erreur pourra leur coûter la vie ainsi que celle de milliers de personnes...

-Syaoran-
Critiques
On parle souvent de lois et de sentiments universels mais la pensée humaine est elle universelle ? Si oui, sommes nous capables de créer une œuvre universelle ? Le fonctionnement de notre société est si simple à comprendre et pourtant l’être humain est une entité si complexe. À travers Bokurano, l’auteur va s’attaquer à cette complexité en la décrivant fidèlement dans les moindres recoins donnant à son œuvre ce sentiment d’universalité qui lui va si bien.

Si Bokurano est passé quasiment inaperçu en France, c’est évidemment en raison du design des méchas choisis par l’auteur. Du fait de leur apparence nonchalante et de la lenteur des combats le public a cru à une plaisanterie de mauvais goût.
Beaucoup ne se sont pas aperçus que ces derniers ne servent que d’excuse à l’auteur ou plutôt d’appui pour lui permettre d’explorer sans aucune limite la psychologie humaine. Le manga n’a d’ailleurs jamais été répertorié dans la catégorie mécha mais bel et bien dans la catégorie seinen en raison de cette description mature et réaliste de notre société.

L’auteur nous met face à 15 enfants qui vont devoir sauver le monde. Cela paraît si simple comme histoire et pourtant, elle se révèle réfléchie, complexe et nous enferme dans des ténèbres comme il est dur d’en imaginer.
À travers chaque combat que mènent les enfants, nous allons découvrir la vie sociale, souvent torturée, de l’un d’eux. Tous ces protagonistes sont si poignants et captivants que certains passages dramatiques sont d’une beauté inexprimable.

Comme je le disais précédemment, c’est toute notre société avec ses défauts et ses qualités qui est mise à nue. En utilisant son idée de départ, l’auteur nous plonge dans un gouffre de désespoir qui ne cesse de s’élargir au fil des épisodes grâce aux multiples rebondissements qui ponctuent l’œuvre. Toute la beauté de Bokurano, toute sa magnificence se dégage dans le comportement des divers personnages. Même si les ténèbres les entourent totalement en ne leur laissant aucune sortie possible, il y a toujours cette petite lumière d’espoir qui subsiste dans les yeux des enfants. Ces derniers feront alors de leur mieux pour l’utiliser afin d’éclairer la vie de ceux qu’ils aiment.
C’est par conséquent ; dans les sentiments des enfants, dans leur vision du monde, dans leurs derniers désirs et leurs derniers actes que se trouve l’universalité de l’oeuvre. Une universalité qui nous rappelle à quels points nous sommes au final si semblables.

En clair, Bokurano avec cette densité émotionnelle exceptionnelle nous fait le portrait de la nature humaine à la fois si laide et belle. Ce contraste est si bien représenté dans la série que l’on passe du sourire aux larmes en un laps de temps très court. En se servant de ce sentiment d’être totalement pris au piège, l’auteur démontre avec beaucoup d’humanité, l’universalité des sentiments et cette volonté de protéger ceux que l’on aime en dépit de notre propre existence. Au final, Bokurano est une œuvre à apprécier pour ce qu’elle est : un hymne à la vie bouleversant... Tout simplement.

-Syaoran-
Note de la rédaction
Certains thèmes abordés par Bokurano sont assez durs (abus sexuel, psychoses...). À ne pas mettre sur tous les écrans.

Bande annonce VA

Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : bokurano bokura no kitoh mohiro mitsunaga yasunori gonzo
Recherche Yahoo : bokurano bokura no kitoh mohiro mitsunaga yasunori gonzo

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Bokurano © 2007 KITOH Mohiro, MITSUNAGA Yasunori / GONZO

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.