spacer Mardi 21 novembre 2017 @ 00:11 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< L'Œil du loup  :: Animes ::  L3.0 >>
L'Œuf de l'ange (1995)
L'Œuf de l'ange   TITRE ORIGINAL : Tenshi no tamago
  ANNÉE DE PRODUCTION : 1985
  STUDIOS : [TOKUMA SHOTEN] [STUDIO DEEN]
  GENRES : [DRAME] [FANTASTIQUE & MYTHE]
  AUTEUR : [OSHII MAMORU]
  TYPE & DURÉE : 1 FILM 71 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
天使のたまご
Mystical Egg of the Angels
Angel's Egg
Synopsis
Une petite fille fait un rêve éveillé. Perdue dans un monde dévasté par un événement inconnu, elle se rattache à un œuf qu'elle a trouvé dans une ruine. Projetant sur l'œuf toute sa fibre maternelle, elle lui apporte son affection et sa protection. Jusqu'au jour où un jeune homme ressemblant à un chevalier croise son chemin. Effrayée, elle prend la fuite, mais ne parvient pas à se séparer de cet inconnu bien intrigué par l'œuf…
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Tenshi no tamago est sans doute l'animé le plus original que j'ai vu. Ce film possède un rythme de narration très lent, il fonctionne comme une succession de tableaux qui passeraient devant nos yeux. Au milieu de ces tableaux aux décors postapocalyptiques, colorisés d'une façon quasi monochromatique, se déplacent deux personnages. Le film n'est qu'une succession de plans fixes, se sont les personnages qui apportent le mouvement à l'image. Les deux personnages semblent comme hors de l'espace temps, la fille parait jeune mais pourtant âgée avec ses longs cheveux blancs ; quant au garçon, il possède la prestance d'un homme mais un visage d'adolescent. C'est donc au milieu d'un univers étrange que l'on suit le parcours de deux personnages mystérieux, qui d'ailleurs, sont mystérieux l'un envers l'autre : ils ne se connaissent pas, mais pourtant, le dialogue entre eux est presque inexistant. Durant le film, une seule scène présente véritablement un dialogue lorsqu'il est fait référence à la Bible à travers l'histoire du Déluge. Dans Tenshi no tamago, on accorde donc peu de place aux paroles, le scénario suit son cours grâce à l'image et aux bruitages. Quand à la musique, ou l'absence de musique, elle renforce toujours cette idée d'univers mystérieux. Mamoru Oshii nous offre un spectacle très poétique, voire philosophique. Ce film n'est très certainement pas accessible à tout le monde. En tout cas, ce fut le cas pour moi : j'ai trouvé ce film plutôt ennuyeux bien qu'il dure qu'une heure dix.

-RorolePro-


------------- Critique 2 -------------
Un scénario de Mamoru Oshii, une histoire au-delà des mots. C'est l'Oshii que j'aime, celui d'Avalon, qui ne se soucie pas de citer des philosophes morts depuis une éternité pour étayer un propos somme toute assez vain. Une invitation au voyage fantastique. Sombre sans être noir, gothique mais pas glauque, magnifique dans sa grandiloquence déchue. Romantique comme les classiques d'antan. L'Œuf de l'ange nous montre la véritable force des images, celles qui ne se préoccupent pas du verbe, ou si peu.

-Guilhem-


------------- Critique 3 -------------
Etrange, cette tendance à saluer un film en le taxant en même temps d'"ennuyeux". Agaçant, cette manie de décréter qu'un film est hermétique, seulement parce qu'il est complexe. C'est bien cette complexité qui vous a donné cette impression d'étrangeté, de profondeur, et d'originalité. L'histoire n'est pas "au-delà des mots", sinon, on ne pourrait pas la résumer, comme fait plus haut. Elle est justement riche, et propice à de longues hypothèses et analyses, plus qu'à une lapidaire réduction au terme de "poétique". Pourquoi vouloir faire des films atypiques, aux multiples références intellectuelles et culturelles, des films élitistes, pas accessibles à tous ? S'ils vous touchent, c'est qu'ils sont accessibles. Et tant mieux s'il vous reste beaucoup à comprendre.

Deuxièmement, je ne vois pas où est le mal de se soucier "des philosophes morts depuis longtemps". Je pense qu'au contraire, l'Oeuf de l'ange s'en préoccupe beaucoup, et ce serait plus une qualité qu'un défaut. La Bible constitue la référence principale, mais on pourrait voir, dans le passage des ombres de poissons que les hommes poursuivent, inconscients de leur illusion, une référence au monde de la caverne de Platon. Cette idée de reflets, d'univers doubles, de dimensions multiples, d'apparences à dévoiler, traverse tout le film. Vers quoi se tourner, à qui s'adresser, à qui s'en prendre, où est la véritable menace, quelle est l'essence des choses ? La petite fille passe son temps à regarder, les reflets dans l'eau, dans les vitres et les vitrines, à observer la métamorphose des formes dans la matière, à tenter de voir au delà des écrans (vitres de fenêtres des appartements vides), surface de l'eau dans la mare... Toutes ces réflexions sur la vérité, l'essence des choses, les divers niveaux de réalité se retrouvent dans Ghost In The Shell.

Autre point commun avec GITS, la thématique de la nature humaine, de la destruction et de la fragilité de l'Humanité. "Qui es-tu" est la question qui scande tout le film. Elle renvoie, au-delà des liens diégétiques qui lient le garçon à la fille, à la petite fille elle-même, à toutes les figures anonymes et mystérieuses qui apparaissent, mais aussi à la créature dans l'oeuf, voire à l'Humanité entière. Ce questionnement philosophique sur la nature humaine chez Oshii s'articule avec les notions de corps et d'idée, typiquement platoniciennes (bien que dans GITS il les associe aussi à Descartes et son corps-machine): les esprits changent de corps, ou bien sont enfermés. Ceux de GIST sont prisonniers d'une "coquille"; dans l'Oeuf de l'ange, l'oeuf renferme dans sa coquille une forme de vie nouvelle et inconnue.

L'Oeuf de l'Ange ne détonne donc pas tant avec le reste de la filmographie de Mamoru Oshii, il en annoncerait plutôt la plupart des thématiques et de leur traitement, que Ghost In The Shell développe et enrichit ensuite.

-Asile-
Note de la rédaction
Ce film fut projeté en France à l'occasion de la
Biennale du cinéma japonais d'Orléans
en 1995.
Licencié par :

[Festival]
Distributeur Ciné

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
Recherche Google : l'Œuf de l'ange tenshi no tamago oshii mamoru tokuma shoten studio deen
Recherche Yahoo : l'Œuf de l'ange tenshi no tamago oshii mamoru tokuma shoten studio deen

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
L'Œuf de l'ange © 1985 OSHII Mamoru / Tokuma Shoten, Studio DEEN

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.